Fiche métier : Agent(e) des réseaux d’eau potable (fontainier-ère)


Secteur Environnement - Climat - Écologie
Niveau d’études minimal CAP
Bac conseillé Bac pro
Alternance Oui
Sélectivité des études Faible
Insertion professionnelle Bonne
Salaire débutant mensuel brut De 1.600 € à 2.000

Que fait un(e) agent(e) des réseaux d’eau potable (fontainier-ière) ?

Les sous-sols de nos villes sont traversés de milliers de kilomètres de conduites d’eau potable. Pour en prendre soin, il y a l’agent des réseaux d’eau potable, autrefois appelé fontainier.
En amont, il vérifie les ressources en eau dans les réserves et les bassins. Si nécessaire, il répare les tuyaux, les pompes, les vannes. Il contrôle l’efficacité des produits chimiques, notamment le chlore mis dans l’eau pour tuer microbes et bactéries. En cas de fuite, il coupe le circuit pour réparer les conduites.
Le fontainier peut travailler pour une collectivité locale ou une société de traitement et de distribution des eaux. De bonnes aptitudes en mécanique et dans le traitement chimique de l’eau lui permettent d’évoluer rapidement vers des postes à responsabilités.

Quelles sont les compétences de l’agent(e) des réseaux d’eau potable (fontainier-ière) ?

Contrôler, entretenir, réparer.

Quelle est la formation de l’agent(e) des réseaux d’eau potable (fontainier-ière) ?

Un CAP (agent de la qualité de l’eau, par exemple). Pour progresser plus rapidement et prendre des responsabilités, un bac pro (notamment Hygiène propreté et stérilisation) est préférable.
Pour préparer votre orientation, consultez également notre page dédiée aux choix de spécialités au lycée.

Chiffres clés du métier d'agent(e) des réseaux d’eau potable (fontainier-ère)

Niveau de salaires
De 1600€ à 2000€

Annuaire des formations

Découvrir les formations disponibles

Des métiers du secteur Environnement - Climat - Écologie

Contenus supplémentaires

Partagez sur les réseaux sociaux !