Comment devenir hydrothérapeute ?

Par l'Etudiant, publié le 10 Janvier 2022
6 min

Vous souhaitez devenir hydrothérapeute, métier centré sur les soins et le bien-être ? Missions, salaire, formations pour exercer, qualités nécessaires et évolutions possibles : découvrez tout ce qu’il faut savoir sur le métier d’hydrothérapeute.

Qu’est-ce qu’un hydrothérapeute ?

Les scientifiques s’écharpent sur la création de l’hydrothérapie. Malgré tout, ils s’accordent sur un point : les bienfaits de l’hydrothérapie sur la santé. De l’accueil des patients à leur accompagnement continu dans leurs parcours de soins, les missions de l’hydrothérapeute sont variées.

Présentation de l’hydrothérapie

L’hydrothérapie renvoie à l’ensemble des traitements à visée thérapeutique qui utilisent l’eau pour soulager certaines affections. De l’arthrose aux douleurs vertébrales en passant par les sciatiques et les rhumatismes, les effets de l’eau pour prévenir ou traiter ces troubles sont scientifiquement reconnus.

Lors d’une séance, l’hydrothérapeute est donc amené à utiliser l’eau, peu importe son type (eau de mer, eau minérale, eau de source), sa forme (gazeuse, liquide) et son mode d’utilisation (bains, douches, jets massants…).

Quelles sont les missions d’un hydrothérapeute ?

Aussi nommé agent hydrothermal ou hydrotechnicien, l’hydrothérapeute suit les prescriptions des médecins pour réaliser des soins auprès des patients (curistes) dans le cadre d’une cure thermale ou d’une balnéothérapie.

La mission principale de l’hydrothérapeute est d’améliorer le bien-être de ses patients en s’évertuant à soigner ou à soulager leurs maux. Devenir hydrothérapeute suppose donc d’assurer de nombreuses missions, comme :

  • Accueillir et accompagner les patients dans leurs parcours de soins
  • Mettre en œuvre les différentes techniques de soin : enveloppements, douches à jets, inhalation, bains de marche…
  • Assurer un niveau maximal d’hygiène et de sécurité
  • Veiller au respect des délais fixés par le patient ou le centre
  • Être capable d’appliquer les mesures de sécurité en cas d’incident
  • Gérer l’approvisionnement des produits indispensables à la cure
  • Respecter les contre-indications auxquelles sont confrontés certains patients.

Lire aussi

Quel est le salaire d’un hydrothérapeute ?

Le salaire moyen d’un hydrothérapeute en début de carrière s’élève à 1 600 euros brut par mois. Bien entendu, il est susceptible d’augmenter en fonction du prestige de l’établissement thermal, de sa capacité d’accueil et du type d’établissement. Après avoir fait ses armes, un hydrothérapeute senior peut voir sa rémunération mensuelle grimper jusqu’à 2 300 euros brut.

La convention collective ou le contrat de travail peut ajouter certains éléments de rémunération variables tels que la prime d’intéressement, la prime de participation ou un 13e mois.

Ces montants se rapportent à un statut de salarié. Comme dans bon nombre de professions, certains choisissent de devenir hydrothérapeute pour ouvrir, après quelques années d’expérience, leur propre station thermale. Dès lors, le chiffre d’affaires dégagé dépendra de nombreux facteurs : notoriété de l’institut, capacité à trouver des clients, tarifs proposés…

Comment devenir hydrothérapeute ?

Même s’il n’existe pas de parcours de formation spécifique pour devenir hydrothérapeute, certains diplômes apportent les connaissances et les qualités nécessaires pour exercer.

Quelles formations pour devenir hydrothérapeute ?

La plupart des hydrothérapeutes apprennent leur métier en interne auprès de centres de thalassothérapie. La formation continue est aussi fortement plébiscitée par les futurs agents hydrothermaux. Ce sera l’occasion d’alimenter ses connaissances dans le domaine du bien-être corporel et d’étudier en profondeur les bienfaits de l’eau sur la santé.

Côté formation initiale, certains diplômes constituent une voie d’accès privilégiée pour devenir hydrothérapeute, à l’image du :

Les employeurs désireux d’embaucher des hydrothérapeutes se tournent volontiers vers les diplômés du Bachelor Pratiques en hydrothérapie et massages bien-être délivré après une formation de trois ans après le bac.

Lire aussi

Les qualités et compétences pour devenir hydrothérapeute

Devenir hydrothérapeute exige de posséder d’excellentes capacités relationnelles : de l’entrée des clients à leur sortie, il faudra faire preuve d’écoute, d’empathie et de diplomatie afin que leur séjour soit le plus agréable possible.

Pour éviter les mauvaises surprises, l’hydrothérapeute est un professionnel méthodique. Il organise et aménage son poste de travail dans des conditions d’accueil excellentes, et respecte des conditions d’hygiène et de sécurité strictes.

Puisqu’il passe la plupart du temps debout, un agent hydrothermal dispose d’une bonne condition physique.

Lire aussi

Hydrothérapeute : les perspectives d’évolution de carrière

Devenir hydrothérapeute n’exclut pas, après quelques années d’expérience, de prétendre à des fonctions managériales. En fonction de la taille de l’établissement thermal, plusieurs hydrothérapeutes peuvent exercer dans un même lieu, ce qui laisse la porte ouverte à un poste de responsable d’équipe ou de secteur.

Pour évoluer ensuite dans un secteur différent, l’expertise et les années d’expérience peuvent être réinvesties dans des métiers liés au sport ou à l’esthétique.

Enfin, pour ceux qui ont une âme d’entrepreneur, il est tout à fait possible de devenir hydrothérapeute pour ouvrir votre propre station thermale.

Vous souhaitez devenir hydrothérapeute ? Pour vous donner une idée du dynamisme du secteur, sachez qu’il existe en France 105 établissements thermaux délivrant 9 millions de journées de soins à près de 500 000 curistes. Plus qu’un métier de niche, les compétences de l’hydrothérapeute sont donc très recherchées par les instituts de balnéothérapie et certains grands hôtels. Alors, prêt à vous jeter à l’eau ?

Lire aussi

Articles les plus lus

A la Une Métiers

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !