1. En 2019, suivez Mehdi, en bac STMG : "Dès la rentrée, direction la double licence à la Sorbonne"
Témoignage

En 2019, suivez Mehdi, en bac STMG : "Dès la rentrée, direction la double licence à la Sorbonne"

Envoyer cet article à un ami
Après de longues hésitations, Mehdi a décidé d'opter pour l'entrée en fac et de décaler son expérience à l'étranger. // © Photo fournie par le témoin
Après de longues hésitations, Mehdi a décidé d'opter pour l'entrée en fac et de décaler son expérience à l'étranger. // © Photo fournie par le témoin

TIMELINE, ÉPISODE 8. Pour Mehdi, l’attente a fini par porter ses fruits. Alors qu’il espérait depuis plusieurs semaines intégrer la Sorbonne à la rentrée prochaine, son vœu a finalement été validé sur Parcoursup début juillet. Le bachelier a déjà hâte de découvrir l’univers de la fac.

"J’ai obtenu mon vœu préféré, la double licence de droit-philo à la Sorbonne, je ne peux qu’être content", s’exclame Mehdi. Depuis l’ouverture de la phase d’admission de Parcoursup en mai dernier, le lycéen tentait de rester optimiste quant à ses chances d’intégrer cette formation. "J’avais quand même bien regardé toutes les informations présentes sur Parcoursup en comparant avec les données de 2018, j’étais quasiment sûr d’obtenir ce vœu", admet-il. D’après le lycéen, ce sont tous ses efforts qui ont fini par payer.

Lire aussi :
– l'épisode 1 : "J'espère passer une année de césure aux États-Unis ou en Angleterre"
– l'épisode 2 : "Parcoursup me pousse à revoir mon orientation"
– l'épisode 3 : "Sur Parcoursup, j'ai décidé de choisir uniquement ce que j'aime"
– l'épisode 4 : "Je ne veux pas prendre de risques sur Parcoursup"
– l'épisode 5 : Le bilan de Mehdi, en plein stress
– l'épisode 6 : "Je suis plutôt confiant pour la suite"
– l'épisode 7 : "Sur Parcoursup, j'ai gagné 20 places sur la liste d'attente"

Ne pas baisser les bras

Diplômé d’un bac STMG, le lycéen est d’autant plus fier de parvenir à intégrer une formation sélective comme une double licence parisienne. "Cela montre que c’est une série qui reste ouverte à beaucoup de filières, il faut se donner au maximum pour atteindre son objectif."

La série STMG, le lycéen l’avait choisie par défaut, sans vraiment savoir ce qui l’intéressait. "Ce sont d’ailleurs les matières spécifiques de STMG qui m’ont fait perdre des points au bac", regrette-il. Cela n’a pas empêché Mehdi d’obtenir une mention bien et surtout de pouvoir intégrer l’université. "J’aurais pu faire encore mieux mais je suis déjà très satisfait."

Une année de césure repoussée

Mais depuis plusieurs mois maintenant, avant d’entrer en double licence, Mehdi souhaitait partir en Angleterre en tant que jeune homme au pair. Une année de césure nécessaire pour gagner en maturité et approfondir son anglais. "J’en ai beaucoup discuté avec mes parents ces derniers temps, ils ne sont pas d’accord pour que je parte malgré mes arguments, raconte-t-il. Pour eux, partir un an sans diplôme à la clé n’a pas trop d’intérêt. Donc j’ai accepté leurs remarques, je ne partirai pas."

Malgré ce changement de plan, le bachelier compte toujours partir à l’étranger au cours de ses études. "À la fac, j’aurai l’occasion de partir en troisième année en Erasmus. J’aurai 21 ans, je pourrai plus facilement partir aux États-Unis, mon objectif de départ, et en plus, ce serait en lien avec mes études."

Lire aussi : Année de césure : comment convaincre vos parents de vous laisser faire une pause ?

Bien préparer sa rentrée

Une solution qui semble lui convenir, mais avant d’anticiper son prochain voyage, Mehdi commence déjà par préparer sa rentrée. "Je me suis inscrit à une prépa d’une semaine pour comprendre le fonctionnement de la fac, savoir prendre des notes… J’ai aussi quelques livres à lire en philo avant la rentrée." Et même s’il a hâte de prendre ce nouveau départ, le lycéen s’inquiète pour les partiels. "Je sais que je vais devoir redoubler d’efforts. Cette formation va me demander beaucoup de travail mais je suis serein."

Lire aussi : Université : tout savoir pour réussir votre rentrée