1. Collège : réussir votre rentrée en troisième
Décryptage

Collège : réussir votre rentrée en troisième

Envoyer cet article à un ami
À la rentrée 2016, les élèves de troisième vont découvrir de nouveaux cours : les enseignements pratiques interdisciplinaires. // © Phovoir
À la rentrée 2016, les élèves de troisième vont découvrir de nouveaux cours : les enseignements pratiques interdisciplinaires. // © Phovoir

C'est parti pour votre dernière année au collège ! Entre préparation active de votre orientation vers le lycée et révisions pour le brevet, la troisième est une classe riche en nouveautés. Nos conseils pour réussir votre rentrée et bien démarrer cette année charnière.

Orientation et brevet : ce sont les deux mots que vous entendrez le plus tout au long de votre dernière année au collège. Et pour cause ! À la fin de la troisième, deux grandes étapes vous attendent : votre premier examen et le choix de votre voie au lycée. Des étapes que vous pouvez commencer à préparer tranquillement dès la rentrée. 

Un brevet nouvelle formule...

La grande étape de la troisième, c'est le brevet, qui viendra clôturer votre parcours au collège. La préparation démarre dès la rentrée. "Très rapidement, on montre aux élèves des sujets des années précédentes et on les fait travailler dessus", détaille Laurent Deboves, professeur principal en troisième au collège Maison-Blanche à Clamart. Vous aurez également droit dans l'année à un, voire deux examens blancs dans les conditions réelles, avec des copies notées à l'aveugle. De quoi bien vous préparer ! 

2017 est seulement la deuxième année du "brevet nouvelle formule". Parmi les changements : un oral de 15 minutes portant sur un projet mené lors de votre parcours au collège, et les SVT, la physique-chimie et la technologie, qui font leur apparition aux épreuves écrites. 

... qui se prépare dès la rentrée

 "Le brevet n'est pas un examen sanction. Si les élèves suivent bien les cours, il n'y a pas de raison de le rater", note Thomas Salacroup, enseignant d'histoire-géographie en collège à Nanterre (92) et professeur principal en troisième. "Il faut être attentif dès la rentrée car les professeurs profitent des premières semaines pour revoir les acquis de l'année précédente. Il ne faut pas hésiter non plus à les interroger si on a des questions", recommande l'enseignant.
Autre conseil : comme les années précédentes, les professeurs insistent sur l'importance d'un travail régulier. "L'élève peut par exemple relire ses notes en rentrant chez lui", souligne Laurent Deboves. 

Pour vous mettre dans une bonne dynamique, n'hésitez pas dès la fin du mois d'août à préparer doucement la rentrée. "Ouvrir des livres, écouter les journaux ... sont autant d'éléments qui permettent de se remettre progressivement dans le rythme du collège."  Vous pouvez aussi travailler dès les premiers cours votre prise de notes. "L'idéal est que les élèves aient acquis un certain nombre d'automatisme à la fin de l'année pour bien démarrer le lycée." En effet, on attend de vous cette année que vous gagniez progressivement en autonomie pour bien vous préparer à votre entrée en seconde. 

Bien choisir son orientation...

"Le gros travail en troisième, c'est l'orientation", estime Laurent Deboves. Quel métier vous attire ? Par quelle(s) filière(s) y arriver ? "Ce travail commence dès le début de l'année avec la présentation en classe des différentes possibilités", souligne l'enseignant. Il se traduira par un ou plusieurs rendez-vous avec le professeur principal. "Ce dernier voit plusieurs fois les jeunes qui ont un projet spécifique. Par exemple, ceux qui souhaitent s'orienter en filière technologique et qui ont besoin de connaître les enseignements d'exploration à choisir en seconde", poursuit Laurent Deboves.

Parfois, vos parents seront également conviés. "Ce sera le cas pour les élèves pour lesquels la question de l'orientation est plus problématique : ils veulent s'orienter en seconde générale mais risquent d'y être en difficulté. On essaie alors de leur présenter d'autres options", précise le professeur d'histoire-géographie. Vers le mois de mars, vous recevrez un guide qui vous présentera la procédure d'affectation en lycée : Affelnet. Puis en avril ou en mai, des fiches à compléter vous seront remises. Ce sera alors le moment de faire votre choix.

... en découvrant le maximum de métiers

Pour commencer, pas de stress ! Ce travail sur l'orientation, vous l'avez affiné au fur et à mesure de votre scolarité au collège, notamment dans le cadre du parcours Avenir. Vous avez encore des doutes ? C'est tout à fait normal : chaque projet se construit à son rythme et vous avez toute l'année pour y réfléchir. N'hésitez pas à prendre rendez-vous avec le conseiller d'orientation psychologue en passant par votre professeur principal ou par le secrétariat. Autre interlocuteur à privilégier : le documentaliste, qui a de nombreuses informations sur les formations, consultables au CDI. "Il ne faut pas hésiter à découvrir le maximum de métiers en faisant des recherches", relève Thomas Salacroup.

Dernière astuce : et si vous profitiez de votre stage en entreprise entre février et mars pour tester vos affinités avec un métier ? "Il faut s'y prendre très longtemps à l'avance pour trouver un bon stage et voir les choses en grand. Il ne faut pas hésiter à pousser les portes de grandes entreprises. Chaque année, des élèves ont de bonnes surprises", insiste Thomas Salacroup. 

Un accompagnement personnalisé pour toutes les classes

La rentrée 2016 a vu la mise en place de la réforme du collège. La rentrée 2017 va connaître quelques légères modifications. En troisième, quatre heures par semaine seront consacrées aux "enseignements complémentaires", c'est-à-dire aux enseignements pratiques interdisciplinaires (EPI) et à l'accompagnement personnalisé (AP). La nouveauté de 2017 est que chaque établissement va désormais répartir à sa manière les horaires entre EPI et AP. Vous pourrez avoir 3 heures d'EPI et 1 heure d'AP, ou l'inverse, ou bien encore une répartition différente.

En outre, l'accompagnement personnalisé, qui était avant 2016 réservé aux élèves de sixième, concerne désormais tous les collégiens. Intégré aux cours et d'une durée d'une à deux heures par semaine, il doit permettre de répondre aux besoins de chacun. Il peut prendre différentes formes (en classe entière avec des sous-groupes, avec intervention des professeurs de différentes matières) et proposer divers contenus : un travail sur l'orientation, la méthodologie, une remise à niveau…

À noter : les horaires sont les mêmes sur l'ensemble du collège, soit 26 heures de cours par semaine quel que soit le niveau avec 1h30 de pause à midi.