1. Paris 2024 : 80 métiers pour participer aux Jeux olympiques
Enquête

Paris 2024 : 80 métiers pour participer aux Jeux olympiques

Envoyer cet article à un ami
Collégiens, lycéens, étudiants : si vous voulez être prêts pour les JO Paris2024, soyez dans les starting-blocks ! // © Eliott PIERMONT/REA
Collégiens, lycéens, étudiants : si vous voulez être prêts pour les JO Paris2024, soyez dans les starting-blocks ! // © Eliott PIERMONT/REA

BTP, organisation, animation, tourisme... De nombreux métiers dans divers secteurs seront mobilisés pour les Jeux olympiques de Paris en 2024. L'Etudiant a identifié ceux qui vont recruter, voire recrutent déjà. Nous les avons classés en huit grandes familles. Faites votre choix !

Les Jeux olympiques Paris 2024, cela paraît loin à l'heure où vous êtes plutôt concentré sur les révisions du brevet, du CAP, du bac ou de votre licence. Pourtant, pour travailler sur les JO en France, il faut vous former maintenant ! En 2024, 15.000 athlètes, 20.000 journalistes et des centaines de milliers de visiteurs sont attendus. Bonne nouvelle : "Les besoins en emploi concerneront tous les niveaux de formation", indique Marie Barsacq, la directrice Impact et Héritage de Paris 2024.

Début avril 2019, le comité d'organisation a publié une cartographie des recrutements dans la perspective des Jeux. "En elle-même, l'organisation de l'événement mobilisera 78.300 emplois, précise Marie Barsacq. Le deuxième secteur pourvoyeur est le tourisme avec 60.000 emplois. Enfin, le secteur de la construction mobilisera 11.700 emplois."

Au total, 150.000 professionnels travailleront au succès des Jeux olympiques dans les cinq ans à venir. Peut-être vous ? Si les embauches s'effectuent à petite dose en 2019 (un peu moins de 1.000), elles vont aller grandissant d'année en année avec l'apothéose en 2024. Voici les huit familles de métiers que l'Etudiant a identifiées si vous voulez faire partie de l'aventure, pas seulement comme spectateur mais à titre professionnel.

1. Les métiers de la construction et du BTP

Dans ces métiers, l’embauche commence dès 2019 et connaîtra un pic en 2022. Paris 2024 compte trois grands chantiers : le village olympique et paralympique, le village des médias, le centre aquatique olympique. Il faut construire ou réhabiliter des logements, des locaux de bureaux et des structures sportives.

Pour ces chantiers, on a besoin de manœuvres, terrassiers, aides-maçons, poseurs de canalisations et de tuyaux, des maçons ainsi que des charpentiers. "Le bois prendra beaucoup de place dans les matériaux de construction employés, en particulier pour la construction du village olympique", affirme Marie Barsacq. Les chefs de chantier assurent l'organisation générale quotidienne, les conducteurs de travaux dirigent l'exécution d'un ou plusieurs chantiers selon la taille de ceux-ci.

Les métiers du second oeuvre ne vont pas chômer non plus : électriciens, plombiers et chauffagistes seront nécessaires pour installer et mettre en service les équipements électriques et sanitaires, le chauffage et la climatisation. Très demandés aussi : les menuisiers, plâtriers et peintres en bâtiment pour réaliser les éléments de décoration intérieure ou extérieure et habiller les murs et les plafonds.

2. Les métiers de l'organisation, du marketing et de l'événementiel

La mission des ces professionnels ? Réussir la préparation et le bon déroulement de l’événement sportif, ainsi que maximiser les retombées attendues dans le domaine sportif, touristique, économique et social. La tâche est immense : définir une stratégie événementielle et la décliner en termes de marketing, de commercialisation, de gestion budgétaire. Réaliser des études de marché et de positionnement, cibler les publics à atteindre, définir une politique de communication…

Des métiers très divers et complémentaires vont donc intervenir dès cette année et monter en puissance d'ici 2024. Dans les métiers de l'événementiel, on peut citer celui de chargé de promotion. Dans les métiers de la communication et des médias, il y aura un fort besoin de mediaplanners, webmasters, ou encore d'attachés de presse et de community managers. Dans les métiers de la création audiovisuelle et numérique, les graphistes et infographistes trouveront à s'employer. Côté métiers de la commercialisation, pour vendre l'événement, des postes d'attaché commercial, chef de produit digital seront par exemple à pourvoir.

Lire aussi : Paris 2024 : comment participer aux JO dès maintenant… ou demain

3. Les métiers de l'accueil

Accueillir et réceptionner les touristes, les sportifs, les VIP sur les sites des Jeux olympiques ou dans les environs ; gérer les réservations, assurer la billetterie, remettre les laisser-passer et les badges… Les postes dans les métiers de l'accueil et de la réception seront naturellement à pourvoir uniquement en 2024. Les besoins concerneront principalement ceux d’hôte ou hôtesse d’accueil, d'agent de billetterie, etc. Ces métiers de service sont essentiels à la réussite de la compétition sportive : les personnes qui les exerceront seront souvent le premier contact des visiteurs et touristes.

