1. Alternance : entre école et entreprise, où sont les pauses ?
Décryptage

Alternance : entre école et entreprise, où sont les pauses ?

Envoyer cet article à un ami

Votre employeur et votre centre de formation vous demandent de la présence et du travail. Comment, entre les deux, trouver le temps de se reposer ? Dans son guide "Apprentissage, alternance : bien choisir sa formation", aux éditions L'Étudiant, Élodie Raitière nous donne de précieux conseils. Extraits.

Adieu grasses matinées, week-ends peinards et grandes vacances. Être opérationnel au travail et dans ses études demande beaucoup d'investissement et vous aurez moins de temps libre qu'un étudiant.

Trente-cinq heures de travail par semaine... minimum

Au-delà de 18 ans, les apprentis sont soumis aux mêmes règles que les autres salariés de l'entreprise. Vous travaillerez donc trente-cinq heures par semaine si c'est le régime adopté par votre employeur, la nuit et les week-ends si la profession l'exige.

En BTS hôtellerie-restauration, Kevin assurait le service restauration dans un hôtel Ibis lillois parfois jusqu'à 23 heures. Maxime, lui, n'hésite pas à faire des heures supplémentaires dans son usine automobile, par "conscience professionnelle". "Quand une machine tombe en panne, il faut finir le travail, je ne veux pas laisser mes collègues en plan. Tout le monde ferait la même chose ici."

Amine doit faire preuve de flexibilité dans son entreprise de livraison. "Tout dépend des commandes et des périodes. Pendant les vacances de juillet, je travaillais moins de trente-cinq heures par semaine. En septembre, je peux faire des livraisons après 20 heures."

Mais tout le monde ne tient pas le choc. "Il y avait trente-deux élèves dans mon BTS hôtellerie-restauration en première année, dix ont abandonné avant la fin de la deuxième année, témoigne Kévin. La plupart d'entre eux ne connaissaient pas le métier avant et ils n'avaient pas réalisé l'investissement que ça demandait."

Cinq semaines de vacances par an... maximum

Comme ses collègues, l'apprenti bénéficie de deux jours et demi de congés par mois travaillé minimum (certaines branches professionnelles prévoient plus). Normalement, il faut travailler au moins un an dans l'entreprise avant de pouvoir prendre des vacances, mais certains employeurs acceptent que vous preniez des congés anticipés.

En dessous de 21 ans, vous avez le droit à trente jours de congés par an quelle que soit votre ancienneté, mais le paiement de ces congés dépend du temps que vous avez passé dans l'entreprise. Ainsi, si vous êtes embauché depuis deux mois, vous serez rémunéré pendant seulement cinq jours de vacances. Par ailleurs, tout apprenti a droit à cinq jours de congés pour préparer les examens pendant le mois qui précède les épreuves.

À retenir
• Organisez-vous pour vous investir dans l'entreprise tout en suivant vos études.
• Faites preuve de courage. Le changement de rythme est fatigant et il faut parfois répondre en même temps à tous les impératifs.
• N'oubliez pas que dans l'entreprise, vous êtes un salarié comme les autres... pas un esclave. Le droit du travail s'applique aussi pour les alternants.



Apprentissage, Alternance, bien choisir sa formation // (c)
POUR ALLER PLUS LOIN
À découvrir aux éditions l'Etudiant :
"Apprentissage, Alternance : Bien choisir sa formation", par Elodie Raitière.

 

Sommaire du dossier
Retour au dossier Alternance : naviguer entre les études et le travail Alternance : entre école et entreprise, où sont les pauses ?