1. Alternance : des recruteurs répondent à vos questions
Boîte à outils

Alternance : des recruteurs répondent à vos questions

Envoyer cet article à un ami

Après avoir longtemps été considérées comme une voie de garage, les formations en alternance sont-elles devenues la voie royale de l'insertion professionnelle ? Les entreprises donnent leur avis.

Peut-on préparer tous les diplômes en alternance ?

"Les formations en alternance concernent tous les niveaux de formation et de plus en plus les diplômes du supérieur", répondent les représentants des entreprises. Chacun cite ses besoins : bac pro et BTS (brevet de technicien supérieur) dans l’hôtellerie-restauration, du CAP au master chez Veolia Environnement, licences, masters et formations d’ingénieurs chez Thalès, du BTS au master chez Adecco. Les niveaux de formation sont hétérogènes, tout comme les métiers : serveur, agent d’exploitation, ingénieur informaticien, attaché commercial, etc. Isabelle La Chimia, d’Adecco, avoue recruter de plus en plus de jeunes post-BTS en apprentissage pour 'des questions de maturité'. "À des niveaux inférieurs, l’accompagnement du jeune par l’entreprise doit être plus soutenu. Il faut être vigilant aux apprentissages liés à la formation, mais aussi à ceux liés à la vie professionnelle : leur apprendre comment répondre au téléphone, etc. C’est très difficile à gérer." Thalès souhaiterait, en revanche, développer les formations en alternance de niveau bac + 2 pour ses sites en province, mais rencontre des difficultés à trouver des centres de formation à proximité de ses implantations.

Sommaire du dossier
Pourquoi recruter un jeune en apprentissage ? Le manque d’expérience professionnelle est-il un problème ? Les entreprises préfèrent-elles le contrat d’apprentissage ou le contrat de professionnalisation ? Comment trouver l'entreprise ? Y a-t-il un rythme idéal de l’alternance ? Les entreprises font-elles une différence entre un apprenti et un stagiaire ? Pourquoi certains élèves gagnent-ils plus que d’autres ? Quelle est la proportion d’embauche à la fin d’un cursus en apprentissage ? Que se passe-t-il si l’on n’obtient pas le diplôme ? Les formations par alternance ont-elles un défaut ? "Une double charge de travail"