1. Master pro en alternance : succès chez les apprentis
Décryptage

Master pro en alternance : succès chez les apprentis

Envoyer cet article à un ami
Sommaire du dossier
Retour au dossier Licence en alternance : une opportunité encore rare Licence pro en alternance : pour acquérir une double compétence Master pro en alternance : succès chez les apprentis

À l’université, les apprentis ont l’embarras du choix : ils peuvent signer des contrats allant de un à trois ans dans la quasi-totalité des secteurs professionnels.

Les masters pro en apprentissage ont le vent en poupe : près de 8 000 étudiants y étaient inscrits en 2009-2010, soit plus de 1.000 que l'année précédente. Les secteurs sont très variés.

Sélection plus facile


L'UPEMLV propose des masters en apprentissage dans l'informatique, les métiers du livre, la banque... "La sélection à l'entrée, pour les étudiants qui ont déjà fait de l'apprentissage en licence professionnelle est plus facile, car ils savent mieux 'se vendre'. Leur profil rassure l'entreprise et l'équipe enseignante", assure Frédéric Toumazet.

M2 en alternance


Vous pouvez signer un contrat de deux ans avec une entreprise ou deux contrats d'un an. Certaines universités ne proposent l'apprentissage que sur l'une des deux années du master, généralement la deuxième car les entreprises préfèrent que les étudiants aient acquis le socle des connaissances en M1 avant de pouvoir se spécialiser. L'université de Toulouse 1 a ainsi mis en place un M2 en alternance, avec un contrat de professionnalisation sur treize mois. Créé en partenariat avec le CFPB (Centre de formation de la profession bancaire), ce master permet de se former auprès des banques. Dans les secteurs qui recrutent (banque, qualité, informatique), les entreprises gardent leurs apprentis à l'issue de la formation.