Ingénieur(e) en analyse de l’air

Environnement
Niveau d'études nécessaire
bac+5
Salaire moyen
2.600 €
Sommaire du secteur

Description

Secteur Environnement - Climat - Écologie
Niveau d’études minimal Bac+5
Bac conseillé Bac général, STI2D, STL
Alternance Oui
Sélectivité des études Forte
Insertion professionnelle Bonne
Salaire débutant mensuel brut De 3.000 € à 4.100 €

Que fait un(e) ingénieur(e) en analyse de l’air ?

Ozone, monoxyde de carbone, azote… L’air que nous respirons est susceptible de contenir de multiples pollutions. La mission de cet ingénieur consiste à analyser les différents polluants enregistrés par les appareils de mesure, placés notamment dans les grandes villes.

Employé par des associations agréées de surveillance de l’air ou des organismes de recherche, il peut être amené à tirer la sonnette d’alarme quand les taux de pollution dépassent les seuils d’alerte fixés par les autorités.

Quelles sont les compétences de l’ingénieur(e) en analyse de l’air ?

Analyser, prévenir, communiquer.

Quelle est la formation de l’ingénieur(e) en analyse de l’air ?

Un master en qualité chimique, chimie de la pollution (par exemple, le master mention Sciences et génie de l'environnement, parcours Atmosphère intérieure et extérieure à l’université Paris-Diderot, à l’université Paris-Est-Créteil-Val-de-Marne et à l’AFI24 Courbevoie), une école d’ingénieurs spécialisée en chimie.

Pour préparer votre orientation, consultez également notre page dédiée aux choix de spécialités au lycée.

 

Explorez les parcours possibles

Témoignages vidéo

Autres témoignages