Numerus clausus 2021 : 6.484 places pour les étudiants en PACES

Par Pauline Bluteau, publié le 07 Mai 2021 - Mis à jour le 08 Mai 2021
3 min

Une semaine après la suspension du numerus clausus pour l’entrée en deuxième année d’études de santé des étudiants en PACES, les capacités d’accueil viennent d’être republiées et officialisées. Au total, 6.484 places sont ouvertes aux étudiants en PACES, comme ce qui était déjà prévu en janvier dernier.

Le numerus clausus est désormais officiel : 6.484 places seront bien attribuées aux étudiants actuellement en PACES (première année commune aux études de santé) désirant entrer en deuxième année de santé MMOP (médecine, maïeutique, odontologie, pharmacie) à la rentrée 2021.

6.484 places en deuxième année de santé, dont près de la moitié en médecine

Ce sont bien 6.484 places qui seront ouvertes à la rentrée prochaine au quelque 14.500 étudiants actuellement en PACES. La répartition entre les quatre spécialités reste la même que les années précédentes :

  • 3.672 places en deuxième année de médecine ;
  • 1.645 places en deuxième année de pharmacie ;
  • 630 places en deuxième année d’odontologie (dentaire),
  • 537 places en deuxième année de maïeutique (sage-femme).

Lire aussi

Un numerus clausus identique à ce qui était prévu dès janvier 2021

Le numerus clausus était particulièrement attendu cette année en raison de la mise en place de la réforme des études de santé en septembre dernier. Dès janvier, les places attribuées aux derniers étudiants en PACES avaient pourtant été publiés en bonne et due forme. Mais trois mois plus tard, après plusieurs recours de la part de différentes associations, le Conseil d’État décidait de suspendre l’arrêté de janvier fixant ces capacités d’accueil. En cause, le manque d’équité vis-à-vis des étudiants en PASS et L.AS, toujours en attente de leur numerus apertus 2021 (non plus décidé au niveau national par le ministère de l’Enseignement supérieur mais, entre autres, par les universités elles-mêmes).

Une décision inattendue et qui a suscité de l’inquiétude chez les étudiants en PACES qui, au même moment, préparaient leur concours donnant justement accès à une deuxième année d’études de santé.

Il aura fallu attendre une semaine supplémentaire pour qu’un nouvel arrêté soit publié le 5 mai, reprécisant les capacités d’accueil globales par université avec le détail uniquement pour les étudiants en PACES. Finalement, entre janvier et mai, le numerus clausus pour la rentrée 2021 n’a pas été modifié.

Lire aussi

Articles les plus lus

A la Une Médecine Santé

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !