1. Métiers
  2. Métiers - Portraits de pros
  3. De la logistique à La Redoute : portrait de 5 pros
  4. Métiers de la logistique : chef de projet logistique à la Redoute
Portrait

Métiers de la logistique : chef de projet logistique à la Redoute

Envoyer cet article à un ami

Réputée pour ses livraisons en "24 heures chrono", La Redoute est l’une des entreprises les plus en pointe en matière de logistique. Au cœur de ce dispositif : le site de la Martinoire, implanté à Wattrelos dans le département du Nord où près de 2.000 personnes gèrent chaque jour en moyenne quelques 60.000 colis et 200.000 articles à trier, emballer et à adresser aux quatre coins de la France. Portraits de 5 pros de cette chaîne logistique.

Céline, 27 ans : "Pour chaque projet il faut inventer une solution technique ou d’organisation"

Son parcours


Après un bac S et une année de classe prépa scientifique, Céline a intégré l’école des Mines de Nantes. "Je n’avais pas envie de me spécialiser tout de suite après le bac, donc une école d’ingénieur généraliste pendant les 2 premières années me convenait très bien".

C’est au cours de 2 années suivantes qu’elle découvre tout ce qui a trait à la gestion des opérations en production et en logistique. Un stage de fin d’études chez Louis Vuitton en maroquinerie lui permet de s’initier aux différents process liés à la qualité. Et une fois diplômée de son titre d’ingénieure, Céline est embauchée en 2007 à La Redoute à la direction des études et de l’organisation.




Sa mission
 

En tant que chef de projet, Céline intervient dès qu’une décision stratégique a un impact sur le fonctionnement habituel et automatique de la chaîne logistique. "J’interviens sur tout l’espace d’entrepôt et d’envoi des colis dès qu’il faut inventer une nouvelle solution technique ou d’organisation", note cette jeune femme.

Par exemple, le service marketing souhaite mettre 2 fois plus de documents publicitaires dans les colis expédiés. À Céline de le mettre en œuvre très concrètement, du plan d’acheminement des pubs à chaque point d’emballage au type de pochettes utilisés par les opérateurs pour les glisser dans les colis ciblés sur telle clientèle visée. "Un schéma logistique varie à chaque fois qu’un nouveau projet est lancé. A moi de trouver la solution optimale".

Autre exemple : une opération spéciale ventes privées est décidée par la Redoute. "Ce sont des produits en quantité limitée et non conditionnés. Cela implique d’imaginer un mode de circulation et de ramassage particulier", note Céline. Comme dans un bureau d’études, pour chaque projet cette ingénieur de formation réalise toutes sortes de simulations et de tests, avant validation. Un travail de scientifique.


Ce qui lui plaît

"Chaque projet est un peu comme un jeu pour lequel il faut inventer des solutions. Cela implique de tenir compte du temps, des budgets et surtout des équipes. Une bonne logistique tient en grande partie à la qualité des rapports humains. Ça, c’est passionnant."


Ce qui lui plait moins

"C’est de devoir parfois travailler sur des projets qui me tiennent à cœur mais qui ne peuvent pas aboutir tout de suite. Il faut alors savoir être patiente et convaincante."


Ses conseils

"La logistique a quelques exigences : il faut aimer travailler en équipe, être organisé, bien structuré et savoir avancer dans les projets en respectant des étapes obligés. C’est accessible à tous les profils d’ingénieur mais ça ne s’apprend pas en cours."
 
Les métiers de la logistique : qui fait quoi ?

Planification, approvisionnement, production, commande et livraison... la logistique couvre tout ce qui est liée aux mouvements de marchandises. Avec, quelque soit le secteur, de l’agroalimentaire à l’automobile, trois impératifs à concilier : le gain de temps, la réduction des coûts et la satisfaction du client.

Au niveau des stocks, les responsables d’entrepôt, de réception et/ou d’expédition sont des supers magasiniers qui organisent et supervisent les entrées et sorties de marchandises de leurs lieux de stockage. En charge des opérations techniques de réception, d’expédition, de stockage et de conditionnement, ils travaillent avec les opérateurs, les caristes, les magasiniers et les préparateurs de commande.

Dans une entreprise industrielle et commerciale comme dans la grande distribution, le responsable logistique ou supply-chain manager élabore et met en œuvre la politique d'optimisation des flux, participe à la négociation avec les clients et les transporteurs. Il est souvent épaulé par un analyste ou chef de projet en logistique dont l’expertise repose sur des compétences techniques et une parfaite connaissance de tous les acteurs de la logistique, du stockage aux différents modes de transport.

Notez aussi que les équipes de maintenance, des ingénieurs aux techniciens sont sollicités à toutes les étapes techniques de la logistique. De même, les équipes qualité, à l’exemple d’un chef de projet en amélioration continue, interviennent pour améliorer les process.

Enfin, les commissionnaires de transport sont des intermédiaires chargés de faire exécuter le transport des marchandises. Ils décident des moyens (aérien, maritime, fluvial ou route) et gèrent les flux jusqu’à destination finale.

Pour aller plus loin : Toutes les formations pour travailler dans le transport et la logistique / Quel avenir pour les métiers du transport et de la logistique ?

Sommaire du dossier
Retour au dossier Métier de la logistique : manager process supply chain à la Redoute Métiers de la logistique : chef de projet logistique à la Redoute Métiers de la logistique : chef de projet amélioration continue Métiers de la logistique : technicien élévateur Métiers de la logistique : chargé de maintenance logistique à la Redoute