Une deuxième lettre commentée pour une licence MIAGE en alternance

Par Stéphanie Desmond, Christine Aubrée, publié le 09 Janvier 2009
2 min

CV et lettres de motivation pour postuler en BTS, DUT, licence-master pro, école d'ingénieur… Conseils et exemples commentés par les responsables des écoles vous aideront à décrocher une place de formation en alternance.

Madame, Monsieur,

Actuellement, j’achève une formation en IUT informatique à l’université R. Pour l’obtention de mon diplôme, j’effectue un stage au sein de la compagnie d’assurance GAN.

La filière informatique m’ayant plu durant ces deux dernières années, je désirerais poursuivre mes études. Je réalise que l’intégration d’une formation MIAGE me conviendra le mieux. En effet, l’obtention du diplôme de MIAGE tant par la diversité de ses matières que par l’éventail de choix aussi bien professionnels qu’universitaires qu’elle pourrait m’offrir, serait un tremplin décisif pour mon avenir .

À présent, le stage me fait prendre conscience que la poursuite de mes études dans votre établissement, associée à une vie en entreprise, serait pour moi le meilleur moyen d’élargir mon expérience professionnelle . De plus, la société GAN me sollicite pour ces deux prochaines années en tant qu’apprentie 4.

Dans l’attente d’une réponse favorable de votre part, je vous prie, Madame, Monsieur, d’agréer mes salutations distinguées.




Le commentaire de Jean-Claude Pouilly, directeur du CFA de lAFIA (Association pour la formation d’informaticiens par l’apprentissage).

"Cette lettre est assez passe-partout et peu originale. Mais la candidate, qui a bien compris le contenu de notre formation et qui montre que son parcours a du sens, est dans notre cible de recrutement. Elle aurait pu développer les missions qu’on lui a confiées pour ce stage. Elle a compris les avantages de l’alternance et 4 est maligne d’amener le GAN ainsi, car c’est important si l’entreprise soutient sa candidature. Mais il est clair avec nos entreprises partenaires que leurs candidats ne seront retenus que s’ils réussissent les épreuves d’admission mises en place par la fac.