Que faire après une licence AES ?

Par Catherine Piraud-Rouet, publié le 22 Août 2022
4 min

La licence administration économique et sociale forme des profils polyvalents, avec de bonnes connaissances en droit, économie et gestion. Un diplôme idéal pour des poursuites d’études en master ou en école, et l’intégration de secteurs d’activité multiples.

Accessible en trois ans après le bac, la licence AES (administration économique et sociale) est un diplôme polyvalent et pluridisciplinaire. "Sa caractéristique ? Un socle de compétences équilibré entre l’économie et la gestion d’une part, le droit de l’autre", explique Frédéric Gaschet, vice-doyen de la faculté en charge du département AES à l’université de Bordeaux (33). Un bagage complété par d’autres sciences sociales (sociologie, sciences politiques, communication, ressources humaines…).

Droit, gestion, enseignement : poursuivre en master après la licence AES

À l'université de Bordeaux, les trois quarts des étudiants en licence AES poursuivent en master (bac+5) afin de booster leur évolution professionnelle. Le bagage généraliste du cursus leur ouvre ainsi un champ des possibles particulièrement vaste.

"Ils peuvent candidater à la fois dans des masters de droit (en particulier des affaires, social et public), d’économie (notamment territoriale, de l’innovation, du développement et bancaire) et de gestion (avec une prime aux RH, au marketing et à la gestion financière)", informe Frédéric Gaschet.

"Après ma L3, j’envisage deux orientations possibles, illustre Kevin, étudiant en L2 AES à l’université de Pau-Pays de l’Adour (64). D’une part, un master chargé d’études économiques et de marché, pour travailler dans un service financier d’entreprise ou en banque. D’autre part, un master management et commerce international, parcours commerce avec l’Amérique latine".

Le master AES mène à des carrières de gestionnaires, juristes ou administrateurs dans le public ou le privé. "Je viens de boucler mon M2 AES en alternance… et je viens de signer mon CDI comme juriste d’affaires dans un grand groupe de restauration rapide, se réjouit Alexis Viseux, président de l’association étudiante du master AES de l’université Toulouse 1 – Capitole. Dans mes entretiens, j’ai mis en avant mes compétences en droit, mais aussi en économie-gestion, et cette ouverture a séduit". On peut aussi devenir enseignant, via le master MEEF (métiers de l’enseignement, de l’éducation et de la formation).

Lire aussi

Intégrer une école de commerce ou un IEP après une licence AES

Les diplômés de licence AES peuvent intégrer sur sélection des écoles de management en admissions parallèles ou des IEP (instituts d’études politiques). Ou encore un IPAG (institut de préparation à l’administration générale), en vue de présenter des concours administratifs et judiciaires.

Ils peuvent aussi choisir de s’orienter vers l’expertise comptable, via le DCG (diplôme de comptabilité et de gestion), dont la licence AES dispense de cinq épreuves sur treize. Puis poursuivre vers le DSCG, à bac+5.

Lire aussi

Quels métiers ou concours après une licence AES ?

La licence AES en poche, une insertion professionnelle directe est possible, en particulier dans les secteurs de la banque-assurance, du droit, de la gestion administrative ou des ressources humaines. "Le poste-type : assistant de direction en PME, précise Frédéric Gaschet. Ces structures ont en effet besoin de professionnels polyvalents, capables d’assumer des tâches juridiques et de gestion courante dans différents domaines".

Sur concours, les diplômés de licence AES pourront également prétendre à des postes de catégories A ou B dans l’administration : secrétaire administratif spécialisé, chargé d’études documentaires, attaché territorial…

Lire aussi

Articles les plus lus

Contenus supplémentaires

A la Une Université

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !