On en parleTwitter : quand les universitaires se moquent d'eux-mêmes

Entretiens

La cantine numérique à Nantes, un lieu d'echanges et de rencontres autour du web et de l'innovation numerique // © Jean Claude MOSCHETTI/REA Entretien | Innovation

EdTech : la France peut-elle rattraper son retard ?

Le 27 février 2015 à 10:35

Les EdTech sont un secteur d'avenir, à condition d'y mettre les moyens. Tel est le credo de Marie-Christine Levet, l'une des pionnières d'Internet en France qui y mène une carrière d'investisseuse et d'entrepreneuse. Aujourd'hui, elle plaide pour la création d'un fonds d'investissement dédié aux start-up de l'éducation.

François Cansell, président de la Cdefi // © Bordeaux INP Entretien | Gouvernance

François Cansell : "Les fonds de roulement ne doivent pas devenir la base des discussions budgétaires"

Le 16 février 2015 à 16:04

Élu le 13 février 2015 à la présidence de la Cdefi (Conférence des directeurs des écoles françaises d'ingénieurs), François Cansell prend la tête de l’organisme en pleine polémique autour des fonds de roulement. Le directeur de Bordeaux INP hérite de plusieurs dossiers sensibles – celui des droits d’inscription des écoles notamment – qu’il entend gérer de façon collégiale. Son mandat de deux ans est placé sous le signe du travail en équipe. François Cansell revient, avec Armel de La Bourdonnaye, vice-président de la Cdefi, sur les défis de sa présidence.

Michelle Weise, chercheur au Clayton Christensen Institute (Californie) // © Darcy Padilla/Agence Vu pour L'Étudiant Entretien | International, Innovation

Michelle Weise : "À l'avenir, chaque étudiant se constituera son propre cursus"

Le 13 février 2015 à 11:53

Les études supérieures pendant cinq ans à plein temps sur un campus seront bientôt réservées à une minorité d'étudiants. Les autres panacheront formations courtes, stages, mooc... Michelle Weise, spécialiste de l'innovation et professeur associé au Clayton Christensen Institute, prévoit des bouleversements majeurs dans l'enseignement supérieur avec l'avènement du numérique. Entretien en amont de la learning expedition d'Educpros sur la côte Est des États-Unis fin avril 2015.

Paolo Pomati, directeur de la communication de l"université du Piémont Oriental (Italie) // © Andrea Cherchi Entretien | Gouvernance

Paolo Pomati : "Le chargé de com universitaire doit être un stratège de la connaissance en réseau"

Le 10 février 2015 à 10:25

Le chargé de communication exerce un rôle clé au sein de l'université. Il connaît son institution sur le bout des doigts. Il en est le messager auprès de ses différentes communautés, des journalistes et du grand public. Journaliste, écrivain et directeur de la communication de l'université du Piémont oriental, Paolo Pomati revient sur l'enjeu de la communication à l'heure de l'université 3.0, à l'occasion de la conférence EducPros du 12 février sur les relations presse.

Laurent CarraroLaurent Carraro, directeur général d’Arts et Métiers ParisTech et membre de la commission permanente de la Cdefi // © S.Meyer Entretien | Budget

Laurent Carraro : "Sur les fonds de roulement, le ministère confond vitesse et précipitation"

Le 05 février 2015 à 16:50

La question des fonds de roulement continue de susciter le débat au sein de la communauté de l'enseignement supérieur. Laurent Carraro, directeur général d’Arts et Métiers ParisTech et membre de la commission permanente de la Cdefi, est particulièrement sensible au sujet : son école pourrait être la plus impactée par la mesure.

Bernard Ramanantsoa, à la tête de HEC depuis vingt ans, quittera son poste en 2015 // © Jerome CHATIN/EXPANSION-REA Entretien | Gouvernance

Bernard Ramanantsoa : "Ceux qui disent que HEC est riche ne sont jamais allés à l'étranger"

Le 29 janvier 2015 à 14:38

Il a fait de HEC une école de management de rang mondial et quittera ses fonctions en 2015. Ses fiertés, ses échecs, sa succession et le futur de l'enseignement supérieur. À la tête de la business school depuis vingt ans, Bernard Ramanantsoa s'est confié à EducPros. Sa préoccupation permanente : le financement de son école et plus largement de l'ensemble du secteur.

Le Mémorial de la Shoah organise des visites d'Auschwitz pour les enseignants et futurs enseignants // © Bjorn Steinz/PANOS-REA Entretien | Formations

Tal Bruttmann : "Il faut mieux former les enseignants sur la Shoah"

Le 26 janvier 2015 à 16:02

À l'occasion du 70e anniversaire de la libération du camp d'Auschwitz, le 27 janvier 2015, Tal Bruttmann, historien spécialiste de la Shoah, revient sur le manque de formation des enseignants sur cette période de l'histoire. Une réflexion qui fait écho à la "grande mobilisation de l'École pour les valeurs de la République" décrétée par Najat Vallaud-Belkacem suite aux attentats de début janvier.

Michel Lussault // © M. Lussault Entretien | Formations, Politique

Michel Lussault : "La laïcité est vue comme un arrière-plan, pas comme un contenu éducatif"

Le 12 janvier 2015 à 21:03

Articuler la laïcité et la pluralité des valeurs, travailler collectivement… Autant de défis pour l'École, selon Michel Lussault. Le président du Conseil supérieur des programmes et directeur de l'Institut français de l'éducation revient pour EducPros sur la nécessité d'intégrer ces questions à la formation des enseignants, quelques jours après les attentats à Paris.

David Inquel, directeur général d'Y-nov // © Céline TT LESCURE / Autumn’s Studio Bordeaux Entretien | Gouvernance

David Inquel : "Le groupe Y-nov veut devenir un pure player des formations digitales"

Le 12 janvier 2015 à 17:05

Des compétitions de judo à l'enseignement supérieur. Directeur général du groupe privé Y-nov (Ingésup, Infosup…) qui compte 4.000 étudiants à la rentrée 2015, David Inquel a un parcours original. Rencontre avec cet "entrepreneur pédagogique" pour qui numérique et formation forment le parfait alliage en termes d'insertion professionnelle des diplômés et de croissance de l'entreprise.

Pierre Cahuc , économiste et auteur de la note du CAE sur l'apprentissage // © C. LEBEDINSKY/Challenges-REA Entretien | Insertion pro

Pierre Cahuc : "L'apprentissage doit concerner en priorité les jeunes sans diplôme"

Le 07 janvier 2015 à 11:39

Si les effectifs d'apprentis ont quasiment doublé en vingt ans, l'apprentissage profite surtout aux diplômés, notamment du supérieur. Or, en laissant les jeunes sans diplôme de côté, l'alternance ne joue pas son rôle d'insertion. Il est donc urgent de réformer en profondeur le pilotage du système. Un avertissement que lance l'économiste Pierre Cahuc avec Marc Ferraci dans la dernière note du CAE (Conseil d'analyse économique), publiée mercredi 7 janvier 2015.