Quelle est la différence entre un BEP et un BP ?

Par l'Etudiant, publié le 06 Septembre 2021
8 min

Diplômes reconnus de la filière professionnelle, le BEP, qui devient une attestation intermédiaire sur la voie du bac pro en 2021, et le BP sont destinés aux jeunes qui souhaitent rapidement intégrer la vie active grâce à une formation mêlant théorie et pratique. La possibilité de valider l’obtention de ces diplômes via la forme d’un apprentissage est particulièrement appréciée. Quelles sont alors les différences entre un BEP et un BP ?

BEP et BP : une différence au niveau des conditions d’admission

Quel est le niveau pour accéder à un BEP ?

Pour accéder au BEP (Brevet d’études professionnelles), désormais une attestation intermédiaire délivrée en fin de première professionnelle, il est nécessaire d’avoir obtenu au préalable votre diplôme national du brevet. Votre admission peut également être soumise à une évaluation de votre dossier scolaire avec un intérêt particulier porté sur l’avis du conseil de classe.

Si vous souhaitez intégrer un CFA (Centre de Formation des Apprentis) en lieu et place d’un lycée professionnel, votre candidature est là aussi soumise à l’évaluation préalable de votre dossier. De plus, notez qu’il est impératif de justifier de la signature d’un contrat d’apprentissage auprès d’un employeur.

Quel est le niveau pour accéder à un BP?

Il existe deux voies permettant la poursuite d’études dans le cadre d’un BP (Brevet professionnel) :

  • l’apprentissage ;
  • la formation professionnelle continue.

Afin d’accéder à la voie de l’apprentissage, vous devez justifier d’un diplôme de niveau 3 (BEP ou CAP). Ce faisant, vous intégrez un CFA (Centre de Formation des Apprentis) ou une SA (Section d’apprentissage). Pour valider votre admission, vous devez présenter un contrat d’apprentissage avec un employeur. Il est à noter que le temps de formation exigé pour décrocher un BP est plus court si vous êtes titulaire d’un bac pro en rapport avec le domaine étudié.

Lire aussi

Les personnes déjà entrées dans la vie active qui souhaitent valider un BP le feront par la voie de la formation continue, qui leur est réservée, et souvent via un contrat de professionnalisation. Selon le niveau du dernier diplôme obtenu par le candidat, il est demandé de justifier entre 6 mois et 5 années d’expérience professionnelle dans un domaine en rapport à la spécialisation choisie.

Enfin, sachez qu’il est également possible d’envisager une formation par la voie de l’enseignement à distance pour décrocher un BP.

BEP et BP : une différence de qualification

Le niveau de diplôme en BEP

Jusqu’à aujourd’hui, valider un BEP signifiait obtenir un diplôme de niveau 3, au même titre qu’un CAP. Mais, depuis juin 2021, le BEP n’existe plus. C’est une attestation de réussite intermédiaire au bac professionnel que les élèves se voient délivrer en fin de classe de première pro. Conçue pour alléger en partie la pression liée aux examens, cette attestation représente une étape dans le parcours vers l’obtention d’un bac pro. Elle permet également aux élèves d’identifier au mieux les axes pédagogiques à travailler en vue de l’obtention future d’un baccalauréat professionnel.

En choisissant de vous orienter en voie professionnelle au lycée, vous bénéficiez à la fois d’enseignements généraux et d’enseignements professionnels associés à la spécialité pour laquelle vous avez opté. Il est aussi à souligner que vous êtes amené à effectuer des stages en milieu professionnel tout au long de votre formation.

Le niveau de diplôme en BP

En obtenant votre brevet professionnel, vous validez un diplôme de niveau 4. Conçu pour faciliter l’accès rapide au monde du travail, le BP a l’avantage de vous spécialiser très rapidement dans un domaine particulier.

Vous pouvez choisir votre spécialité parmi plus de 50 enseignements, dont :

Vous passez la majeure partie de votre temps de formation en entreprise, mais vous suivez également des enseignements généraux et professionnels en parallèle.

