1. Alexis Bouillet, candidat en pâtisserie-confiserie aux Olympiades des métiers

Alexis Bouillet, candidat en pâtisserie-confiserie aux Olympiades des métiers

Envoyer cet article à un ami

Du 5 au 8 octobre 2011, se déroulaient à Londres des Jeux olympiques avant l’heure : les 41es Olympiades des métiers. La compétition, organisée par l’association WorldSkills International, accueillait un millier de candidats originaires de 51 pays. Ceux-ci s’affrontaient dans leur domaine respectif : maçonnerie, bijouterie-joaillerie, coiffure, cuisine, Web design, etc. Au total, plus de 40 métiers étaient représentés.

"On gagne un concours comme les Olympiades en arrivant sur place avec un moral d’acier !"

À 20 ans, Alexis Bouillet, est demi chef de partie pâtisserie à l’hôtel Plaza Athénée, à Paris. Il travaille dans l’équipe du chef pâtissier Christophe Michalak. Aux finales nationales des Olympiades des métiers qui ont eu lieu en février 2011, à Paris, il représentait la région Île-de-France.

Alexis Bouillet candidat en patisserie confiserie

Ses impressions avant la compétition
"Je me sens bien. Avec mon expert, Emmanuel Lecanu, et mes coaches du Plaza, on a travaillé très dur cet été pour que toutes les épreuves du concours se passent dans des conditions optimales."

Pourquoi il participe aux Olympiades des métiers
"Depuis mes débuts dans la pâtisserie, les concours ont toujours été pour moi un moyen de progresser très vite et de m’exprimer à travers des compositions artistiques et gustatives. C’est Loic Ginestes, ancien candidat en pâtisserie aux précédentes Olympiades qui m’a proposé d’y participer en 2011. En me lançant à 100 % dans l’aventure, je me suis rendu compte qu’il n’y avait pas que sur le plan professionnel que ça allait me faire progresser. Le fait de se retrouver avec 43 autres métiers me fait prendre conscience qu’il n’y a pas que le mien qui est passionnant. Ce concours m’a donc également apporté sur le plan personnel."

Sa préparation pour la finale internationale
"Entre la sélection régionale et la finale internationale, cela fera un an et demi que je travaille sur les Olympiades. Sur place aussi la compétition est un vrai marathon. Il ne suffit pas d’être bon une journée : il faut tenir 4 jours avec un programme de 22h au total. Je me suis préparé sur le plan professionnel mais également sur le plan physique et mental lors des stages organisés par Worldskills France. On gagne un concours comme les Olympiades en arrivant sur place avec un moral d’acier !"

Ses épreuves
"Cette année, le thème de la compétition est « Le monde sauvage et les fleurs ». En 4 jours, je dois réaliser une pièce artistique en sucre d’un mètre de haut en rapport avec le thème, 4 sortes de petits fours frais, 4 sortes de modelage pâte d’amande (par exemple, des animaux), 4 sortes de bonbon chocolat, un entremets (le 1er jour de la compétition, le jury nous donnent 5 ingrédients, nous devons en inclure au moins 3 dans la composition), 1 dessert à l’assiette (avec également un panier surprise)."

Ses chances de réussite
"Dans ce genre de compétition et à ce niveau-ci, il faut viser la 1re place. C’est ce qui me booste. Je me dis qu’en faisant un peu plus chaque jour, on finit par se surpasser. Je ne veux rien laisser au hasard. Je travaille très dur tous les jours en me disant : « J’y arriverais ! ». Je sais que les pays asiatiques, toujours très forts, seront présents. Mais je préfère ne pas m’en occuper. Je me dis toujours une chose : dans n’importe quelle compétition, notre pire ennemi, c’est nous même. C’est là qu’il faut avoir une force mentale en acier".

Ses projets d’avenir
"Pour l’instant, rien est encore défini. Je travaille à l’hôtel Plaza Athénée, cela se passe bien et j’ai encore beaucoup de chose à apprendre auprès de mes chefs. D’ici 2 à 3 ans, je me verrais bien partir à l’étranger pour acquérir de nouvelles bases, en particulier une langue, l’anglais par exemple. Pour moi, mon métier est une passion. Il est aussi de mon devoir de la transmettre et c’est un réel bonheur de le faire. Je compte m’investir auprès de mon expert (jury à l’international en pâtisserie pour la France) pour l’aider à coacher le nouveau candidat pour les prochaines Olympiades des métiers."

Propos recueillis par Virginie Bertereau
Septembre 2011

Alexis Bouillet a tenu à remercier tout ceux qui ont pu l’aider de près ou de loin pour les Olympiades des métiers : "Messieurs les chefs : Emmanuel Lecanu (mon expert), Christophe Michalak, Stephane Tranchet, Jean marie Hiblot, Loic Ginestes, Quentin Bailly, Angelo Musa et Julien Alvarez."

À consulter aussi

LES CANDIDATS 2011 : LEURS IMPRESSIONS AVANT LA COMPÉTITION

- Alexia Roux, candidate en arts graphiques : "Je n’ai pas voulu connaître mes concurrents pour ne pas stresser davantage."
- Pierrick Mandin, candidat en installations électriques : "Grâce aux Olympiades, je n’ai pas eu besoin d’envoyer de CV pour être embauché comme apprenti"
- Marine Sarrazin, candidate en soins esthétiques : "J’espère monter à mon tour sur le podium"

LES ANCIENS LAURÉATS : QUE SONT-ILS DEVENUS ?

- David Devel, médaillé de bronze en cuisine en 2005 : "Tous ceux qui ont participé ont vu leur vie professionnelle s’accélérer"
- Benoît Lagache, arrivé 4e en pâtisserie-confiserie en 2007 : "Le jury traque la moindre petite erreur"
- Angélique Frank, médaillée de bronze en coiffures en 2009 : "Les Olympiades restent la plus belle aventure de ma vie"

OLYMPIADES DES MÉTIERS : LES FINALES NATIONALES

- En direct des 41es Olympiades : les photos des finales nationales
- Victor, ancien champion de France du service en salle : "Ce qui m’est arrivé après les Olympiades était inimaginable"
- Olympiades des métiers : comment participer ?
- 40e Olympiades : en direct de la sélection nationale
- 40e Olympiades des métiers : les lauréats 2009
Sommaire du dossier
Retour au dossier Alexia Roux, candidate en arts graphiques aux Olympiades des métiers Pierrick Mandin, candidat en installations électriques aux Olympiades des métiers Marine Sarrazin, candidate en soins esthétiques aux Olympiades des métiers Alexis Bouillet, candidat en pâtisserie-confiserie aux Olympiades des métiers Olympiades des métiers : David Devel, médaillé de bronze en cuisine en 2005 à Helsinki Olympiades des métiers : Benoît Lagache, arrivé 4e en pâtisserie-confiserie en 2007 à Shizuoka Olympiades des métiers : Angélique Frank, médaillée de bronze en coiffures en 2009 à Calgary