1. Métiers
  2. Métiers - Portraits de pros
  3. Séries TV médicales américaines : réalité ou fiction ?
  4. Idée reçue n° 1 : c’est « NFS, chimie, iono » à longueur de journée

Idée reçue n° 1 : c’est « NFS, chimie, iono » à longueur de journée

Envoyer cet article à un ami

Grey’s Anatomy, Dr House, Urgences… Dans les séries télé américaines, les médecins traitent des cas désespérés, se disputent à longueur de journée et sont parfois très proches…. Et dans la vraie vie ? Vérification sur le terrain au service de chirurgie orthopédique de l’hôpital de Garches (92).

FAUX

On oublie le flot ininterrompu de "NFS-chimie-iono", d’arrêts cardiaques, de cris, de personnes qui se promènent dans les couloirs… Voilà les dix idées fausses véhiculées par les séries tv américaines à (ne pas) retenir.

1 – Un service hospitalier n’est pas un hall de gare.

2 – "La prise en charge des malades (le fameux NFS-chimie-iono, NDLR) est exagérée", déclare Antoine, l’interne. Ce qui n’empêche pas les médecins de recourir à un vocabulaire incompréhensible pour les profanes.

3 – "Dans les séries, on n’attend pas. Les opérations s’enchaînent. En réalité, l’installation du patient est primordiale pour son confort et celui du chirurgien, donc cela prend plus de temps", explique Stéphanie, une infirmière. William, un panseur, s’impatiente alors que les chirurgiens se désinfectent les mains : "ils ne veulent pas qu’on vienne leur gratter le dos aussi !", lance-t-il avec humour.

4 – Les cas traités dans Dr House sont souvent abracadabrants. "Même quand on est médecin, il est difficile de suivre…", avoue Antoine. "C’est simple, House sait tout faire. Dans la réalité, on fait appel à des spécialistes", indique Odile, une infirmière. "De plus, pour établir un diagnostic, il demande de multiples examens à des prix exorbitants, juste sur une simple idée", critique Antoine.

5 – Quand quelque chose ne va pas, dans les séries tout le monde crie. Là, on reste calme. Les chirurgiens sont extrêmement concentrés sur leur travail…

6 – …Ce qui n’empêche pas que l’ambiance au bloc soit détendue. Ce jour-là, Dorick, chef de clinique, opère même un pied écrasé par un camion en écoutant la radio (comme dans Nip/Tuck mais en moins cynique).

7 – Dans les séries, les patients font tous des arrêts cardiaques. Les médecins se mettent à califourchon sur les malades pour les ranimer. "Moi, j’ai vu déchoquer trois fois dans ma carrière…", témoigne Odile.

8 – Dr House ne se lave pas les mains. Les chirurgiens de Grey’s anatomy vont au bloc opératoire – situé au même étage que les chambres ! – avec bagues et montre. "Cela pose de gros problèmes d’asepsie", révèle Sabrina, la secrétaire. Dans la réalité, les médecins se désinfectent tout le temps les mains. Les salles d’opération sont placées au sous-sol (ou au rez-de-chaussée à Garches). Il faut se changer dans un sas pour y accéder.

9 – Aucun soin n’est appliqué devant un "public". Les médecins demandent même à la famille de sortir lors de la visite.

10 – "Dans la réalité, il n’ y a pas d’hélicoptère qui atterrit toutes les cinq minutes, sauf exception, par exemple quand on a quatre accidentés de la route. Les urgences, c’est un peu plus trash. Certains centres (le Kremlin-Bicêtre, la Pitié-Salpêtrière, Lariboisière…) accueillent les gros polytraumatisés de Paris… Dans ce cas, cela ressemble peut-être plus à ce que l’on voit dans les séries", admet Antoine.

Virginie Bertereau
Sommaire du dossier
Retour au dossier Idée reçue n° 1 : c’est « NFS, chimie, iono » à longueur de journée Idée reçue n°2 : les chirurgiens passent leur vie à l’hôpital Idée reçue n°3 : tout le monde couche avec tout le monde ??? Idée reçue n°4 : à l’hôpital, on vénère le chef et on se tire dans les pattes Idée reçue n°5 : pour les médecins, les patients sont des copains ou cobayes