1. Supérieur
  2. PARCOURSUP - Inscriptions dans le supérieur
  3. Un "mauvais dossier" sur Parcoursup est-il rédhibitoire ?
Boîte à outils

Un "mauvais dossier" sur Parcoursup est-il rédhibitoire ?

Envoyer cet article à un ami
Les notes ne sont qu’un élément parmi tant d’autres pour évaluer votre candidature sur Parcoursup. // © Adobe Stock/ijeab
Les notes ne sont qu’un élément parmi tant d’autres pour évaluer votre candidature sur Parcoursup. // © Adobe Stock/ijeab

Encore faut-il savoir ce que l’on appelle "mauvais dossier". Car si, sur Parcoursup, les formations aboutissent à un classement de leurs futurs étudiants, elles ont au préalable dû prendre plusieurs éléments en compte. Les notes, mais pas seulement. L’Etudiant vous donne trois conseils à suivre pour ne pas dramatiser.

La crainte de ne pas avoir un assez "bon" dossier pour intégrer la formation de son choix est bien présente chez les candidats sur Parcoursup. À la lecture des attendus et après l’examen des dossiers, on pourrait croire qu’il faut avoir au minimum une mention "très bien" au bac pour espérer obtenir une proposition d’admission.

Rassurez-vous, tout le monde a une chance d’intégrer l’enseignement supérieur à la rentrée prochaine, même avec un "mauvais dossier".

Lire aussi : S'inscrire sur Parcoursup en dix étapes

Trouvez d’autres moyens de vous démarquer

Ne vous focalisez pas sur vos résultats scolaires. Les notes ne sont qu’un élément parmi tant d’autres pour évaluer votre candidature sur Parcoursup.

À commencer par votre lettre de projet motivé, autrement appelée lettre de motivation. Mettez vos qualités en valeur et surtout démontrez l’intérêt que vous avez pour la formation.

Vous devez avoir l’air pro-actif : mentionnez votre venue aux portes ouvertes, aux salons de l’orientation, les professeurs et/ou étudiants que vous avez rencontrés, les stages que vous avez fait… Les formations le répètent souvent : "Mieux vaut prendre un candidat moyen mais très motivé que quelqu’un d’excellent qui ne sait pas vraiment quelle filière l’intéresse".

La rubrique "Activités et centres d’intérêt" est aussi un plus si vous avez peur de ne pas être à la hauteur. Cette fiche, qui ressemble en fait à un CV, permet aux formations de mieux cerner votre profil et les compétences que vous avez acquises en dehors du lycée.

Lire aussi : Valoriser ses compétences et sa motivation sur Parcoursup : les réponses à vos questions

Ayez un comportement irréprochable

Les formations sont aussi très attentives à votre comportement et votre assiduité. Faites-y attention, notamment si vous souhaitez intégrer des filières sélectives telles que les CPGE (classes préparatoires aux grandes écoles), les DNMADE (diplômes nationaux des métiers de l’art et du design), les BTS (brevets de technicien supérieur) ou encore les DUT (diplômes universitaires technologiques).

Les établissements auront accès à ces informations par le biais de votre fiche Avenir. Les professeurs principaux y indiquent leurs appréciations concernant votre "méthode de travail, [votre] autonomie, [votre] capacité à [vous] investir, [votre] esprit d’initiative…".

Un nombre trop important d’absences non justifiées ou un manque de sérieux en cours peut être sanctionné. Et au contraire, si vous avez un comportement irréprochable, cela peut vous faire gagner des points sur Parcoursup.

Lire aussi : Parcoursup : les critères des établissements dans l'examen de votre dossier

Multipliez le nombre de vœux

Enfin, le dernier conseil, valable pour tous les candidats, serait de ne pas se censurer par rapport au nombre de vœux. Vous pouvez en sélectionner dix, sans compter les vœux multiples. Si vous visez des écoles très sélectives et que vous estimez que votre dossier est un peu trop juste, ne vous limitez pas.

Choisissez des formations non sélectives comme des licences et pensez à regarder les formations similaires sur Parcoursup. Bref, mettez toutes vos chances de votre côté pour suivre votre voie.