Comment se réorienter après un PASS ou une L.AS ?

Par Pauline Bluteau, publié le 01 Février 2022
6 min

À l'issue de votre année de PASS ou de L.AS, si vous n'êtes pas admis en deuxième année d'études de santé, plusieurs plans B sont possibles. L'Etudiant fait le point sur ce que vous pouvez envisager en fonction de vos résultats mais aussi, et surtout, de votre motivation et de vos envies.

La deuxième année de médecine, maïeutique, odontologie, pharmacie ou kiné (MMOPK) est sans doute pour vous la suite logique de votre année de PASS (parcours spécifique accès santé) ou de L.AS (licence avec option "accès santé"). Mais avec beaucoup de candidats pour une poignée d'admis, mieux vaut anticiper.

Poursuivre vos études de santé en L.AS 2

Premièrement, rassurez-vous, rien n'est perdu. Si vous avez obtenu votre année de PASS ou de L.AS 1 – ce qui équivaut à obtenir 60 crédits ECTS –, vous pouvez poursuivre vos études en L.AS 2.

Cette deuxième année de licence avec option "accès santé" est la même pour tous, que vous veniez d'un PASS ou d'une L.AS 1. En fin d'année, vous pourrez à nouveau tenter votre chance pour ensuite intégrer une deuxième année d'études de santé MMOPK.

À savoir également, puisque vous avez aussi obtenu votre première année post-bac, votre bac+1 vous donne aussi accès à d'autres cursus, parfois en dehors de la santé.

Il existe des passerelles au sein de l'université notamment pour que vous puissiez continuer vos études en deuxième année de licence (une licence classique sans option santé), voire en BUT (bachelor universitaire de technologie), en BTS, en école d'ingénieurs, dans les formations paramédicales…

Cela peut vous permettre de poursuivre vos études dans le domaine qui vous intéresse et sans "perdre" une année.

Lire aussi

Redoubler ou se réorienter dans une licence classique sans option santé

En revanche, si vous n'avez pas obtenu votre année de PASS ou de L.AS, impossible pour vous de continuer vers une L.AS 2. Or, le redoublement en PASS et en L.AS n'existe pas.

Mais si vous souhaitez vraiment faire des études de santé, alors, vous devrez "redoubler" au sein d'une licence classique. Vous entrerez en première année de la licence dont vous aviez déjà suivi la discipline en majeure (si vous étiez en L.AS). Il s'agit donc tout simplement d'une L.AS 1 mais sans l'option santé.

Pour les étudiants en L.AS 1, pas besoin de passer par Parcoursup, votre université doit vous proposer ce "redoublement" (renseignez-vous tout de même auprès de votre établissement). En revanche, pour les étudiants en PASS, il vous faut repasser par Parcoursup et faire de nouveaux vœux en licence classique (les vœux en PASS et en L.AS 1 ne seront pas autorisés). Après cette année de licence classique, vous pourrez intégrer une L.AS 2 (avec l’option santé cette fois) et tenter votre chance pour entrer en deuxième année d'études de santé.

Lire aussi

Se réorienter vers d'autres formations en santé

Sinon, après votre année de PASS ou de L.AS, validée ou non, vous pouvez vous réorienter vers d'autres études en santé. Pour réintégrer une formation post-bac, vous devrez repasser par Parcoursup (les inscriptions sont ouvertes jusqu'au 29 mars 2022).

Plusieurs choix s'offrent à vous notamment dans le domaine paramédical (diplôme d'État d'infirmier, d'ergothérapeute, de psychomotricien, BTS diététique, BTS opticien-lunetier, BTS analyses de biologie médicale, certificat de capacité d'orthophoniste ou d'orthoptiste…).

Il n'y a pas d'autres cursus possibles en revanche pour accéder aux études de médecine, maïeutique, odontologies ou pharmacie. Seules les études de kiné ont plusieurs voies d'accès autres que le PASS ou la L.AS : vous pourrez donc intégrer une première année de licence de STAPS ou de biologie avant de continuer en deuxième année dans un institut de formation en masso-kinésithérapie.

Lire aussi

Se réorienter plus ou moins loin du secteur médical

Peut-être que vous aurez aussi envie de tirer un trait sur le secteur médical ou paramédical. Vous pouvez vous réorienter vers d'autres formations post-bac complètement différentes : BTS, BUT, écoles de commerce, licences, instituts d'études politique, prépa…

Tout dépend de ce qui vous motive. Les écoles d'ingénieurs ou formations scientifiques peuvent être un secteur à explorer si vous avez envie de persévérer en sciences ou dans la recherche, en gardant un œil discret sur le milieu médical.

Pensez aussi à la licence de psychologie, aux BTS du secteur sanitaire et social ou encore, aux diplômes d'État d'éducateur spécialisé, de jeunes enfants, si vous voulez garder un pied dans l'accompagnement et le soin.

Enfin, les concours administratifs de directeur des soins, d'hôpital, d'établissement sanitaire, social et médico-social ou d'attaché d'administration hospitalière peuvent aussi être une opportunité.

Articles les plus lus

Contenus supplémentaires

A la Une Médecine Santé

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !