Responsable de station d’épuration

Environnement
Niveau d'études nécessaire
bac+2
Salaire moyen
de 2.000 à 2.500 €
Sommaire du secteur

Description

Secteur Environnement
Niveau d’études minimal Bac+2
Bac conseillé S, STL, STI2D
Alternance Oui
Sélectivité des études Moyenne à forte
Insertion professionnelle Bonne
Salaire débutant De 2.000 à 2.500 €

Son cadre de travail n’est pas vraiment vert. Ni tout rose ! Pourtant, la station d’épuration est un endroit-clé dans la grande chaîne du traitement des eaux usées.

À l’instar d’un véritable chef d’entreprise, le responsable de station d’épuration coordonne et supervise les différentes phases de traitement des eaux usées, de leur arrivée jusqu’à leur rejet dans la nature.
Vérification des équipements et des systèmes de contrôle, prélèvements aux divers stades de traitement, management des équipes… Il doit constamment veiller au respect des réglementations et des normes en vigueur, draconiennes dans ce domaine. Le rejet dans la nature d’eaux de qualité médiocre aurait des conséquences dramatiques !

Il peut travailler pour une collectivité locale (il est alors agent de la fonction publique) ou pour une société privée.

Ses compétences

Superviser, organiser, diriger.

Sa formation

Les petites stations emploient des techniciens notamment titulaires d’un BTS (brevet de technicen supérieur) métiers de l’eau.

Mais pour les plus grosses structures et pour les concours des collectivités locales, un bac+5 est nécessaire. Par exemple, un diplôme d’ingénieur de l’ENGEES, une spécialité eau et environnement ou un master spécialisé : master pro ingénierie et gestion de l’eau et de l’environnement à l’université de Limoges, master sciences de l’eau et environnement à l’université de Corse-Pascal-Paoli, master recherche qualité et traitement des eaux à l’ENSCR de Rennes…

 

Témoignages vidéo

Autres témoignages