Accès à l'internat de médecine : comment s'organisent les épreuves dématérialisées nationales (ex-ECN) ?

Par Pauline Bluteau, publié le 18 Janvier 2022
5 min

En 2024, les épreuves dématérialisées nationales (EDN) remplaceront, en partie, les ECN (épreuves classantes nationales) pour accéder à l'internat. Au programme pour les externes en sixième année de médecine : quatre épreuves écrites de trois heures, composées de centaines de questions. Focus sur ce qu'il faut savoir sur les EDN.

Au revoir les ECN, bienvenue aux EDN. Derrière ce changement d'acronyme, ce sont aussi de nouvelles épreuves qui font leur apparition pour vous permettre d'accéder à l'internat.

Car si jusqu'à présent, les trois jours d'ECN suffisaient à déterminer un classement, désormais, trois éléments vont être pris en compte : le parcours de formation des étudiants, les ECOS (examens cliniques objectifs structurés) et les EDN (épreuves dématérialisées nationales).

Comme le précise l'arrêté du 21 décembre 2021, dès octobre 2023, partout en France, les étudiants en sixième année de médecine commenceront donc leur marathon par ces épreuves écrites anonymes dont l'objectif est d'évaluer les connaissances générales ou plus spécifiques en médecine.

Lire aussi

Trois épreuves de questions isolées et dossiers progressifs

Au total, les EDN sont composées de quatre épreuves. Trois d'entre elles regroupent un "ensemble de questions isolées et de dossiers progressifs pouvant intégrer des problèmes à élément clé".

Chacune de ces trois épreuves dure trois heures. Elles sont indépendantes les unes des autres et ont la même valeur.

Pour ce qui est des questions, il peut s'agir de :

  • "questions à réponses multiples ou à réponse unique à meilleure réponse parmi quatre à cinq propositions ;
  • questions à réponses multiples parmi 10 à 25 propositions présentées en menu déroulant ;
  • questions à réponses uniques ou multiples sous forme de zones à pointer sur une illustration ou un texte ;
  • questions à réponse ouverte et courte sous forme de réponse libre d'au maximum cinq mots et en tests de concordance de scripts".

Chaque épreuve sera composée de 90 à 110 questions.

Lire aussi

Une épreuve de lecture critique qui compte double

La quatrième épreuve est différente puisqu'il s'agit d'une lecture critique "comportant deux unités de composition d'une durée d'une heure trente constituées pour chacune d'entre elles d'un article scientifique". La première sous-épreuve prendra une orientation clinique et la seconde, une orientation physiopathologique.

"Chaque lecture critique d'article comporte 13 à 17 questions à réponses multiples ou à réponse unique, qui sont posées de manière progressive." Les deux sous-épreuves sont indépendantes l'une de l'autre mais la notation compte double par rapport aux trois autres épreuves de questions isolées et dossiers progressifs.

Lire aussi

Des connaissances décisives pour accéder à l'internat

Dans ces quatre épreuves écrites, de nombreuses connaissances théoriques vont être évaluées. Certaines de ces connaissances seront dites de rang A, d'autres de rang B. Les connaissances de rang A sont celles communes à tout médecin, quelle que soit sa spécialité, et elles sont essentielles : les candidats devront obtenir une note d'au moins 14/20 aux connaissances de rang A pour pouvoir passer les ECOS quelques mois plus tard. Et sans ECOS, les étudiants ne pourront pas prétendre à l'entrée en internat.

Les connaissances de rang B correspondent, quant à elles, "aux connaissances plus approfondies et plus spécifiques à chaque discipline". Elles sont réparties en 13 grands groupes de spécialité : l'étudiant doit donc tout travailler mais en fonction aussi de la spécialité qui l'intéresse.

Pour ceux qui n'auraient pas réussi à obtenir un 14/20 aux connaissances de rang A, une seconde session des EDN sera organisée dans les universités, dans les mêmes conditions et avec les mêmes épreuves. L'objectif : permettre aux candidats de se rattraper avant les ECOS en mai. Mais attention, si grâce à cette seconde session, vos notes vous permettent de passer les ECOS, ce sont bien les notes obtenues lors de votre première session qui seront comptabilisées dans le classement final pour accéder à l'internat.

Ceux qui ne parviennent pas à obtenir une note minimale de 14/20 pour les connaissances de rang A lors de la deuxième session devront attendre l'année suivante et se réinscrire en sixième année de médecine.

Au total, les EDN représenteront 60% de la note finale pour accéder à l'internat (30% pour les ECOS et 10% pour le parcours de formation).

Articles les plus lus

A la Une Médecine Santé

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !