1. Alternance : comment ils ont obtenu un contrat
Décryptage

Alternance : comment ils ont obtenu un contrat

Envoyer cet article à un ami

Principal obstacle à franchir quand on décide de faire ses études en alternance : convaincre un employeur de vous embaucher. Voici comment quatre étudiants aux profils et aux secteurs d’activité très différents y sont parvenus.

1. Internet, avec réflexion tu utiliseras

Il faut exercer une veille sur les sites Internet dédiés au recrutement des grandes entreprises comme EDF, Veolia, Accor, le Groupe Flo, Casino, Axa… Ces entreprises recrutent en alternance aussi bien sur leurs métiers traditionnels (ingénierie pour EDF, restauration pour Accor) que sur les métiers de support communs à toutes les entreprises (gestion RH, compta, informatique).

2. De chez toi, tu sortiras

Pôle Emploi, le CIJ (Centre information jeunesse), les Maisons de l’emploi, les Missions locales : il y a forcément un endroit près de chez vous qui propose des ateliers de recherche d’emploi. Allez-y pour les conseils, mais aussi pour rencontrer d’autres jeunes dans la même situation que vous. Idéal pour garder le moral ! Les forums et autres salons de recrutement sont tout aussi incontournables, car ils permettent de se constituer un carnet d’adresses dans le secteur visé.

3. Tes réseaux, tu activeras

Même quand on n’a pas un père DRH ou une mère chef d’entreprise, il est essentiel de communiquer autour de soi sur sa recherche. L’idée à garder en tête : il ne faut pas réclamer un contrat, ce qui en général n’a pour résultat que d’embarrasser la personne sollicitée, mais plutôt demander des conseils, faire remonter les informations sur le "marché caché" de l’emploi ou se faire aiguiller vers des entreprises auxquelles on n’aurait pas pensé.

4. Ta recherche, tu organiseras

Quand un recruteur appelle un postulant, il s’attend à ce que celui-ci l’identifie instantanément. D’où l’intérêt de tenir à jour un "carnet de bord" de ses recherches, pour noter les contacts pris, leur nature (mail, contact direct sur un salon, appel téléphonique). Une démarche professionnelle et organisée – exactement ce que les recruteurs attendent d’un candidat à l’alternance !

Portrait-robot de l’apprenti 2010
Quelque 20 % des jeunes en contrat d’alternance préparent un diplôme de l’enseignement supérieur ; 66 % des jeunes en contrat de pro ont un niveau bac et plus au début de leur contrat, contre 27 % des jeunes en apprentissage ; 60 % des entreprises qui embauchent des jeunes en alternance ne comptent pas plus de 49 salariés, et 22 % en ont plus de 250.
Les 3 secteurs qui recrutent le plus en apprentissage sont la construction, le commerce, et l’industrie ; le commerce, les services aux entreprises et les autres secteurs du tertiaire, pour les contrats de pro.
Source DARES, "Éléments caractéristiques des entrées enregistrées en 2008

Sommaire du dossier
Comment Côme, 21 ans, a décroché un contrat en apprentissage pour son BTS à l’hôtel Meridien Étoile de Paris Comment Esther, 24 ans, a décroché un contrat de professionnalisation pour son master 2 chez Total, à Paris-La Défense (92) Comment Sutharsan, 24 ans, a décroché un contrat en apprentissage pour sa licence pro dans un supermarché, à Hardricourt (78) Comment Adrien, 22 ans, a décroché un contrat en apprentissage pour son diplôme d’ingenieur Chez Assystem, à Cherbourg (50)