1. Quel budget prévoir pour les études de votre enfant ?
Boîte à outils

Quel budget prévoir pour les études de votre enfant ?

Envoyer cet article à un ami

Frais d’inscription, logement, nourriture, fournitures… Le coût de la vie étudiante ne cesse d’augmenter. Selon vos revenus, bourses et allocations pourront toutefois alléger l’addition.

Un mois de septembre douloureux. Droits de scolarité, adhésion à la Sécurité sociale étudiante et à une mutuelle, matériel pédagogique et éventuelle caution pour un logement… Septembre fait mal au porte-monnaie. Et de plus en plus, selon la FAGE (Fédération des associations générales étudiantes), qui estime à 3 % la hausse du coût de la rentrée en 2009.

Sur 10 ans, ce budget a connu une hausse de plus de 30 %. Comptez donc pour ces frais de rentrée environ 800 € si votre enfant vit chez vous et entre 1.490 et 1.850 € s’il prend son indépendance. Une estimation valable si votre enfant est en licence à l’université ou en IUT (institut universitaire de technologie). Ses droits d’inscription étaient alors de 171 € à la rentrée 2009. Ils sont passés à 231 € en master et à 350 € en doctorat.

L’inscription est gratuite dans les classes préparatoires et dans les BTS publics. Pour les BTS privés, la facture peut atteindre jusqu’à 4.500 €. Si votre enfant opte pour une formation d’ingénieurs, les frais de scolarité s’échelonnent de 450 € dans les écoles publiques à plus de 7.000 € dans les écoles privées. Quant aux grandes écoles de commerce, prévoyez entre 6.000 et 8.000 € par an. Quel que soit le cursus choisi, s’y ajoutent la cotisation à la Sécurité sociale étudiante, 198 € en 2009, et l’adhésion à une mutuelle, autour de 180 € par an.

Le logement, premier poste de dépenses. Si votre enfant a besoin de quitter le domicile familial pour faire ses études, son budget mensuel va exploser. Selon les estimations de la FAGE, le coût du logement représente aujourd’hui 53 % des frais d’un étudiant. La solution la moins onéreuse ? Une chambre en cité universitaire, dont le loyer avoisine les 200 € par mois (allocations non déduites). Mais il n’en existe que 159.000 pour 500.000 demandes chaque année ! Dans le parc privé, un studio se louera entre 200 et 600 € selon sa situation géographique. Face à cette galère du logement, les solutions alternatives se développent. Première d’entre elles, la colocation concerne désormais 6 % des étudiants.

Avoir un toit ne suffit pas. Alimentation, téléphonie et Internet, transports pèsent également sur le budget des étudiants. Pour manger pas cher, ceux-ci se tournent vers les RU (restaurants universitaires). Tous y ont droit pour la somme de 2,90 € pour un repas complet. Un tarif pourtant en constante hausse. La FAGE a fait ses calculs : "Aujourd'hui, un étudiant achète le ticket RU 2 fois plus cher que s'il l'avait acheté le jour de sa naissance et 4 fois plus cher en moyenne que ses parents!" L’organisation étudiante évalue à 250 € par mois le budget "alimentation" d’un étudiant. Ce qui en fait le deuxième poste de dépenses après le logement !

Plus loin sur letudiant.fr
> Nous avons voulu savoir combien coûte vraiment d'étudier aujourd'hui. 

Découvrez les résultats de notre enquête sur le vrai prix des études.

Sommaire du dossier
Bourses, allocations d'études : comment les obtenir ?