La phase complémentaire de Parcoursup prolongée jusqu’au 24 septembre

Par Pauline Bluteau, publié le 04 Septembre 2020
3 min

La ministre de l’Enseignement supérieur vient d’annoncer le prolongement de la phase complémentaire de Parcoursup. "Quelques milliers" de candidats seraient potentiellement concernés.

C’est donc une année particulière pour la phase complémentaire de Parcoursup. Avec l’annulation des épreuves écrites du bac en juin dernier, la procédure parallèle avait été avancée d’une dizaine de jours. En raison de la crise sanitaire et des impacts sur la formation du plan de relance prévu par le gouvernement, la phase complémentaire va également être prolongée jusqu’au 24 septembre prochain et non plus s'achever le 13 septembre, comme initialement prévu par le calendrier.

Lire aussi

Des candidats encore en attente

Comme l’a expliqué la ministre de l’Enseignement supérieur, Frédérique Vidal, au Figaro : "L’immense majorité des bacheliers a une place. Les autres sont accompagnés, et ce, jusqu’au 24 septembre. À ce jour, quelques milliers de candidats continuent d’être accompagnés."

La phase complémentaire concerne en effet tous les candidats qui n’ont pas trouvé de place dans une formation post-bac à la rentrée. L’année dernière, seuls 1.175 candidats étaient restés sans réponses. À ce jour, d’après la carte interactive de Parcoursup, plus de 8.800 formations disposent encore de places pour accueillir les bacheliers.

Les candidats qui le souhaitent ont jusqu'au 21 septembre pour s'inscrire à la phase complémentaire et faire leurs vœux. Les formations ont quant à elle jusqu'au 23 septembre pour envoyer leurs réponses.

Un dispositif en faveur de l’apprentissage

Cette décision vient en réaction au plan "1 jeune, 1 solution" dévoilé en juillet dernier par le ministère. Le gouvernement prévoyait notamment d’introduire de nouvelles places supplémentaires dans le supérieur, mais également d’axer sa politique sur les formations en apprentissage. Plusieurs initiatives ont été annoncées depuis par la ministre du Travail, Elisabeth Borne et le Premier ministre, Jean Castex, notamment des primes et aides à l’embauche.

Lire aussi

Articles les plus lus

A la Une Parcoursup

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !