Que faire après une licence d'informatique ?

Par l'Etudiant, publié le 27 Janvier 2022
6 min

Vous vous questionnez sur la poursuite d’études après votre licence d’informatique ? Entre les licences professionnelles, les masters, l’ENS, les écoles spécialisées… L’Étudiant vous donne toutes les informations pour vous aider dans votre réflexion.

Une licence professionnelle après une licence d’informatique : quels atouts ?

La troisième année de licence d’informatique a été l’occasion peut déjà être l'occasion dans certaines universités de choisir déjà un parcours (génie logiciel ; systèmes et réseaux informatiques ; bases de données ; MIAGE : méthodes informatiques appliquées à la gestion des entreprises)…

Une licence professionnelle en un an consolide les acquis d’une licence générale et délivre des compétences supplémentaires après la licence d’informatique.

Des parcours bi-disciplinaires peuvent également associer l’informatique avec la biologie, les mathématiques ou l’électronique, entre autres.

Les licences professionnelles mentions : métiers de l’informatique : administration et sécurité des systèmes et réseaux ; conception, développement et test de logiciels ; systèmes d’information et gestion des données, par exemple, sont tout à fait indiquées après une licence d’informatique.

Comme son nom l’indique, les enseignements en licence professionnelle sont concrets, les stages et les projets tutorés nombreux.

Lire aussi

Intégrer un master après une licence d’informatique ?

Selon le ministère de l’Enseignement supérieur, plus de 65 % des titulaires d’une licence s’inscrivent en master.

Le choix d’un master en informatique doit être fait en fonction de votre projet professionnel : vous pouvez travailler dans les métiers de l’enseignement, le secteur médical, les secteurs de l’industrie, des transports, de l’environnement, etc. L’informatique est partout dans notre quotidien et les domaines d’application sont nombreux !

Après une licence d’informatique, vous pourrez ainsi choisir la mention MEEF (métiers de l’enseignement, de l'éducation et de la formation), MIAGE (méthodes informatiques appliquées à la gestion des entreprises), MIASHS (mathématiques et informatique appliquées aux sciences humaines et sociales) mais aussi réseaux et télécommunication ; traitement automatique des langues ; mathématiques et applications ; informatique ; géomatique ; automatique, robotique ; bio–informatique

Ces mentions sont souvent assorties de parcours, permettant une spécialisation pointue : ingénierie de la statistique ; ingénierie bio-informatique ; valorisation et protection des données de l'entreprise ; électronique, systèmes embarqués et télécommunications

Lire aussi

Quels concours présenter après une licence d’informatique ?

Après une licence d’informatique, certains concours s’offrent à vous, notamment ceux de la fonction publique de catégorie A dans la filière informatique :

Par ailleurs, le département d'informatique de l'ENS (École normale supérieure) recrute sur dossier puis deux épreuves orales des étudiants de troisième année de licence en informatique pour diversifier le profil des normaliens.

Vous aurez des épreuves d’admissibilité et d’admission à passer (parfois avec des QCM en plus), suivies d’un entretien avec un jury.

* L’INRAE, est né le 1er janvier 2020, de la fusion entre l'Inra, Institut national de la recherche agronomique, et l’Irstea, l’Institut national de recherche en sciences et technologies pour l'environnement et l'agriculture.

Entrer dans une école après une licence d’informatique, est-ce possible ?

Certaines écoles d’ingénieurs proposent en fin de parcours des spécialisations en réseaux et télécommunications ou bio-informatique. Renseignez-vous en allant sur leurs sites Internet.

Des écoles d’informatique offrent, elles aussi, des spécialités en cybersécurité, intelligence artificielle, big data, robotique, métiers du digital, de l’Internet, etc. Ces établissements acceptent d’intégrer, en admissions parallèles, en quatrième année, des diplômés d’une licence d’informatique. Ils sélectionnent souvent sur dossier et entretien. L’alternance y est répandue.

Lire aussi

Quels débouchés dans la vie active après une licence d’informatique ?

Très concrète, la licence d’informatique donne des compétences pour exercer un métier d’assistant, surtout si vous avez suivi des stages au cours de votre licence ou effectué un semestre à l’étranger dans une autre université. Exemples : développeur d’applications informatiques, développeur de systèmes d’information, concepteur web, assistant au support systèmes et réseaux…

Lire aussi

Si rien ne vous tente, comment valoriser votre licence d’informatique ?

Vous préférez faire une « pause » après votre licence d’informatique et réfléchir tranquillement à votre avenir ? Sans rester inactif, vous pouvez en profiter pour explorer différents domaines accessibles avec votre licence. Faire des stages en tant que technicien informatique, technicien en exploitation de bases de données ou en cybersécurité, par exemple, peut représenter un moyen de vous confronter au terrain et de confirmer vos aspirations professionnelles. Ou pourquoi pas un service civique dans l’informatique pour venir en aide à des enfants en milieu scolaire ou des personnes âgées, afin d’aller à la rencontre de publics variés. Vous pouvez en savoir plus en allant sur le site du service civique.

Lire aussi

Articles les plus lus

A la Une Université

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !