1. Supérieur
  2. BTS - DUT
  3. Qu'est-ce qu'un BTS ?
Décryptage

Qu'est-ce qu'un BTS ?

Envoyer cet article à un ami
 // © l'Etudiant
// © l'Etudiant

Acquérir des connaissances théoriques et pratiques, s’insérer dans l’entreprise et plus généralement dans le monde du travail, tels sont les objectifs de cette formation. Avec plus de 80 spécialités proposées, le BTS (Brevet de Technicien Supérieur) vous permet de choisir un futur métier sans trop de difficultés !

Avec ses cours théoriques et pratiques, ses stages professionnalisant, le BTS (Brevet de Technicien Supérieur) ouvre naturellement les portes du marché du travail. Plus de 80 spécialités de BTS vous sont proposées, toutes options confondues : de quoi choisir votre futur métier sans trop de difficultés !

Quelle est la durée d’un BTS (Brevet de Technicien Supérieur) ?

Le Brevet de Technicien Supérieur (BTS) se prépare en deux ans après le bac. Une majorité de bacheliers technologiques s’inscrivent en BTS. Mais de plus en plus de bacheliers généraux s’y intéressent du fait de la courte durée de la formation.

Définition d’un BTS

L’obtention du BTS (Brevet de Technicien Supérieur) dépend de la réussite à l’examen final national. Les stages constituent la composante principale de la formation en BTS. Mais, l’enseignement théorique et les travaux pratiques en classe sont également très importants. Les semaines de cours sont donc très chargées. En effet, le volume horaire oscille entre 32 et 35 heures hebdomadaires. L’ambiance du BTS vous rappellera sensiblement vos « années lycées » (terminale) puisque le cadre y est identique. Pour les étudiants déjà en fac, sachez que la semestrialisation des études universitaires vous permet de vous réorienter à l’issue du premier semestre vers une autre filière ou en BTS/DUT. En effet certaines universités ont signé des conventions avec des IUT et des STS. Renseignez-vous auprès de votre UFR.

Comment s’inscrire en BTS ?

Les inscriptions s’effectuent principalement sur Parcoursup ou directement auprès de l’établissement, lorsque celui-ci ne figure pas sur le portail. La sélection se fait sur dossier et parfois entretien. Le dossier de candidature se compose de vos bulletins scolaires de première et terminale et d’une lettre de motivation et parfois de travaux personnels (pour les sections communication ou arts par exemple). Bon à savoir : les dossiers des bacheliers professionnels et technologiques sont désormais prioritaires .

Lire aussi : Quelle est la différence entre un BTS et un DUT?

BTS en lycée public ou privé ?

Le BTS (Brevet de Technicien Supérieur) se prépare dans une section de techniciens supérieurs (STS), que ce soit dans un lycée public, privé sous contrat ou privé hors contrat.
Les établissements publics préparent à tous les BTS, industriels, sociaux, techniques… Même si les STS publiques sont très prisées par les lycéens et qu’elles forment 7 techniciens sur 10, elles sont néanmoins très sélectives (100 candidatures pour 30 places dans chaque section de techniciens supérieurs). Les établissements privés sous contrat ont des critères de sélection très voisins de ceux des établissements publics. Ces STS assurent un taux de réussite élevé et relativement comparable (77 % en privé contre 75 % en public l’année dernière). Les sections des établissements privés hors contrat sont, quant à elles, certes moins sélectives mais plus coûteuses. Elles offrent donc une seconde chance à ceux qui n’ont pu être admis dans les lycées publics.

Les spécialités des BTS

Il existe des BTS dans tous les domaines. Du commercial à la chimie, de la mécanique au textile, du tourisme au bâtiment, en passant par la publicité… les BTS couvrent tous les secteurs d’activité. Les BTS agricoles sont appelés « BTSA » pour Brevet de Technicien Supérieur Agricole). Plus de la moitié des spécialités de BTS sont représentées dans le Nord-Pas de Calais et la Picardie. Cependant, certaines spécialités comptent des milliers de candidats alors que d’autres n’en comptent seulement qu’une centaine. À vous de faire le bon choix pour mettre toutes les chances de votre côté !

