Conducteur ou conductrice production automatisée

Industrie
Niveau d'études nécessaire
Pas de diplôme requis
Salaire moyen
De 1200 € à 2000 € net
Sommaire du secteur

Description

Secteur Industrie
Niveau d’études minimal Pas de diplôme requis 
Bac conseillé Pas de diplôme requis
Alternance Non
Durée de la formation  De 12 à 18 mois 
Insertion professionnelle Bonne
Salaire débutant 1 200 € net

Tel un véritable chef d’orchestre, le conducteur ou la conductrice de production automatisée veille au bon déroulement de la fabrication d’un produit par des machines programmées et automatiques. De l’approvisionnement au management des différents opérateurs en passant par les petites réparations et jusqu’au contrôle qualité du produit terminé, il ou elle opère durant tout le processus de production afin de garantir la qualité et la conformité de l’article créé.

Le conducteur ou la conductrice de production automatisée peut ainsi intervenir dans les industries de l’automobile, la mécanique, l’agroalimentaire, la cosmétique, l’électrotechnique, la chimie ou encore la métallurgie et l’ameublement. Il ou elle doit aimer le travail d’équipe puisqu’il ou elle échange quotidiennement avec tous les opérateurs et opératrices, rester curieux(se) face aux nouvelles technologies et disposer de bases en mécanique. Un métier idéal pour ceux ou celles qui ont la bougeotte et aiment se renouveler.

SES COMPÉTENCES

Piloter, réagir et anticiper.

SA FORMATION

La certification du conducteur ou de la conductrice de production automatisée ne nécessite ni ne requiert l’obtention d’un diplôme en amont. Le campus de L’Industreet, une initiative lancée par Total Foundation ouvrant ses portes en 2020, à Stains, propose un cursus gratuit et ouvert à tous les 18-25 ans. Les formations durent jusqu’à 18 mois et peuvent être intégrées à n’importe quel moment de l’année, avec un recrutement de candidat(e)s motivé(e)s, enthousiastes et curieux(ses).

Découvrez les autres articles sur l'Industreet ! 

Autres témoignages