1. Paroles de pro - Etudes littéraires et débouchés : « Les diplômes littéraires ne sont pas périssables »

Paroles de pro - Etudes littéraires et débouchés : « Les diplômes littéraires ne sont pas périssables »

Envoyer cet article à un ami
Sommaire du dossier
Retour au dossier Camille, 22 ans, en 3ème année de spécialisation soins du corps, après un BTS esthétique-cosmétique : « En dehors de la pratique, nous avons des cours de marketing, de gestion, de droit » Laura, 20 ans, apprentie en BTSA technico-commercial en agro-fournitures : « Il ne faut pas se lancer dans des études en apprentisssage au hasard » Constance et Pierre, en école d'ingénieurs (ENISE) : « Etre tout de suite dans le concret » Laura et Julie, en prépa economique et commerciale : « Malgré le rythme soutenu de la prépa, nous arrivons à sortir le week-end » Ndeye Daba, en 2e année de DUT GEA à Roanne « J’ai choisi cette filière parce que les possibilités de poursuites d’études sont très larges » Tristan, 19 ans, en 3e année de droit à l’Université Jean Monnet : « Je pensais qu’il fallait apprendre par cœur. C’est faux, il faut surtout comprendre » Paroles de pro – métiers de l’internet et du numérique : « Ces professions exigent une grande adaptabilité » Paroles de pro – Métiers du design : « Le designer est avant tout quelqu’un qui se pose en permanence des questions » Paroles de pro – Métiers de l’optique et de la vision : « La région Rhônes-Alpes est le deuxième pôle français d’optique » Paroles de pro - Etudes littéraires et débouchés : « Les diplômes littéraires ne sont pas périssables » Paroles de parents : « C’est plus difficile de faire de l’orientation avec ses propres enfants, qu’avec des inconnus » Paroles de parents : « Je cherche des informations sur la profession d’ophtalmo » Les trophées de l’Etudiant à Saint-Etienne : les associations et initiatives récompensées Visitez le salon de Saint-Etienne en photos

Agnès Morini, professeur des universités, vice-présidente du Conseil des études et de la vie universitaire (CEVU) de l’université Jean Monnet , a participé à la conférence sur les études littéraires ou artistiques.

Quel est le message à retenir de la conférence sur les études littéraires ou artistiques ?
Il faut rassurer les étudiants qui s’intéressent à ces filières, sur l’existence de débouchés. Ne choisir ses études qu’en fonction de l’ouverture professionnelle n’est pas un bon calcul. Car si l’étudiant est bon dans son domaine, il s’en sortira bien ! Et il existe des possibilités d’emploi et de métiers dans les domaines littéraires et artistiques qu’on ne soupçonne pas forcément quand on sort du lycée ! Il faut dire aussi à ces étudiants que le secteur privé ne leur est pas interdit et que beaucoup d’employeurs et de PME recherchent ces profils pour leurs capacités de synthèse, d’expression, de recherche documentaire et leurs compétences linguistiques. Enfin, ces diplômes généralistes ne sont pas périssables, ce qui est moins vrai des formations techniques.

Pouvez-vous nous présenter le guide de compétences que vous remettez systématiquement à tout nouvel inscrit en première année de licence ?
Ce guide créé l’an dernier par la plate-forme d’insertion professionnelle de l’université est distribué à tous nos étudiants dès leur première semaine. Il décline, pour chaque mention de licence, l’ensemble des compétences que l’étudiant va acquérir pendant sa formation, mais aussi les connaissances associées, la méthodologie et les domaines d’application. Par exemple, en Langues étrangères appliquées ( LEA), outre la compétence linguistique, il y a une compétence portant sur la conception d ‘outils de communication ou de projets d’échanges commerciaux. Notre université a été citée en exemple par Valérie Pécresse pour ce projet.

Pour conclure, quelle est l’actualité de la faculté Arts lettres et langues ?
Nous avons notamment en projet deux masters pour la rentrée 2012. Le premier est le Master Information, Communication et Numérique qui sera mis en place avec Lumièr- Lyon II et la plateforme de formation Internationale Rhône-Alpes Médias. Il devrait accueillir 20 à 30 étudiants autour des questions liées à la communication multimédia. Le second, un master en culture générale du design, est encore en attente d’habilitation. Il abordera les questions de droit et gestion du design et comportera un volet recherche.

Propos recueillis par Mathieu Oui

 

Le live du salon de Saint-Etienne est à suivre en direct sur les réseaux sociaux :

L'Etudiant sur FacebookL'Etudiant sur TwitterL'Etudiant sur Google+

 

Etudier à Saint-Etienne et dans sa région :

Saint-Etienne dans le classement des villes où il fait bon étudier

Les filières d'études au top à Saint-Etienne et en Rhône-Alpes

Reportage aux Mines de Saint-Etienne, avec Maxime, étudiant en 2e année

Tour de France de l'enseignement supérieur : le Centre-Est

Annuaire de l'enseignement supérieur : évaluez les établissements à Saint-Etienne et aux alentours

Annuaire des lycées : évaluez les lycées de Saint-Etienne selon vos critères

Annuaire des collèges : évaluez les collèges de Saint-Etienne selon vos critères