1. Métiers
  2. Métiers - Portraits de pros
  3. Environnement : des métiers pour sauver la planète
Portrait

Environnement : des métiers pour sauver la planète

Envoyer cet article à un ami
Une centaine de formations supplémentaires ont été répertoriées dans le domaine de l'environnement. // © Rob Daly/Caiaimages / Photononstop
Une centaine de formations supplémentaires ont été répertoriées dans le domaine de l'environnement. // © Rob Daly/Caiaimages / Photononstop

Vous voulez travailler dans l’environnement ? La vocation compte autant que les études. Cinq jeunes diplômés reviennent sur leur parcours et décrivent leur métier.

Dans une note statistique de juillet 2013, le CGDD (Commissariat général au développement durable) soulignait "l'attractivité incontestable" des formations vertes (prévention et réduction des pollutions, protection de la nature, hygiène-sécurité-environnement, aménagement du territoire, maîtrise de l'énergie…).

Une hausse des effectifs côté formations

"Entre 2008 et 2011, les effectifs étudiants [dans ces cursus, NDLR] ont crû de 2,3 %, en moyenne, chaque année, alors qu'ils diminuent d'autant pour les effectifs des autres formations", soulignent les experts du CGDD, ajoutant que, sur la même période, "une centaine de formations supplémentaires ont été répertoriées dans le domaine de l'environnement, principalement des masters et licences professionnelles".

Au total, en 2011-2012, "près de 71.000 élèves et étudiants étaient inscrits en dernière année d'une formation initiale en environnement, allant du CAP [certificat d'aptitude professionnelle] au niveau bac+5 et plus (master, diplôme d'ingénieur, doctorat)", poursuivent les auteurs de l'étude.

Pas de parcours type

Certains diplômes sont orientés "environnement" (ceux des écoles spécialisées, les BTS – brevets de technicien supérieur – comme le BTS gestion et maîtrise de l’eau, beaucoup de licences pro et certains masters), d'autres restent plus généralistes avec une sensibilisation aux problématiques environnementales (en école de commerce, en école d'ingénieurs ou à la fac).

Études courtes ou longues, il n'existe donc pas de parcours type pour contribuer à la sauvegarde de la planète. Les cinq témoignages de jeunes diplômés qui suivent le montrent bien : ils ont tous suivi des études différentes. Leur point commun ? Un intérêt précoce pour le développement durable et de nombreux stages dans ce domaine pour confirmer leur vocation.


Des offres d'emploi en pleine croissance

En 2012, Pôle emploi a reçu près de 34.000 offres dans les métiers "verts". Environ la moitié d'entre elles concernaient le recyclage des déchets, le nettoyage des espaces urbains et l'entretien des espaces naturels.

Valorisez vos idées de développement durable

Vous avez réfléchi, pendant vos études, à une solution pour les collectivités locales sur le thème du développement durable ? Participez aux Trophées universitaires du développement durable, organisés par l'association Les Éco Maires, qui récompense les meilleurs travaux de recherche d'étudiants de L2 (licence 2), M1 et M2 (masters 1 et 2).

Pour aller plus loin : 5 conseils pour travailler dans une start-up environnementale / Les jeunes ont de l'avenir : ils se bougent pour l'environnement / Objectif un emploi dans l'environnement : comment se former ? / Portraits de pros : 5 métiers pour protéger l’environnement

Sommaire du dossier
Auberie, responsable d’exploitation déchets : "Il faut avoir un temps d'avance sur les problèmes qui vont se poser" Julien, ingénieur en sites et sols pollués chez Soler Environnement : "Chaque école a sa particularité, il faut trouver la bonne" Flavien, chargé de coordination des projets de transports : "Pour chaque projet, je dois réaliser une étude d'impact environnemental" Bérénice, coordinatrice de projets européens en environnement : "Il faut suivre la voie qui nous plaît mais rester adaptable" Renaud, responsable du programme CO2Solidaire pour le GERES : "Il faut ne jamais s'enfermer dans une voie"