BTS en alternance

La professionnalisation des études est portée à son maximum avec la formule de l'alternance entre l’école et l’entreprise. Concrètement, vous travaillerez à mi-temps ou à trois quarts de temps dans une entreprise (avec laquelle vous aurez passé un contrat) et le reste du temps, vous suivrez les cours vous permettant de préparer votre BTS. L’alternance séduit autant les professionnels que les étudiants qui augmentent largement leurs chances d’entrer immédiatement, après leurs BTS, dans la vie active. Mais cette formule demande beaucoup de motivation et d’investissement personnel.

Bac pro avec une mention = admission prioritaire

Les sections de technicien supérieur destinées à l’origine aux bacheliers technologiques et professionnels sont depuis quelques années la chasse gardée des bacs généraux, au grand dam de certains enseignants. Afin de réparer cette injustice, le ministère de l’Education nationale a décidé de mettre en place une procédure d’admission prioritaire pour les bacheliers professionnels qui obtiendront une mention bien ou très bien à l’examen du bac. Pour ces bacheliers, l’admission est prioritaire à condition qu’ils aient fait acte de candidature dans les temps.

Lire aussi : Bac pro : quelles sont vos chances de poursuite d'études ?

Année de mise à niveau avant un BTS

Certains BTS relevant du paramédical ou de l'hôtellerie recrutent principalement des bacheliers technologiques spécialisés. Par conséquent, les autres bacheliers, souhaitant intégrer cette formation, doivent nécessairement commencer par une année de mise à niveau, ce qui porte la durée du BTS à trois ans. Un passage par une année de mise à niveau est donc exigé aux candidats à l’entrée du BTS hôtellerie-restauration, pour ceux qui ne sont pas titulaires du bac technologique hôtellerie ou du BTS diététique. À noter que les BTS prothésiste-orthésiste et podo-orthésiste se préparent en trois ans au lieu de deux. À savoir : à partir de la rentrée 2018 la Manaa et le BTS design disparaissent (progressivement) pour laisser place à un nouveau cursus en trois ans : le Diplôme national des métiers d’art et de design (DNMADE).

Lire aussi : En 2019, suivez Sara, en bac ES : "Licence de psycho ou DNMADE, impossible de choisir"

Faire une licence professionnelle après un BTS

La licence professionnelle est particulièrement adaptée aux BTS. Le programme de chaque licence pro est élaboré en collaboration avec les entreprises. L’objectif de cette formation est de faciliter l’insertion du jeune diplômé sur le marché du travail à des postes intermédiaires, entre techniciens supérieurs, ingénieurs ou cadres.

École d’ingénieurs ou école de commerce après un BTS : les admissions parallèles

Les "Admissions sur titre ou parallèles", permettent d’intégrer une « grande école » de commerce ou d’ingénieurs. Chaque année, 30 % des entrants dans les écoles d’ingénieurs sont titulaires d’un DUT, d’une licence 2 et dans une moindre mesure d’un BTS. De nombreuses écoles ont choisi de s’associer et d’organiser en commun leur concours de recrutement. Selon votre spécialité, vous pourrez vous présenter à un ou plusieurs de ces concours, via les banques de concours.

Les écoles spécialisées après un BTS

De nombreux établissements proposent des diplômes en deux ou trois ans après un bac+2. Ces filières sont variées puisqu’elles couvrent aussi bien le secteur du transport, le tourisme, la communication ou encore les arts… Attention : si certaines sont appréciées des recruteurs, d’autres n’apportent guère de plus-value. Un conseil, demandez si le titre figure au répertoire national des certifications professionnelles (RNCP) ou qu’il soit au minimum homologué. Dans tous les cas vérifiez si le taux d’insertion est bon à l’issue du cursus.

Un BTS à distance

Certains organismes à l’image du CNED (Centre National d’Enseignement à Distance) ou des écoles comme l’ENACO Lille, proposent des préparations au BTS à distance ou en ligne. Ce type de formation exige une discipline personnelle sévère, plus encore qu’au lycée.