1. Métiers
  2. Métiers - Portraits de pros
  3. Travailler dans la musique : 7 pros racontent
  4. Métiers de la musique : Joris, réalisateur de clip musicaux
Portrait

Métiers de la musique : Joris, réalisateur de clip musicaux

Envoyer cet article à un ami
La plupart du temps, Joris travaille seul et réalise ses clips de manière autonome. // © Photo fournie par le témoin
La plupart du temps, Joris travaille seul et réalise ses clips de manière autonome. // © Photo fournie par le témoin

La musique est de plus en plus liée à l’image. Certains parviennent à en vivre, comme Joris, 24 ans, réalisateur de clip musicaux : “Un métier de passionné”, comme il le qualifie lui-même.

Son parcours

"J'ai redoublé ma seconde et ma terminale, cela m'a fait perdre du temps", admet Joris, qui a réussi à obtenir tout de même un bac S, avant de rejoindre une école privée, sur concours, en audiovisuel : l'ESRA (École supérieure de réalisation audiovisuelle) à Rennes. "J'ai choisi d'intégrer le pôle image qui était plus général et permettait de travailler avec les étudiants du pôle son", détaille le jeune réalisateur.
À la sortie de son cursus de 3 ans, il commence à travailler dès juin 2013. Il devient auto-entrepreneur et réalise des clips pour des groupes de musique près de chez lui.

Son métier

Joris travaille le plus souvent seul. Il réalise ses clips de manière autonome. "Il n'y a pas besoin d'une grosse équipe pour réaliser des clips de musique de qualité." Il est à la fois cadreur, réalisateur et monteur. Comme bien souvent dans les métiers artistiques, il est difficile d'évaluer son temps de travail.

Il confie gagner un peu moins que le SMIC, en facturant environ 800 € par clip (hors frais éventuels de location de matériel). Il réalise généralement un clip par mois. "Je suis obligé d'avoir une autre activité à côté. Je tourne des vidéos pour des villes, des équipes sportives etc."

Ce qu'il aime le plus

"Coller des images sur du son, cela permet de s'évader dans un univers à chaque fois différent en fonction des groupes, c'est ce que j'aime le plus dans ce métier", explique Joris.

Ce qu'il aime le moins

Joris regrette quelquefois le manque de moyens auquel il est confronté. “Parfois, j'aimerais avoir plus d'argent pour amener l'artiste plus loin”, confie Joris. Il regrette aussi son "faible salaire et la précarité de son métier".

Son conseil

"Il faut être polyvalent. Un simple réalisateur, cadreur ou monteur ne peut pas réaliser ses clips tout seul. Il faut être les trois à la fois", conseille Joris. Il poursuit : "C'est un métier où on doit être passionné et ne pas compter ses heures."

D'autres jeunes pros racontent leur métier dans la musique : découvrez leurs témoignages.

Pour aller plus loin : Débuter dans le cinéma et l'audiovisuel : 20 jeunes racontent / Quelles formations pour débuter dans l'audiovisuel ? / Quels métiers pour concilier mes passions de la musique et des jeux vidéo ?

Sommaire du dossier
Retour au dossier Métiers de la musique : Guillaume, ingénieur du son Métiers de la musique : Marilou, chargée de la communication Métiers de la musique : Krixx, label manager Métiers de la musique : Éric, corédacteur en chef du magazine Le Nœud Pap’ Métiers de la musique : Anne, musicothérapeute Métiers de la musique : Joris, réalisateur de clip musicaux Métiers de la musique : Éva, responsable relations label à Spotify