Tourisme : 10 métiers pour s’évader

Par Valentin Moinard, publié le 25 Janvier 2021
6 min

Envie de s’orienter vers le tourisme ? Fortement touché par la crise du Covid-19, le secteur continue pourtant d’attirer et d’offrir des métiers variés et en pleine évolution, notamment pour les jeunes. Tour d’horizon de 10 métiers particulièrement séduisants dans le tourisme.

1– Chef de produit touristique

Généralement spécialiste d’un territoire en particulier, le chef de produit touristique est là pour imaginer des forfaits et des séjours, proposés par la suite en agence de voyage par exemple. Pour rendre la formule séduisante, il ne doit rien laisser au hasard : de la façon de se déplacer au logement, en passant par les activités proposées ou la durée du séjour, le chef de produit touristique élabore chaque étape du voyage. Il en calcule aussi le prix.

Lire aussi

2– Conseiller voyages

Le conseiller voyages est là pour aiguiller de futurs voyageurs et leur proposer LA destination qu’il leur faut. Et pour cela, il a l’obligation de connaître parfaitement le domaine. "Il faut savoir cerner les envies des clients, connaître les dispositions de chaque pays et ses particularités", explique Clara Hugon, responsable d’une agence Jancarthier à Paris. Un métier complet, car après avoir trouvé la perle rare, le conseiller voyage doit aussi veiller à ce que le voyage se passe au mieux.

Lire aussi

3– Data analyst

"On essaye de prédire ce que les gens vont chercher pour leurs futures réservations." A l’image de Louis Auneau chez Amadeus, le data analyst va utiliser de grandes bases de données pour estimer les tendances de voyage. Travaillant en étroite collaboration avec des agences de voyage ou des organisations gouvernementales, il va leur permettre de mettre en place un marketing ciblé. Un métier dans lequel la rigueur est fondamentale, et très tourné vers l’informatique, les mathématiques et le business.

Lire aussi

4– Réceptionniste d’hôtel

Un métier historique du secteur du tourisme. Le réceptionniste d’hôtel est doté d’un excellent sens de la communication et de l’organisation pour gérer les réservations, l’accueil des clients, ou s’occuper des imprévus. Il est toujours disponible et est souvent amené à faire des horaires décalés. Savoir parler plusieurs langues est une qualité pratiquement indispensable au réceptionniste d’hôtel.

Lire aussi

5– Yield/revenue manager

Optimiser le chiffre d’affaires : voilà la mission principale du revenue (rendement) manager. "Pour cela on a plusieurs solutions, indique Rose Lairie, yield manager chez des hôtels Barrière. On peut varier le prix des chambres ou changer les canaux de réservation pour que l’hôtel soit gagnant." Il doit être à l’aise avec les chiffres, rigoureux, et capable de prendre des décisions rapidement en fonction des données qu’il a.

Lire aussi

6– Guide conférencier

Indispensable des musées ou des monuments historiques, le guide conférencier apporte son expertise et son savoir afin d’offrir une visite enrichissante aux touristes. Il est également doté d’une bonne culture générale pour être capable de répondre aux questions. Enfin, il a l’obligation, comme le réceptionniste d’hôtel, de maîtriser plusieurs langues pour s’adapter au mieux à son public.

Lire aussi

7– Animateur

Avec la possibilité de travailler en tant que saisonnier, le métier d’animateur est l’un des plus prisés par les jeunes. "Ce n’est pas facile de trouver des contrats, concède Agathe Bénard, saisonnière à l’UCPA, mais c’est une super expérience, très variée bien que fatigante !" L’écoute et le sens de l’organisation sont deux qualités primordiales pour arriver à encadrer, surtout les jeunes. Bien que ce ne soit pas toujours obligatoire, passer le BAFA reste tout de même fortement conseillé.

Lire aussi

8– Steward/hôtesse de l’air

Que seraient les avions sans les stewards et hôtesses de l’air ? Responsables de la sécurité au sein des appareils, ils sont en première ligne pour répondre aux questions et calmer les potentielles craintes des voyageurs. Ils assurent aussi la vente ou la distribution des repas, et sont toujours à l’écoute et patients. Le tout, malgré des horaires qui peuvent être très irréguliers, et des vols souvent amenés à durer plusieurs heures.

Lire aussi

9– Consultant en ingénierie culturelle

Son but est de valoriser culturellement un territoire pour le rendre plus attractif. Pour ce faire, le consultant en ingénierie culturelle réalise des études, des diagnostics et fait beaucoup de prospection. Il va ainsi pouvoir apporter son expertise aux différents acteurs du monde du tourisme. "Il doit être curieux, créatif et très rigoureux", ajoute Danièle Sansy, responsable pédagogique du Master ingénierie touristique et culturelle à l’Université Le Havre Normandie.

Lire aussi

10– Chargé de mission développement du tourisme local

"Notre rôle est de mettre en place la stratégie touristique décidée par les élus" explique Julie Percher, chargée de mission développement du tourisme local dans la région Centre pendant 9 ans. Dans sa profession, l’objectif est de mettre en avant et de faire la promotion d’une zone géographique en particulier, afin de la rendre attractive. Ce métier se retrouve notamment dans des associations ou des offices de tourisme.

Lire aussi

Articles les plus lus

A la Une Métiers

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !
Human road Human road