4. Les métiers du spectacle

Les JO, c'est aussi un show ! Les cérémonies d’ouverture et de clôture seront une vitrine au niveau international, retransmises dans de nombreux pays et à travers de nombreux canaux de diffusion. Elles mettent en scène la culture du pays hôte. Les trois familles de métiers du spectacle vivant seront sur le pont : les métiers artistiques comme metteur en scène, chorégraphe, directeur artistique, chef d’orchestre, musicien, danseur, comédien, chanteur, animateur, répétiteur… Les métiers techniques comme directeur technique, régisseur (plateau, son, lumière), concepteur (son, lumière, vidéo), pyrotechnicien. Sans oublier les électriciens, décorateurs, scénographes, costumiers, habilleurs, coiffeurs, maquilleurs qui auront du travail. Et aussi les métiers administratifs et de communication : chargé de production, chargé de diffusion, programmateur artistique, chargé de communication…

5. Les métiers du transport et de la logistique

Pour que les Jeux "roulent", ils auront besoin de nombreux spécialistes dans les métiers du transport et de la logistique, principalement en juillet et août au moment de l'événement. Il faudra déplacer, charger et décharger des quantités de matériels et d'équipements. Exemples de postes à pourvoir : manutentionnaire de charges, conducteurs d’engins, employé de magasinage, préparateur de commandes… Très sollicités aussi les chauffeurs/livreurs pour des courses express en ville ainsi que des conducteurs de véhicules plus importants (au-delà de 7,5 tonnes) afin d’assurer le transport du matériel des sportifs, des consommables, des produits alimentaires et boissons depuis les plateformes logistiques vers les différents sites. Les chauffeurs devront aussi véhiculer touristes, sportifs et professionnels depuis les gares, les aéroports jusqu'aux lieux d’hébergement et aux sites d’épreuves sportives.

6. Les métiers de la sécurité privée

Comme pour tous les grands événements sportifs, il faudra assurer la sécurité. Les entreprises devraient recruter sur deux types de métiers : des agents de sûreté et de sécurité privée chargés du contrôle d'accès et du filtrage à l'entrée des enceintes sportives ; des agents de sécurité incendie pour la prévention, le contrôle et la surveillance dans les bâtiments qui reçoivent du public. Mais, d'après les prévisions du Comité d'organisation des Jeux olympiques, des maîtres-chiens (agent cynophiles), des opérateurs de télésurveillance et des métiers de l’encadrement seront aussi sur le pont, en particulier la nuit.

Lire aussi : Métiers du sport : pour se former, il n'y a pas que les STAPS !

7. Les métiers de la propreté

Pour que les JO soient propres, il faut zéro dopage… et zéro grain de poussière ! Les postes seront à pourvoir principalement de juillet à septembre. Les entreprises de la propreté vont recruter en particulier des agents de propreté pour le balayage et le nettoyage des bâtiments et des sanitaires, ainsi que des agents machinistes qui utilisent du matériel professionnel mécanisé (mono brosse, laveuse…). Les métiers de la voirie seront aussi sollicités pour nettoyer les rues. Les agents de gestion des déchets urbains auront un rôle clé dans l'enlèvement des ordures et leur acheminement en centre de tri. Et pour tous ces métiers, il faudra des chefs d'équipe pour encadrer le travail. Des techniciens et ingénieurs interviendront aussi pour organiser les procédés de ramassage et de recyclage des déchets.

8. Les métiers de l'hôtellerie-restauration et du service en salle

Paris 2024 va attirer beaucoup de touristes et créer de l’emploi dans les métiers du tourisme. Dans la restauration, celui de cuisinier sera en première ligne, assisté parfois du commis de cuisine en charge des préparations culinaires et du nettoyage des batteries et équipement de cuisine. Les plongeurs auront aussi fort à faire. Côté salle, le métier phare sera celui de serveur, mais il y aura aussi de l'embauche pour les barmen et les sommeliers. Tous sont encadrés par des responsables de salle. Les postes seront à pourvoir dans la restauration traditionnelle, collective ou rapide (fast-foods) près des centres touristiques proches du déroulement des Jeux. Et aussi sur les sites : le Village olympique et paralympique, le village des médias auront chacun leur espace restauration.

Dans l'hôtellerie, ce sont les métiers de l'accueil et de la réception qui se tailleront la part du lion. Des réceptionnistes, des métiers du service de l'étage – comme femme de chambre ou gouvernante – seront nécessaires pour satisfaire la clientèle et assurer des prestations de qualité. Là encore, les emplois seront à pourvoir pour la durée de l'événement sportif, de juillet à septembre 2024.

Le Comité d'organisation des JO recrute déjà

Paris 2024, le Comité d'organisation des Jeux olympiques et paralympiques, propose sur son site quelques offres d'emploi à pourvoir dès à présent. Si la plupart concernent des postes en CDI (contrats à durée indéterminée) avec de l'expérience, on y trouve quelques offres de postes pour des débutants et des stages pour les étudiants. Paris 2024 recherche, par exemple, au printemps 2019 des stagiaires juristes spécialisés dans la commande publique. Pour accéder aux offres, rendez-vous sur le site Paris2024, rubrique nous rejoindre. Mais c'est surtout en 2024 que le Comité d'organisation devrait embaucher : 4.800 personnes seront directement salariées par l'organisme.