Fiche métier : Ingénieur logiciel


Le numérique est partout, et les logiciels foisonnent pour réaliser de nombreuses tâches administratives, créatives et professionnelles. L’ingénieur logiciel impulse la dynamique d’une équipe de développeurs pour concevoir ou améliorer des applications informatiques.


On l'appelle aussi

Ingénieur logiciel / Ingénieure logiciel ; Ingénieur études et développement / Ingénieure études et développement ; Ingénieur d’études informatiques / Ingénieure d’études informatiques ; Ingénieur test et recette / Ingénieure test et recette ; Analyste programmeur / Analyste programmeuse ; Ingénieur informatique / Ingénieure informatique ; Développeur informatique / Développeuse informatique


Quel est le rôle d’un ingénieur logiciel ?

Un ingénieur logiciel est responsable de la conception, du développement et de l’actualisation de logiciels informatiques. Cela passe par la recherche de solutions logicielles pour répondre aux besoins des utilisateurs et par la programmation pure de nouveaux logiciels ou de nouvelles briques de fonctionnalités. Il conçoit l’architecture applicative puis confie le développement à son équipe avant de réaliser des tests pour garantir l’absence de bugs lors de la mise en vente ou en service du progiciel. Il s’appuie sur le besoin exprimé par le client à travers un cahier des charges spécifiques et fonctionnelles, dans le respect du budget alloué et du délai imparti.

Bon à savoir : créer un logiciel, l’enrichir ou l’actualiser est un travail d’équipe.

 

Test : êtes-vous fait pour des études d'informatique ?


Quelles sont les missions principales* d’un ingénieur logiciel ?

Les missions principales d’un ingénieur logiciel peuvent se résumer ainsi :

  • Concevoir un projet d'application informatique, de la phase d'étude à son intégration, pour un client ou une entreprise,

  • Analyser les besoins du client,

  • Établir un cahier des charges,

  • Réaliser un prototype de la solution technique pour validation par le client,

  • Concevoir et développer les programmes et applications informatiques,

  • Analyser et développer les composants en utilisant les langages appropriés (C++, C, Java, C#, PHP, Python, etc.),

  • Déterminer les phases et procédures de tests techniques et fonctionnels de programmes et applications informatiques,

  • Analyser des problèmes techniques,

  • Déterminer des mesures correctives (appelées « tierce maintenance corrective »),

  • Réaliser des supports techniques,

  • Coordonner le travail de différents développeurs, etc.

 

* Source : Code ROME « M1805 - Études et développement informatique »


Quelles sont les qualités pour devenir ingénieur logiciel ?

Pour devenir ingénieur logiciel, il faut maîtriser parfaitement plusieurs langages informatiques, mais cela ne suffit pas. Il fait savoir mobiliser différentes compétences (soft skills) : rigueur, organisation et méthode sont indispensables dans ce métier du développement informatique de plus en plus complexe.

Il faut aussi savoir analyser les besoins et les retranscrire en spécifications dans un cahier des charges. Échanger avec différents interlocuteurs (clients, chef de projet informatique, développeurs, etc.) exige d’être à l’aise à l’oral comme à l’écrit et demande une écoute active.


Où peut-on exercer le métier d’ingénieur logiciel ?

Les débouchés sont variés pour l’ingénieur logiciel. Les principaux recruteurs sont les ESN (entreprises de services numériques) et les agences du digital qui ont besoin de profils de développeurs pour leurs clients.

L’administration publique développant de plus en plus sa présence sur internet avec des services en ligne recrute aussi des ingénieurs logiciels pour ses développements informatiques.


Quel est le salaire d’un ingénieur logiciel ?

Selon l’Apec, la rémunération annuelle brute (fixe + variable) d’un ingénieur logiciel est comprise entre 35.000 euros bruts et 51.000 euros bruts dans 80% des offres d’emploi publiées. Cela correspond à un salaire mensuel de 2.900 à 4.250 euros bruts.

À noter : 34% des offres publiées sur l’Apec pour des postes d’ingénieur informatique recherchent des profils avec moins de deux ans d’ancienneté.


Quel est le taux de féminisation du métier d’ingénieur logiciel ?

Le taux de féminisation du secteur du numérique est d’environ 30% contre 47% tous secteurs confondus.


Études conseillées pour le métier d'ingénieur logiciel

Bac +5

Si longtemps, l’obtention d’un diplôme à bac+2 (BTS) / bac+3 (licence pro, BUT) lié au secteur informatique ouvrait des opportunités pour devenir ingénieur logiciel, les technologies de plus en plus pointues nécessitent désormais souvent des compétences de niveau bac+5. Après votre bac, dirigez-vous vers un diplôme d’école d’ingénieur ou un bac+5 universitaire en informatique. On peut citer le master informatique (dans 90 établissements), le master sciences de la conception et des systèmes (à Paris Saclay), le master développement logiciel (à l’université Toulouse 3-Paul-Sabatier) ou encore le master ingénierie systèmes et logiciels (à l’université de Franche-Comté).

Chiffres clés du métier d'ingénieur logiciel

Niveau d'études
Bac+4/5
Niveau de salaires
De 2900€ à 4249€
Recrutement / Embauche
Moyen
Volume d'emplois
Moyen

Annuaire des formations

Découvrir les formations disponibles

Des métiers du secteur Informatique - Digital - Télécoms - Web - Numérique - Réseaux

Contenus supplémentaires

Partagez sur les réseaux sociaux !