Osez devenir astronaute comme Thomas Pesquet

Par Etienne Gless, publié le 25 Février 2021
5 min

L’Agence spatiale européenne recrute de nouveaux astronautes pour la première fois depuis 2009. Les candidats pourront postuler du 31 mars au 28 mai 2021. L'Etudiant vous livre les compétences requises, la marche à suivre pour candidater et le calendrier prévisionnel de la sélection.

Travailler en apesanteur à des recherches scientifiques et participer à des missions habitées vers la station spatiale internationale, c’est le quotidien des astronautes travaillant pour l’Agence spatiale européenne (ESA). C’est le moment de postuler si vous souhaitez devenir le futur Thomas Pesquet !

Il y a 12 ans, le célèbre astronaute français avait répondu à une annonce de recrutement de l'ESA dans le journal qu'un ami lui avait donné : "Si j'ai été sélectionné avec cinq autres astronautes européens parmi des milliers de candidatures, c'est avant tout que j'ai tenté ma chance ! L’important est de ne pas s’autocensurer", conseille Thomas Pesquet dans une vidéo de promotion pour susciter un maximum de candidatures (vidéo à lire ci-dessous, ndlr).

Première campagne depuis 12 ans

Le recrutement d'astronautes est rare. Attention à ne pas rater la fenêtre de tir ! Depuis 1978, l’agence spatiale européenne n’a lancé que trois campagnes de recrutement, la dernière date de 2009. "Le corps d'astronautes actuel vieillit et nous avons besoin de cette transmission de connaissance de seniors à juniors", explique Guillaume Weerts, responsable de l’équipe de soutien à la gestion du Centre des astronautes européens et de la médecine spatiale basé à Cologne en Allemagne. "La génération d’astronautes sélectionnée en 2008 est celle qui a passé le plus de temps dans l’espace et la prochaine génération aura encore plus d’occasions de voler", promet Guillaume Weerts.

Un esprit scientifique avant tout et un anglais excellent

Les candidatures ouvriront le 31 mars 2021 et se clôturent le 28 mai prochain. Vous devrez postuler sur le site carrière de l’ESA. Les postulants devront se munir d’un CV Europass, d’une lettre de motivation, d’un certificat médical spécifique et répondre à un questionnaire à un ligne.

Profils recherchés ? "Les candidats doivent surtout avoir un master dans un domaine scientifique tel que les sciences naturelles, la médecine, l’ingénierie, les mathématiques, l’informatique", détaille Zineb Elomri, représentante des ressources humaines de l'ESA. "Ceux qui ont un doctorat ou un deuxième master dans ces disciplines ont un atout de plus, mais ce n’est pas essentiel pour postuler. Nous acceptons aussi les candidatures de pilotes d’essais expérimentaux ou d’ingénieurs d’essais d’une école officielle. Enfin, seulement trois ans d’expérience(s) professionnelle(s) sont exigées". Côté langues vivantes, vous devrez posséder un excellent niveau en anglais et un bon niveau dans une seconde langue.
Précision : le russe n’est pas obligatoire pour postuler car il est enseigné durant la formation.

Lire aussi

Une parfaite condition physique et mentale

Les aspirants spationautes doivent surtout avoir une condition physique exceptionnelle et un mental à toute épreuve : "Ils sont soumis à rude épreuve entre les efforts physiques, les opérations aériennes, les simulations de microgravité, explique Zineb Elomri. Le voyage spatial est soumis à nombre de risques et dangers. Ce qu’on recherche comme compétence clé, c’est donc avant tout un mental calme, qui résiste à la pression".

Processus de sélection jusqu'en octobre 2022

Bien sûr, la sélection est drastique, impitoyable, mais encore faut-il avoir tenté sa chance. En 2009, plus de 10.000 candidatures avaient été reçues dont plus de 8.500 remplissaient les critères de sélection. Seuls six avaient finalement été désignés après un processus de tests et d’interviews qui ont duré plus d’un an.

Pour cette nouvelle campagne de recrutement, le processus de sélection en six étapes durera 18 mois et devrait s'achever en octobre 2022. "Sauf si le Covid-19 fait des siennes", prévient l'Agence spatiale européenne. Après la date limite pour déposer son dossier, fixée au 28 mai, l'examen des candidatures débutera en juin. Les tests psychologiques se dérouleront de juillet à novembre ; les tests pratiques, de janvier à avril 2022 ; la sélection médicale, de mai à juillet 2022 ; puis deux sessions d'interviews auront lieu jusqu'en septembre. En octobre 2022 (enfin !), vous saurez si vous rejoignez le corps d'astronautes européens.

Articles les plus lus

A la Une métiers qui recrutent

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !