1. Comment Laetitia, en école de commerce, a décroché son contrat en alternance
Témoignage

Comment Laetitia, en école de commerce, a décroché son contrat en alternance

Envoyer cet article à un ami
Laetitia, 22 ans, à l"ESSCA, apprentie chargée de mission gestion finance-controlling, chez EDF, à la Défense (92). // © Florence Levillain pour L'Étudiant
Laetitia, 22 ans, à l"ESSCA, apprentie chargée de mission gestion finance-controlling, chez EDF, à la Défense (92). // © Florence Levillain pour L'Étudiant

“En deuxième année à l'ESSCA [École supérieure des sciences commerciales, NDLR], j'ai commencé à cogiter sur l'apprentissage. À la suite d'un entretien de motivation à l'école et au vu de mes résultats, j'ai été acceptée en master finance et risk management.

C'est de retour des États-Unis, au début de l'été de ma troisième année d'études, que j'ai cherché un contrat. Je m'y suis mise pendant un mois. Je ciblais une grosse boîte, dans la banque ou l'industrie. J'ai candidaté auprès d'une vingtaine de sociétés, soit de manière spontanée sur les sites de celles qui m'attiraient, soit via l'ESSCA, qui, après avoir ciblé les missions qui m'intéressaient, me faisait suivre des offres. J'ai décroché cinq entretiens. Deux en banque, trois dans l'industrie.

Je me suis rapidement rendu compte que le secteur bancaire ne me plaisait pas. Mais les entretiens m'ont servi d'entraînement pour EDF et Alten. Et ça a payé : ces deux entreprises m'ont acceptée en apprentissage !
Lors de nos rencontres, j'ai d'ailleurs eu l'impression que c'était elles qui se vendaient à moi ! On a eu un très bon feeling. J'ai finalement choisi EDF à la Défense pour des raisons géographiques car j'étudie à Boulogne.

Depuis, je passe deux semaines à l'école et trois semaines en entreprise. Je suis chargée de mission gestion finance-controlling, dans le service contrôle de gestion, aux côtés d'une quarantaine de salariés. Je m'occupe notamment du suivi des projets de plus de 10 millions d'euros, de tableaux de bord stratégiques, des revues de portefeuille. J'ai repris les activités d'une ancienne apprentie qui a été embauchée.

Jongler entre vie professionnelle et vie étudiante, c'est dur. Il faut être sérieux, mais on y gagne en maturité.

Laetitia, 22 ans,apprentie chargée de mission gestion finance-controlling, chez EDF, à la Défense (92)

2009-2010
Bac S au lycée Richelieu à Rueil-Malmaison (92).
2010-2013
L'ESSCA à Boulogne (92), avec un semestre passé au campus de Saint Louis (États-Unis).
2013-2015
Élève apprentie à l'ESSCA, en master finance et risk management.

Retour au sommaire

En bac pro, DUT, master… comment ils ont décroché leur contrat en alternance

Pour aller plus loin : Alternance : les 7 questions à poser pour trouver la bonne école / Deux contrats d’alternance possibles : apprentissage ou professionnalisation

Sommaire du dossier
Retour au dossier Comment Megan, en bac pro, a décroché son contrat en alternance Comment Bastien, en BTS, a décroché son contrat en alternance Comment Arthur, en licence pro, a décroché son contrat en alternance Comment Émeline, en master 1, a décroché son contrat en alternance Comment Alexandre, en école d'ingénieurs, a décroché son contrat en alternance Comment Marie-Alix, en école de commerce, a décroché son contrat en alternance Comment Thomas, en bac pro, a décroché son contrat en alternance Comment Pauline, en DUT, a décroché son contrat en alternance Comment Mathilde, en licence pro, a décroché son contrat en alternance Comment Clio, en master 2, a décroché son contrat en alternance Comment Simon, en école d’ingénieurs, a décroché son contrat en alternance Comment Laetitia, en école de commerce, a décroché son contrat en alternance