Comment devenir ingénieur agronome ?

Par l'Etudiant, publié le 10 Janvier 2022
7 min

Découvrez le métier d’ingénieur agronome, une profession technique axée sur les sciences et l’agriculture. Quelles études pour devenir ingénieur agronome ? Quelles sont ses missions et ses qualités ?

Pourquoi devenir ingénieur agronome

Si vous êtes passionné par les sciences de la vie et de la Terre et par le monde agricole, devenir ingénieur agronome est une piste à explorer absolument !

Lire aussi

Ingénieur agronome : un métier de passion

Scientifique dans l’âme, l’ingénieur agronome met ses connaissances en matière d’études des sols au service du monde agricole.

Passionné par les sciences, l’agriculture, l’environnement et l’agroalimentaire, l’ingénieur agronome intervient dans toutes les étapes de la production agricole. Le sol est trop calcaire pour planter ? Des parasites détériorent la production des agriculteurs ? L’ingénieur agronome propose des solutions : type de céréales le plus adapté, remède contre les nuisibles…

Aussi, en fonction de ses affinités, de nombreuses opportunités s’offrent à lui tant les branches de l’agronomie sont diverses. D’ailleurs, de nombreux experts choisissent des carrières à l’étranger pour devenir des ingénieurs spécialisés : agronomie continentale, tropicale…

Lire aussi

Quelles sont les missions de l’ingénieur agronome ?

Selon son expertise, le champ d’intervention de l’ingénieur agronome est large : sélection des productions animales, amélioration de la résistance des espèces végétales

Ainsi, pour devenir ingénieur agronome, il faudra être capable d’intervenir dans chaque étape de la vie d’un produit, de sa conception à sa commercialisation. Une fois les denrées sur le marché, l’ingénieur agronome est régulièrement mandaté pour effectuer divers contrôles et analyses pour évaluer la qualité des produits.

Sa position stratégique au sein d’une exploitation agricole ou d’un groupe agroalimentaire l’invite à jouer un rôle de conseil en matière de développement durable et de production alimentaire. Il apporte également sa contribution sur les investissements financiers à réaliser et les innovations à privilégier.

Pour renforcer et transmettre ses connaissances scientifiques, l’ingénieur agronome peut s’orienter vers la recherche et l’enseignement dans un des nombreux domaines liés à l’agronomie : génétique végétale et animale, viticulture, agroalimentaire…

Compte tenu de la diversité de ces missions, ce spécialiste de l’agronomie peut exercer son activité dans des lieux très différents :

  • Exploitations agricoles
  • Instituts de recherche : Centre national de la recherche scientifique (CNRS), Institut national de la recherche agronomique (INRA)…
  • Écoles d’ingénieurs ou universités

Devenir ingénieur agronome : le salaire

Le salaire auquel l’ingénieur agronome peut prétendre dépendra de son secteur d’activité et de la diversité de ses fonctions (enseignant, chercheur, commercial).

En début de carrière, le salaire d’un ingénieur agricole oscille entre 2 100 et 3 300 euros brut par mois. En fin de carrière, la rémunération pourra atteindre 4 000 euros brut mensuel.

Comment devenir ingénieur agronome ?

Pour obtenir les compétences et les qualités indispensables pour devenir ingénieur agronome, vous devrez suivre des études pendant 5 ans minimum.

Quelles études pour devenir ingénieur agronome ?

Devenir ingénieur agronome suppose d’obtenir une expertise technique pointue dans les technologies et les sciences du vivant.

Une fois votre bac obtenu, il faudra vous orienter vers une classe préparatoire connue sous le sigle BCPST (Biologie, Chimie, Physique et Sciences et vie de la Terre). Cette formation de deux ans vous donnera toutes les clés pour réussir le concours d’entrée dans une école d’ingénieurs.

Ensuite, un cursus de 5 années dans une école d’ingénieurs spécialisée sera nécessaire pour vous insérer sur le marché du travail. La majorité des écoles propose la spécialité agronomie à partir de la 3e année. Une fois ce niveau atteint, les étudiants bénéficient d’un large choix parmi les branches de l’agronomie : agroécologie, processus d’innovation, aménagement du territoire, biotechnologies

Outre les écoles d’ingénieurs, certaines facultés délivrent un master en technologies du vivant et de l’environnement, un cursus pertinent pour devenir ingénieur agronome.

Lire aussi

Quelles sont les qualités pour devenir ingénieur agronome ?

Devenir ingénieur agronome suppose une grande polyvalence. Malgré sa spécialisation en agronomie, ce scientifique aux connaissances élargies doit être en mesure de réutiliser ses connaissances dans des domaines connexes : viticulture, agroécologie, biologie animale et végétale…

Aussi, son aisance rédactionnelle lui permet de transmettre aux agriculteurs des rapports à forte valeur ajoutée, synthétiques et précis. Excellent communicant, il est capable d’encadrer une équipe pour le bon déroulement des projets en cours.

Bien que le cœur de son activité soit lié à la recherche et aux sciences, l’ingénieur agronome doit être capable de rassembler des compétences complémentaires, notamment en comptabilité et en gestion de projet.

Lire aussi

Ingénieur agronome : débouchés et évolutions

En fonction de ses affinités, l’ingénieur agronome peut prétendre à des postes de chercheur (CNRS) ou d’enseignants dans des universités ou des écoles d’ingénieurs.

Aussi, après quelques années d’expérience, l’ingénieur agronome peut viser des fonctions managériales au sein d’administrations d’États ou de collectivités territoriales : chef de projet en aménagement du territoire par exemple.

Enfin, nombreux sont les ingénieurs agronomes qui évoluent dans de grands groupes agroalimentaires (Nestlé, Danone…), au sein desquels ils exercent de multiples métiers liés à la qualité, à la gestion de la production, voire au marketing.

Polyvalent, rigoureux et doté d’une solide culture scientifique, l’ingénieur agronome s’attache à répondre aux défis de l’agriculture dans sa dimension humaine, technique et environnementale. Devenir ingénieur agronome semble donc une voie royale pour les amoureux des sciences du vivant désireux de se placer au service de l’agriculture.

Articles les plus lus

A la Une Métiers

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !