1. Grégoire, 24 ans, architecte HQE

Grégoire, 24 ans, architecte HQE

Envoyer cet article à un ami

Pour faire face aux enjeux écologiques, les métiers verts se développent. Une réalité qui concerne tous les niveaux de formation (de bac+2 à bac+5) et des spécialités variées, depuis le droit jusqu’à l’ingénierie financière.

Architecte junior chez Reichen et Robert & Associés, à Paris, Grégoire participe aux projets d'urbanisme labellisés HQE, en attendant de monter sa propre agence.

Son métier
Depuis près d’un an, Grégoire fait ses armes chez Reichen et Robert & Associés, un cabinet d’architectes et d’urbanistes à Paris qui réalise toutes sortes de grands programmes – hôpitaux, bureaux, logements –, tous labellisés HQE (haute qualité environnementale).
"C’est aujourd’hui une évidence. On ne construit plus sans prendre en compte les questions d’énergie, de matériaux, d’espaces verts, de transports, de modes de vie, de relations entre les habitants… L’usager doit tout simplement être au centre de la réflexion de l’architecte", note Grégoire. Amateur de constructions en phase avec la nature, cet architecte junior envisage de monter sa propre agence dans quelques années.

La mission de Grégoire : "C’est aujourd’hui une évidence. On ne construit plus sans prendre en compte les questions d’énergie"

Son parcours
Après un bac S, Grégoire fait ses études à l’École nationale supérieure d’architecture de Versailles (78). À la fin de la 4e année, il enrichit son parcours avec un master construction durable et écoquartiers, en alternance, à l’université Versailles-Saint-Quentin. Puis, il termine sa 5e année en passant son diplôme d’architecte. Il prépare actuellement, en cours du soir, une habilitation à exercer la maîtrise d’œuvre en son nom propre, un titre indispensable pour pouvoir signer ses propres constructions.

Ses conseils
"Il est parfois bon de faire une pause en cours d’études pour sortir des strictes questions d’architecture. Qu’il s’agisse d’étudier le développement durable ou la sociologie, le paysage ou l’urbanisme, ça permet une respiration et une ouverture d’esprit. Aussi, en préparant ce master par l’alternance, j’ai pu acquérir une véritable expérience professionnelle au-delà des 3 mois de stage obligatoires des études d’architecte."

Les formations
Actuellement, 20 écoles d’architecture dépendant du ministère de la Culture, 
- ainsi que l’ESA (École spéciale d’architecture, à Paris),
- et l’INSA Strasbourg préparent au diplôme en 5 ans d’études.
Il existe en outre un certain nombre de masters dans les secteurs de la construction, du développement durable, de l’architecture écologique, de la bioclimatique, etc.

Emmanuel Vaillant

Juin 2012

À consulter aussi :

D'AUTRE MÉTIERS D'AVENIR :
- Les métiers d'avenir… si vous aimez inventer l'avenir
- Les métiers d'avenir… si vous aimez prendre soin des autres
- Les métiers d'avenir… si vous aimez communiquer, créer des réseaux
- Les métiers d'avenir… si vous aimez exercer un métier solidaire et responsable
- Ils recrutent : 40 métiers d'avenir pour la génération Y.

POUR QUEL MÉTIER ÊTES-VOUS FAIT ?
- Faites notre test d'orientation : pour quel métier êtes-vous fait ?
- Consultez nos 600 fiches métiers.
- Métiers d'avenir : les secteurs qui recrutent des jeunes diplômés.
- Des pros racontent leur métier en vidéo.

Sommaire du dossier
Retour au dossier Grégoire, 24 ans, architecte HQE Les métiers qui recrutent : ingénieur expert en recyclage Les métiers qui recrutent : expert bilan carbone Les métiers qui recrutent : trader en CO2 Les métiers qui recrutent : juriste vert Les métiers qui recrutent : technicien conseil en agriculture biologique Les métiers qui recrutent : chef de projet biodiversité