La santé

Par Sylvie Lecherbonnier, publié le 21 Mai 2007
1 min

Pas toujours facile de se repérer parmi les 400 concours de la fonction publique. Tour d’horizon des plus importants pourvoyeurs d’emploi.

Dans la fonction publique hospitalière, les chiffres parlent d’eux-mêmes (2) : 54 % des infirmiers, 57 % des aides-soignants, ou encore 47 % des masseurs-kinésithérapeutes sont partis ou partiront à la retraite entre 1999 et 2015. Il en va de même dans les métiers administratifs. Ils sont entre 55 % et 63 % dans les corps de direction à partir à la retraite entre 1999 et 2015, et même 82 % chez les attachés d’administration hospitalière. 486 personnes se sont présentées à ce concours de catégorie A en 2007, pour 56 reçus, soit un taux de sélectivité de moins de neuf candidats pour un admis. Jouable !
Pour les professions paramédicales, les concours passent par l’obtention d’un diplôme d’État. C’est le cas pour le métier d’infirmier, qui s’apprend dans les IFSI (instituts de formation en soins infirmiers) où 30 000 places étaient disponibles à la rentrée 2007. Une fois le diplôme en poche, l’infirmier peut se diriger vers la fonction publique hospitalière, mais pas seulement. Le ministère de l’Éducation nationale a aussi offert 567 postes au concours 2007 d’infirmier. La fonction publique territoriale est également demandeuse.


Contenus supplémentaires