Étudier en alternance à l'université : un choix gagnant à tous les niveaux

Par Fabienne Guimont, publié le 05 Janvier 2012
1 min

À l’université, les apprentis ont l’embarras du choix : ils peuvent signer des contrats allant de un à trois ans dans la quasi-totalité des secteurs professionnels. 

Ferez-vous partie, l'an prochain, de ces happy few, à la fois salariés d'une entreprise et sélectionnés par la fac ? Les quelque 37.000 apprentis sont encore des oiseaux rares, à l'université, à côté des 1,4 million d'étudiants. Mais certaines universités font aujourd'hui de l'alternance leur marque de fabrique, comme l'UPEMLV (université Paris-Est Marne-la-Vallée) avec ses 2.500 apprentis, soit un quart de ses étudiants.

Ces derniers ne sont pas inscrits en première année, car l'apprentissage est essentiellement développé en licence pro (L3) et en master. Dans les licences traditionnelles, il ne démarre qu'en L2 ou en L3.

Mais même avec une année d'apprentissage, l'insertion professionnelle est gagnante après un parcours en alternance. Si vous visez des études longues, vous pouvez attendre le master pour devenir apprenti.