1. Métiers
  2. Métiers - Portraits de pros
  3. Ces ingénieurs qui inventent l’avenir
  4. François, ingénieur en informatique : comment il veille à la sécurité des réseaux
Portrait

François, ingénieur en informatique : comment il veille à la sécurité des réseaux

Envoyer cet article à un ami
Aujourd'hui, pour François, “le principal risque en matière de sécurité informatique est entre l’écran et la chaise”. // © Photo fournie par le témoin
Aujourd'hui, pour François, “le principal risque en matière de sécurité informatique est entre l’écran et la chaise”. // © Photo fournie par le témoin

Rendre plus sûrs les réseau sans fil des entreprises et sensibiliser leurs salariés à la sécurité informatique : telle est la mission de cet ingénieur diplômé de l’UTT, titulaire d’un master 2 sécurité des systèmes d’informations, devenu consultant chez Lexis.

Son métier

Pirate informatique, vol de données, black out... Depuis quelques années, la question de la sécurité informatique occupe tous les esprits au sein des entreprises. “Mais si aujourd’hui, les attaques sont préparées des mois à l’avance et deviennent de vraies stratégies, le principal risque en matière de sécurité informatique est entre l’écran et la chaise”, sourit François.

À 24 ans, le jeune homme est consultant chez Lexsi. La petite société de conseil (150 salariés) est leader sur le marché de la sécurité informatique. Au quotidien, elle accompagne ses clients dans diverses missions de sécurisation de leur système. Les profils des entreprises sont variés : industrie de défense, secteur bancaire, collectivités territoriales... Les enjeux sont donc différents, mais le travail de François revêt toujours deux aspects. “Le premier est technique, énumère l’ingénieur. Il s’agit par exemple de sécuriser le réseau sans fil de l’entreprise. Le second est organisationnel : mon rôle est de sensibiliser les salariés au sujet de la sécurité pour faire évoluer leurs comportements.”

Pour cela, François partage son temps entre son bureau (60 %) et les entreprises clientes (40 %). La première étape consiste à s’entretenir avec les salariés pour appréhender leur niveau de connaissance du sujet. Ensuite, il faut mettre au point des campagnes de sensibilisation, des chartes d’utilisateur, en veillant toujours à ce que le discours soit compris tant par un directeur industriel que par un technicien de production.

Dans le monde de demain...

"Dans tous les secteurs, la dépendance à l'outil informatique et aux réseaux ne cesse d'augmenter. Les technologies évoluent vite, tout comme les usages. La sécurité des systèmes informatiques et de manière plus générale de l'information est un secteur d'avenir stratégique pour les États et les entreprises. Ces dernières doivent pouvoir protéger leur savoir-faire, leur cœur de métier et faire face à la croissance du cyberespionnage industriel."

Son parcours

Après avoir obtenu un bac S, François a intégré l'UTT (Université de technologie de Troyes [10]). En troisième année, il a choisi la spécialité systèmes d'information et télécommunications et a préparé en parallèle, durant sa cinquième année d'études, un master 2 sécurité des systèmes d'informations.

Ses conseils

"Les clients évoluent dans des secteurs très divers : banque, défense... Il est donc essentiel de savoir adapter son discours en fonction de ses interlocuteurs. De même, la seule technique ne suffit pas : la rédaction de rapports fait partie intégrante du métier. Il faut donc avoir de bonnes qualités rédactionnelles."

Pour aller plus loin : Une école d'ingénieurs sans le bac S ? Tentez votre chance ! / "Métiers de garçons ?" "Métiers de filles ?" Bousculez les préjugés ! / Fusions des écoles d’ingénieurs : quel impact pour vous, étudiants ?

Sommaire du dossier
Retour au dossier Aurélie, ingénieure dans la robotique : comment elle invente un exosquelette Clément, ingénieur dans le développement durable : comment il améliore le bilan carbone des entreprises Benoît, ingénieur dans le numérique : comment il aide les malvoyants grâce à la réalité augmentée Laurent, ingénieur dans l’énergie : comment il transforme les déchets en carburant François, ingénieur en informatique : comment il veille à la sécurité des réseaux Damien, ingénieur dans l’automobile : comment il imagine des voitures moins polluantes