1. Et si vous passiez au CV en ligne ?
Boîte à outils

Et si vous passiez au CV en ligne ?

Envoyer cet article à un ami
Dans un CV Web, vous pouvez insérer des liens vers les sites d'entreprises où vous avez travaillé, vers votre blog… Choisissez-les avec soin, en vous demandant ce qu'ils apporteront aux recruteurs. // © Fotolia
Dans un CV Web, vous pouvez insérer des liens vers les sites d'entreprises où vous avez travaillé, vers votre blog… Choisissez-les avec soin, en vous demandant ce qu'ils apporteront aux recruteurs. // © Fotolia

Si le CV Word ou PDF reste la norme, des sites proposant de réaliser son CV sur Internet se développent. Séduit par cette cette nouvelle option ? Les conseils de la spécialiste du recrutement Dominique Perez, extraits de son ouvrage “Le Guide du CV, de la lettre de motivation et de l'entretien d'embauche”.

“Envoyez votre CV et votre lettre de motivation.” Ce type d'invitation conclut généralement les offres d'emploi. La majorité des recruteurs attend un CV classique, rarement envoyé par courrier désormais. C'est donc la manière d'adresser sa candidature plus que le fond du CV lui-même qui a changé. Cependant, la tendance est bien engagée et vous devrez de plus en plus réfléchir à un format véritablement numérique.

Des sites se sont même spécialisés pour vous aider à réaliser votre “CV Web”. En remplissant un formulaire, vous êtes guidé pas à pas pour les réaliser. Certains proposent des mises en page classiques, d'autres, fonctionnant comme de véritables plates-formes entre le job-board et le réseau social, offrent des services supplémentaires pour diffuser votre CV, répondre à des offres, etc. Veillez bien, dans tous les cas, à garder la main sur les informations que vous allez indiquer et leur mise en forme.

Privilégiez les sites qui vous laissent une grande marge de choix dans le format, les couleurs, la mise en page et le contenu. Et ceux qui vous permettent, d'une part, d'envoyer votre CV avec une adresse URL personnalisable (qui peut être mise en lien sur vos comptes Twitter, Facebook et votre blog) et, d'autre part, de le télécharger en PDF pour disposer d'un document pouvant être imprimé ou envoyé en fichier joint.

Du bon usage du CV Web

Le grand changement apporté par le CV Web par rapport au CV classique tient dans le choix des mots-clés qui vous permettent d'être référencé par les recruteurs. Une fois que votre profil est identifié, le recruteur risque cependant de le lire aussi rapidement qu'un CV classique, car il cherche toujours les mêmes informations et souhaite aller droit au but. Le grand avantage est de pouvoir ajouter des informations en lien sans alourdir la lecture.

Attention pourtant à ne pas jouer avec toutes les cases que l'on vous propose juste pour donner l'impression que vous avez eu une vie professionnelle bien remplie. Par exemple, si vous pouvez mettre en avant quelques compétences, inutile d'écrire un roman.

Choisissez avec soin les liens vers d'autres sites que vous pouvez ajouter sur votre CV, en vous demandant ce qu'ils vont apporter au recruteur. Par exemple, vous pouvez indiquer les sites des entreprises dans lesquelles vous avez travaillé, surtout si elles ne sont pas très connues. Vous pouvez aussi ajouter des liens vers un blog que vous avez créé ou auquel vous participez ou vers vos profils sur les réseaux sociaux (sauf si vous n'y échangez qu'avec vos amis), dont votre compte Twitter.

Pensez toujours à votre identité numérique globale : photo en accord avec celle présente sur les réseaux sociaux par exemple, titre du CV équivalent… N'oubliez pas non plus que votre profil LinkedIn ou Viadeo par exemple, qui ressemble de plus en plus à un CV, doit correspondre en tous points au CV envoyé, notamment au niveau des dates et de la nature des expériences présentées. Internet est la première source d'informations des recruteurs ; il leur sera donc facile de voir si vous dites ou non la vérité.

Que vous soyez en poste ou pas, veillez à mettre votre CV à jour constamment. C'est d'autant plus nécessaire lorsqu'il est présent sur Internet.

Faut-il indiquer que l'on est en recherche d'emploi ?

C'est une question délicate, car elle vous place parfois entre le vrai mensonge et le “flou” supportable pour un recruteur. Sur un CV classique qui n'apparaît pas sur Internet, ne mettez évidemment pas cette mention. Vous enverrez ce document quand vous répondrez à une annonce ou adresserez une candidature spontanée : son lecteur ne s'y trompera pas. En revanche, pour un CV visible sur Internet, comme sur le site DoYouBuzz, ou sur les réseaux sociaux, vous avez le choix, dans la case “situation professionnelle”, entre “en recherche d'emploi”, “en poste”, “en recherche active” ou “en simple veille”.

Les conseils des recruteurs sont sans appel : "Il ne faut pas indiquer ‘en recherche d'emploi’ en haut de son profil ou de son CV, estime Laurent Rignault, fondateur et gérant de Expert is Me, agence de conseil en marketing et communication digitale spécialisée dans les réseaux sociaux. Un recruteur en quête d'un profil ne tape pas dans un moteur de recherche : ‘responsable marketing en recherche d'emploi’.” Si vous êtes au chômage depuis trois à six mois, vous pouvez laisser planer une certaine ambiguïté. À condition de préciser très vite, si le recruteur vous le demande par mail ou téléphone, que, dans les faits, vous n'êtes pas en poste. Vous pouvez simplement dire, par exemple, que vous n'avez pas eu le temps de réactualiser votre statut ou que vous avez suivi une formation professionnelle… sans partir dans des histoires folles.

