Responsable de la supply chain

Agroalimentaire - industries alimentaires
Niveau d'études nécessaire
bac+5
Salaire moyen
à partir de 2.500 €
Sommaire du secteur

Description

Secteur Agroalimentaire, industrie alimentaire
Niveau d’études minimal Bac+5
Bac conseillé S, ES, STI2D
Alternance Oui
Sélectivité des études Forte
Insertion professionnelle Bonne
Salaire débutant À partir de 2.500 €. 

Le responsable de la supply chain, aussi appelé responsable du développement logistique, a une fonction transversale qui l’amène à définir la logique de distribution, élaborer et vérifier les schémas logistiques, et manager et organiser.

Il contribue ainsi à la définition et à l’organisation des stratégies d’acheminement des marchandises. Son but : réduire les délais et les coûts de stockage et de transport. Son travail commence avec le choix de la politique d’approvisionnement et se termine avec la distribution des produits.

Auprès des fournisseurs, il gère l’approvisionnement en matières premières et en consommables, puis il organise la manutention des produits fabriqués par l’entreprise, l’emballage, le conditionnement, le stockage et l’expédition vers les clients. Il travaille en collaboration avec les responsables des différents services, afin d’optimiser au mieux les flux : la direction, les responsables de production, des achats, des entrepôts, les chauffeurs-livreurs qu’il manage…

Réactif, il anticipe les imprévus, connaît plusieurs langues (pour ses relations avec des transporteurs étrangers) et se tient informé des règles juridiques du transport de marchandises car il communique avec les services douaniers et les assurances.

Il contrôle les procédures par la commande et la réalisation d’audits, et évalue le bon fonctionnement des dispositifs. S’il remarque un couac, il peut décider d’un aménagement.

Ses compétences

Gérer, planifier, organiser, évaluer, contrôler, manager.

Sa formation

Les entreprises exigent un bac+5 tel que diplôme d’école vétérinaire, de pharmacie, d’école d’ingénieurs ou de commerce complété par une spécialisation en logistique (de type mastère management des entreprises du vivant et de l’agroalimentaire, parcours performance industrielle, mené entre l’EM Lyon, l’ENV de Lyon et Montpellier SupAgro).

Un BTS transport et prestations logistiques ; un DUT gestion logistique et transport, qualité logistique industrielle et organisation ou packaging, emballage et conditionnement ou une licence professionnelle peuvent permettre d’accéder à un poste d’assistant.

À noter : les titulaires d’un bac+2 peuvent compléter leur formation avec le titre de responsable logistique en agroalimentaire de l’IFRIA (Institut de formation régional des industries alimentaires) d’Aquitaine, par exemple.

 

Autres témoignages