Accueil Annuaire des métiers
Traffic manager, Responsable gestion de trafic, responsable web analytics
Le traffic manager analyse l’audience d’un site internet (nombre de personnes connectées, navigation sur le site etc.), il connaît toutes les habitudes de l’internaute. // © Adobe Stock / snowing12

Traffic manager


Le traffic manager connaît tout de vos comportements sur un site : le temps passé, ce que vous téléchargez comme application, sur quelle publicité vous cliquez. Son objectif ? Éveiller votre curiosité et vous attirer toujours plus pour vous faire consommer ou devenir un fidèle client.


On l'appelle aussi

Responsable gestion de trafic, responsable web analytics


Chiffre clé

Niveau d'Etudes
Bac
Niveau de Salaires
de 2000€ à 5000€
Recrutement / Embauche
Moyen
Volume d’emplois
Faible

Les questions fréquentes

En quoi consiste le métier de traffic manager ?

Véritable chasseur d’audience, ce professionnel analyse le trafic d’un site Internet : nombre de personnes connectées, navigation sur le site, achats. Le traffic manager élabore aussi des stratégies commerciales pour déclencher l’acte d’achat, puis les suit, les analyse et les améliore. Il passe ainsi de nombreuses heures à manipuler des outils comme Google analytics, Google shopping, qui n’ont aucun secret pour lui.

Quelles sont les missions du traffic manager ?

Une entreprise de transport lance une carte jeune, un site crée une nouvelle application ? Pour le faire savoir, le traffic manager conçoit des bannières publicitaires, génère des mailings, des codes promos, des pop-ups, achète des espaces publicitaires sur les réseaux sociaux (Facebook, Snapchat, Instagram…). Ensuite, il suit les performances digitales des actions mises en place en scrutant les clics des utilisateurs : temps passé sur certaines pages, mots tapés dans les moteurs de recherche.

Avec qui travaille le traffic manager ?

En entreprise, collaborer avec les commerciaux et l’équipe qui s’occupe de l’interface du site (UX designers, par exemple) est courant. En agence de communication, il fait appel à des prestataires : son travail y est plus diversifié car il passe d’un projet à un autre, pour des secteurs d’activité distincts (mode, automobile, assurance…). Il peut par exemple collaborer avec des graphistes et demander le soutien d’influenceurs (blogueurs, instagrameurs, youtubeurs).

Et le salaire du traffic manager ?

Selon l’analyse des annonces de l’APEC, un junior gagne entre 2.000 € et 3.500 €. Suivant le profil, l’expérience, l’entreprise, la rémunération peut atteindre 3.500 € à… 6.600 €.

Etudes conseillées

Comment devenir traffic manager ?
Selon ses goûts, il est possible de suivre des parcours assez divers, à l’université ou en école de commerce, mais toujours à bac+5.
  • Privé hors contrat
Mastère Spécialisé marketing management et digital ESSEC Business School - Cergy Pontoise - (95)
Bac+5
Les écoles de commerce ou de communication (comme l’EFAP, par exemple) dispensent des formations adaptées qui mènent à ce métier. L’université propose des masters en marketing, vente dans une cinquantaine d’établissements, dont certains avec des parcours en marketing digital.

C'est fait pour moi si

Les métiers du même secteur