Que pensent les recruteurs des CV Web ?

“Ces CV parlent aux recruteurs, car ils s'y retrouvent, commente Laurent Hyzy, chasseur de têtes, dirigeant du cabinet Alterconsult. Les rubriques sont celles d'un CV classique et les informations peuvent être identifiées par nos outils de recherche et incluses dans nos bases de données. Or, avant de faire son CV, il faut toujours penser à l'utilisateur final. Quant aux liens, ils permettent une véritable interactivité et une belle optimisation de la page.”

Privilégiez les CV que vous pouvez télécharger (sur DoYouBuzz par exemple, en haut à droite de la page) et vérifiez bien que la mise en page est toujours claire et aérée (attention aux césures de pages, comme dans l'exemple du CV de Bénédicte ci-dessous). “C'est important de pouvoir disposer du document imprimé, estime Laurent Hyzy. Au moment de l'entretien, l'écran casse la relation, il est plus simple d'avoir le document sous les yeux, sur son bureau, et de pouvoir s'y référer.”

Exemples commentés de CV Web

Exemple n°1 : CV d'une chef de projet freelance en communication Web

Commentaire de la candidate : “Grâce à mon nom de domaine personnalisé, je suis très bien référencée sur certains mots-clés relatifs à mes compétences (sur des requêtes telles que ‘social media manager’ ou ‘chef de projet webmarketing’). Mon CV a toujours été très bien perçu par les recruteurs, que cela soit en France ou à l'international (Asie et Amérique du Nord notamment). Étonnamment, les loisirs comptent beaucoup et on m'a déjà contactée car mon CV révélait une ‘curiosité’ intéressante. Il ne faut donc pas hésiter à valoriser ses passions !
Je change très régulièrement mon CV et l'adapte en fonction des postes que je recherche et de mes nouvelles expériences. Quand j'étais au Canada, j'avais adapté la mise en page pour un CV anglophone.
Au niveau des compétences, je l'ai allégé il y a peu de temps car j'avais peur que cela fasse trop ‘déballage de compétences’. Cela ne sert à rien de vouloir tout mettre, il est toujours temps de détailler certaines compétences lors d'un entretien à l'oral.”

Exemple n°2 : CV d'un responsable communication et chef de projets événementiels

Commentaire du candidat : “Ce CV Web m'a demandé beaucoup de travail, surtout sur la partie ‘Compétences’. Internet permet de mettre beaucoup plus d'informations que le CV papier, en particulier avec la possibilité de télécharger des lettres de recommandation, la création graphique, le nuage de mots… Pour la recherche des mots-clés, j'ai dû faire le lien entre les mots utilisés dans mon environnement de travail, mes propres compétences et le poste que je recherchais pour associer les trois. J'ai essayé de rester honnête, sans le charger de mots-clés pour être référencé à tout prix.
J'ai été en recherche active à partir de 2010, pendant un an et demi j'ai postulé à droite et à gauche mais je n'ai eu que cinq entretiens. J'habitais en province et tous les postes étaient basés sur Paris ; les recruteurs, malgré mon souhait de mobilité, étaient inquiets. Et puis cela s'est débloqué quand j'ai posté mon CV sur DoYouBuzz : ma future chef a utilisé les moteurs de recherche avec des mots-clés et est tombée sur mon CV Web. Elle m'a appelé presque aussitôt en me demandant : ‘Je recherche de façon urgente un responsable de la communication, êtes-vous disponible ?’ J'ai été embauché rapidement.”

Exemple n°3 : CV d'une ingénieure géomètre

C'est une démarche extrêmement structurée qu'a choisie Ophélie pour réaliser seule son CV en ligne, avec un objectif clair : “Je voulais être bien référencée sur Google, arriver en tête de liste.” Pour ce faire, elle cherche tout d'abord une mise en page attractive et demande l'autorisation à un photographe de reprendre la trame de son site. “Le portfolio me permettait d'illustrer mes compétences en SIG (système d'information géographique) de façon attractive.” Truffé de mots-clés, son CV présente d'abord ses compétences, en allant à l'essentiel : ses connaissances très précises et sa maîtrise de logiciels. Elle a pu à cette occasion vérifier que la recherche par mots-clés des recruteurs était effective, mais pas toujours efficiente quand elle est automatisée : “J'ai reçu des offres d'emploi sur ma connaissance de Java pour des postes qui n'avaient rien à voir avec mon métier.”

Mais elle a aussi reçu des contacts via son CV Web à travers sa rubrique “Tutoriels”. En cherchant des informations et des guides d'utilisation sur certains logiciels, des entreprises sont tombées naturellement sur son site et ont eu la curiosité d'aller voir son CV. Ce qui prouve l'intérêt de toujours mettre en avant des compétences pointues et une valeur ajoutée qui va faire la différence.

Même après avoir trouvé un poste, Ophélie a choisi de laisser son CV en ligne et de le faire vivre “en ajoutant de nouveaux tutoriels”. Travaillant dans une société de conseil, elle sait que c'est aussi une bonne carte de visite pour les clients de l'entreprise. Également présente sur les réseaux sociaux, elle a veillé à la cohérence de son identité numérique, reprenant la même photo, avenante, et inscrivant le nom de son métier actuel : ingénieure d'études. De plus, elle a toujours son CV au format Word prêt sur son ordinateur, dans lequel elle a résumé les éléments de son parcours.

POUR ALLER PLUS LOIN
À découvrir aux Éditions de l'Etudiant :
Le Guide du CV, de la lettre de motivation et de l'entretien d'embauche”,
par Dominique Perez, spécialiste du recrutement.