1. Supérieur
  2. Les études par région
  3. En direct des salons : spécial Marseille
  4. Simon, en 3e année de l’ENSM : «On teste son goût pour le voyage et l’aventure »

Simon, en 3e année de l’ENSM : «On teste son goût pour le voyage et l’aventure »

Envoyer cet article à un ami

Et si c’était à refaire ? Simon, 25 ans, en troisième année de l’Ecole nationale supérieure de la marine (ENSM)  pour devenir chef de quart de navire de mer aurait-il fait le même choix ? Réponse de l’étudiant rencontré, samedi 22 janvier 2011, sur le salon du lycéen et de l’Etudiant de Marseille.

Ce qu’il voulait faire au lycée
« Au lycée, dès ma première S option sciences de l’ingénieur, je savais que je voulais devenir ingénieur en mécanique. Les modules en mécanique et en électronique m’en avaient convaincu».

Ce qu’il a fait après le bac
« Je suis allé pendant 2 ans en prépa PTSI-PT au lycée de Tarbes (65), mais sans passer les concours. En discutant avec un oncle ingénieur, j’avais compris que le travail en bureau, le calcul, la gestion de projet et le management ne me conviendraient pas. J’avais au contraire besoin de bouger, de prendre l’air et de rencontrer de nouvelles personnes dans mon futur métier. Puis j’ai rencontré un pilote privé de yacht qui naviguait à Dubaï et qui m’a parlé de son métier et de L’Ecole nationale supérieure de la marine où je suis rentré sur concours, au Havre. Il existe aussi des sites à Marseille, à Nantes et Saint Malo ».

Ce qu’il apprend aujourd’hui
«On apprend la navigation, en salle de classe mais aussi en pratique sur des simulateurs et lors de nos stages embarqués sur des porte-containers, des ferrys de croisière, des pétroliers, etc. On doit effectuer 9 mois de stage et ensuite encore 8 mois de navigation après l’école pour être breveté lieutenant de pont et/ou de machine. On apprend aussi à lire un bulletin météo, l’astronomie, les installations électriques, les circuits pneumatiques, la conduite/dépannage moteur, les installations thermiques de chaudière, le droit maritime, l’anglais, les radio-communications, la survie en mer, la mise à l’eau des embarcations de sauvetage ».

Et si c’était à refaire ?
«Je passerais directement le concours de cette école après le bac S. Même si je sais que ne passerai pas toute ma vie à navigueur au long cours car je suis un touche-à-tout. D’ailleurs, 5 ans après leur diplôme, beaucoup se reconvertissent à terre et ça ne pose pas de problème pour trouver du travail ».

Propos recueillis par Fabienne Guimont

A voir :

Le palmarès des villes étudiantes où il fait bon vivre

Ce qui s'est passé au salon de Bordeaux et au salon de l'apprentissage et de l'alternance.

Sommaire du dossier
Retour au dossier Julie, en DUT Techniques de commercialisation : « 3 jours après ma rentrée en BTS, je partais en DUT » Eloïse et Chloé, étudiantes en deuxième année à l’EMD : « Qu’importe son niveau, quand on est motivé, les résultats suivent » Isabelle, en M1 communication et contenus numérique à l’EJCM : « Je rêvais de faire cette école depuis la seconde » Ludovic, en bac pro comptabilité : « On parle d’orientation entre copains, et avec les profs » Mélissa, en licence professionnelle assistant RH en alternance : « Pour entrer dans la vie active, il faut un minimum d’expérience » Imen, M1 chimie, à l’université Paul Cézanne : « J’aime la chimie parce que c’est ce qui me rapproche le plus du métier de pharmacienne » François, 20 ans, en troisième année à l’ESRA Nice : « J’apprécie de toucher à tout et d‘avoir une formation vraiment pratique » Ichem, en 2e année à l’ITIP : « On apprend tous les métiers du port et du transport international de marchandises » Simon, en 3e année de l’ENSM : «On teste son goût pour le voyage et l’aventure » Trois présidents et un recteur pour inaugurer le Salon du lycéen et de l’Etudiant Pape Diouf au Salon de l’Etudiant de Marseille Conseils de pro - Partir étudier à l’étranger : «Nous avons de plus en plus de ressources pour financer des stages Erasmus » Conseils de pro - Droit : quelles études pour quels métiers ? : « La seule condition pour décrocher son diplôme est d’être sérieux » Conseils de pro - Procédure d’admission post bac : mode d’emploi : «Il faut prendre le temps de lire les instructions sur APB » Conseils de pro - Santé, quelles études pour quels métiers ? : « Les étudiants brillants et feignants ne sont pas ceux qui réussissent le mieux ce concours » Conseils de pro : fonction publique « Il faut imaginer un métier que l’on pourra exercer aussi bien dans le privé que dans le public, au cours de sa carrière » Conseils de prof : « L’orientation est un mélange de raison et de passion » Parole de parents : « Nous sommes venus pour voir la diversité des écoles et échanger avec des étudiants » Paroles de parents : « A l’université, on ne fait pas assez attention aux étudiants » Paroles de parents : «Il y a un vrai retour sur investissement pour les bac+5 en économie –management » Paroles de parents : « Les appréciations des enseignants sur le travail et l’investissement comptent beaucoup pour les dossiers d’entrée en prépa véto » Vu au salon de Marseille : les photos