BEP et BP : une différence de salaire pendant et après l’apprentissage

Le salaire en BEP

Si vous avez fait le choix d’intégrer la voie professionnelle (BEP, bac pro…) au sein d’un CFA, vous êtes obligatoirement titulaire d’un contrat d’apprentissage ou de professionnalisation dans certains cas, plus rares. C’est principalement votre âge qui détermine votre niveau de rémunération.

Exemples de rémunération mensuelle brute pour un étudiant en première année de contrat d’apprentissage en 2021 :

Âgé de moins de 18 ansÂgé de 18 à 20 ans Âgé de 21 à 25 ans
419 € (27 % du SMIC) 668 € (43 % du SMIC) 823 € (53 % du SMIC)

Lire aussi

Généralement mineur lorsque vous intégrez un BEP en apprentissage suite à l’obtention de votre brevet des collèges, votre salaire – bien que non négligeable – est relativement faible. Il est par ailleurs à noter que cette grille de rémunération évolue en fonction des années d’apprentissage.

Avec l’instauration de l’attestation de réussite intermédiaire à la place du BEP pour la rentrée 2021–2022, vous perdez l’obtention d'un diplôme de niveau 3. Faire le choix de stopper vos études et vous lancer dans la vie active est donc particulièrement risqué si vous ne souhaitez pas aller jusqu’au bac pro.

Le salaire en BP

La principale différence au niveau de la rémunération se situe entre le contrat d’apprentissage et le contrat de professionnalisation.

Le contrat d’apprentissage, vous donne accès à une rémunération située entre 27 et 100 % du SMIC et qui augmente en fonction de votre âge ainsi que du niveau de diplôme. Vous pouvez cependant prétendre au salaire minimum conventionnel si celui-ci est plus favorable.

La rémunération liée au contrat de professionnalisation est quant à elle située entre 55 et 100 % du SMIC, et varie également selon l’âge et le niveau d’études. Autrement, les alternants en contrat de professionnalisation sont éligibles à 85 % de la rémunération minimale prévue par la convention collective de l’entreprise qui les accueille.

Une fois le diplôme en poche, le salaire dépend évidemment de la branche dans laquelle vous vous êtes spécialisé. Cependant, vous êtes logiquement amené à prétendre à une rémunération plus élevée avec un diplôme de niveau 4 que de niveau 3 (CAP et BEP).

BEP et BP : une différence dans la poursuite d’études

Que faire après un BEP ?

Titre certifié de niveau 3, le BEP offrait jusqu’à son remplacement par une attestation de réussite intermédiaire la possibilité pour son détenteur de faire le choix de se lancer dans la vie active plutôt que de poursuivre sur la voie des études.

En 2021, la mise en place de l’attestation de réussite intermédiaire, qui n’offre pas de certification, change considérablement cette perspective d’insertion professionnelle précoce. Il est donc vivement recommandé aux étudiants qui ont fait le choix de la filière professionnelle de poursuivre vers l’obtention d’un bac pro afin de pouvoir justifier un certain niveau de diplôme. C’est d’ailleurs dans cette optique qu’a été imaginé le remplaçant du BEP.

Lire aussi

Que faire après un BP ?

Généralement, les personnes qui se forment pour décrocher un brevet professionnel ont pour objectif d’intégrer au plus vite le marché du travail. Il s’agit pour eux de l’opportunité de se spécialiser dans un domaine bien précis. Les recruteurs apprécient particulièrement ces profils opérationnels qui bénéficient déjà d’une expérience conséquente.

Toutefois, il arrive que certains diplômés décident de poursuivre leurs études après l’obtention de leur brevet professionnel. Vous pouvez continuer à vous spécialiser dans votre domaine en intégrant une mention complémentaire (MC) si vous le souhaitez, mais il s’agit de cas relativement rares.

Articles les plus lus

A la Une lycée pro

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !