1. Alexia Roux, candidate en arts graphiques aux Olympiades des métiers

Alexia Roux, candidate en arts graphiques aux Olympiades des métiers

Envoyer cet article à un ami

Du 5 au 8 octobre 2011, se déroulaient à Londres des Jeux olympiques avant l’heure : les 41es Olympiades des métiers. La compétition, organisée par l’association WorldSkills International, accueillait un millier de candidats originaires de 51 pays. Ceux-ci s’affrontaient dans leur domaine respectif : maçonnerie, bijouterie-joaillerie, coiffure, cuisine, Web design, etc. Au total, plus de 40 métiers étaient représentés.

"Je n’ai pas voulu connaître mes concurrents pour ne pas stresser davantage."

Alexia, 20 ans, est étudiante en BTS communication visuelle au lycée Saint-Joseph-les-Maristes à Marseille. Aux finales nationales des Olympiades des métiers qui ont eu lieu en février 2011, à Paris, elle représentait la région Languedoc-Roussillon.

Alexia Roux candidate en arts graphiques aux Olympiades des metiers

Ses impressions avant la compétition
"À quelques jours de la compétition, ça va, je ne suis pas stressée. Je reste « tranquille ». Cela se passera comme cela devra se passer. Je ferai de mon mieux. Je ne vais pas me mettre de pression supplémentaire…"

Pourquoi elle participe aux Olympiades des métiers
"Pour avoir de l’expérience, me mesurer aux autres, savoir ce que je vaux dans mon domaine. C’est bien de le savoir au sein de sa classe, mais c’est encore mieux dans sa région et à l’international. Ce sont mes professeurs qui m’ont inscrite aux finales régionales des Olympiades en 2010, à Nîmes. Puis j’ai concouru aux finales nationales en février 2011."

Sa préparation pour la finale internationale
"Je me suis préparée 3 semaines au lycée Champollion, à Lattes (34), avec mon expert qui est aussi un ancien professeur. C’est là que j’ai passé mon CAP (certificat d’aptitude professionnelle) dessinateur d’exécution en communication graphique puis mon bac pro AMA (artisanat et métiers d'art) option communication graphique. Ce lycée pilote accueille toujours les entraînements des Olympiades, quelque soit la région d’origine des candidats en arts graphiques. J’ai également passé 1 semaine à Lille dans un lycée plus axé technique et 10 jours en Australie pour une formation à la compétition internationale.

Parallèlement, j’ai suivi les 3 semaines de stages de préparation physique et mentale à l’INSEP (Institut national du sport, de l’expertise et de la performance). Au programme : jogging, sports collectifs et individuels, sophrologie, mise en condition pour le concours, concentration… On nous a aussi briefé sur ce qui nous attend le matin (on va courir !) et le soir pendant la compétition, avec qui on va manger, avec qui on peut parler (les délégués techniques, les chefs d’équipe, les experts…), etc."

Ses épreuves
"J’ai 4 épreuves : 2 épreuves de création d’identité visuelle et de support de communication (un logo pour une entreprise, un menu pour un restaurant, un dépliant…) sur 2 jours ; 1 épreuve de packaging sur 1 jour (par exemple, une boîte de jeu) ; 1 dernière épreuve sur des points purement techniques. Pendant la compétition, je vais me mettre en mode « geek », le casque sur les oreilles !"

Ses chances de réussite
"Je ne sais pas. Je vais faire de mon mieux. Mon résultat dépendra aussi du niveau des autres. Mais je n’ai pas voulu connaître mes concurrents pour ne pas stresser davantage. Dans mon métier, la France a gagné la médaille d’argent en 2011. Est-ce que je peux gagner cette année ? Je ne préfère pas y penser…"

Ses projets d’avenir
"J’espère que les Olympiades me permettront d’entrer en DSAA (diplôme supérieur d’arts appliqués) dans une bonne école. Je finis mon BTS (brevet de technicien supérieur) cette année puis je compte faire encore de 2 à 4 ans d’études."

Propos recueillis par Virginie Bertereau
Septembre 2011

À consulter aussi

LES CANDIDATS 2011 : LEURS IMPRESSIONS AVANT LA COMPÉTITION

- Pierrick Mandin, candidat en installations électriques : "Grâce aux Olympiades, je n’ai pas eu besoin d’envoyer de CV pour être embauché comme apprenti"
- Marine Sarrazin, candidate en soins esthétiques : "J’espère monter à mon tour sur le podium"
- Alexis Bouillet, candidat en pâtisserie-confiserie : "On gagne un concours comme les Olympiades en arrivant sur place avec un moral d’acier !"

LES ANCIENS LAURÉATS : QUE SONT-ILS DEVENUS ?

- David Devel, médaillé de bronze en cuisine en 2005 : "Tous ceux qui ont participé ont vu leur vie professionnelle s’accélérer"
- Benoît Lagache, arrivé 4e en pâtisserie-confiserie en 2007 : "Le jury traque la moindre petite erreur"
- Angélique Frank, médaillée de bronze en coiffures en 2009 : "Les Olympiades restent la plus belle aventure de ma vie"

OLYMPIADES DES MÉTIERS : LES FINALES NATIONALES

- En direct des 41es Olympiades : les photos des finales nationales
- Victor, ancien champion de France du service en salle : "Ce qui m’est arrivé après les Olympiades était inimaginable"
- Olympiades des métiers : comment participer ?
- 40e Olympiades : en direct de la sélection nationale
- 40e Olympiades des métiers : les lauréats 2009
Sommaire du dossier
Retour au dossier Alexia Roux, candidate en arts graphiques aux Olympiades des métiers Pierrick Mandin, candidat en installations électriques aux Olympiades des métiers Marine Sarrazin, candidate en soins esthétiques aux Olympiades des métiers Alexis Bouillet, candidat en pâtisserie-confiserie aux Olympiades des métiers Olympiades des métiers : David Devel, médaillé de bronze en cuisine en 2005 à Helsinki Olympiades des métiers : Benoît Lagache, arrivé 4e en pâtisserie-confiserie en 2007 à Shizuoka Olympiades des métiers : Angélique Frank, médaillée de bronze en coiffures en 2009 à Calgary