Jeunes et entrepreneurs

Votre rêve : créer votre boîte. Pour vous aider à en faire une réalité, experts de l'entrepreneuriat, étudiants et jeunes diplômés qui se sont lancés vous conseillent et partagent leur expérience

Offres de 1er emploi

Annuaire DRH

Découvrez les 800 DRH recensés sur notre annuaire des meilleures entreprises

Tous les articles

Héloïse Nio crée une école pour former les refugiés à la langue française C'est grâce à une campagne de financement participative, qu'Héloïse a pu ouvrir l'école Thot. // © Laurent Hazgui/Divergence pour l'Etudiant
C'est grâce à une campagne de financement participative, qu'Héloïse a pu ouvrir l'école Thot. // © Laurent Hazgui/Divergence pour l'Etudiant
Portrait

Héloïse Nio crée une école pour former les refugiés à la langue française

LES JEUNES ONT DE L'AVENIR. Héloïse Nio, 25 ans, a quitté son poste d’ingénieure pour lancer une école de français pour les réfugiés et demandeurs d’asile à Montreuil, près de Paris.

Envie de monter votre boîte dans le social ? Rendez-vous à la soirée Youth We Can ! Rencontrer des entrepreneurs sociaux peut être une source d'inspiration si vous voulez vous engager sur le terrain. Ici l'édition 2015 de la soirée Youth We Can ! // © Convergence
Rencontrer des entrepreneurs sociaux peut être une source d'inspiration si vous voulez vous engager sur le terrain. Ici l'édition 2015 de la soirée Youth We Can ! // © Convergence
En bref

Envie de monter votre boîte dans le social ? Rendez-vous à la soirée Youth We Can !

Les événements de Youth We Can !, partenaire de l'Etudiant, reviennent les 6 et 7 septembre 2016, à Paris. Au programme : des espaces d'échanges avec des experts pour les jeunes entrepreneurs et de nombreux ateliers pour “trouver les clés de l'engagement”.

Avec Im-prove, Mélanie Ponson cultive sa fibre environnementale Mélanie Ponson, 25 ans, a découvert l'entrepreneuriat social à HEC et est devenue déléguée générale d'une association de l'économie sociale et solidaire. // © Antoine Schoenfeld
Mélanie Ponson, 25 ans, a découvert l'entrepreneuriat social à HEC et est devenue déléguée générale d'une association de l'économie sociale et solidaire. // © Antoine Schoenfeld
Portrait

Avec Im-prove, Mélanie Ponson cultive sa fibre environnementale

LES JEUNES ONT DE L'AVENIR ! Aujourd’hui déléguée générale d’Im-prove, Mélanie Ponson a quitté un job dans un cabinet de conseil parisien pour s'épanouir dans l'entrepreneuriat social.

Économie sociale et solidaire : Pierre Chevelle écrit un guide sur l'engagement Pierre Chevelle a rédigé un livre "pour faire gagner du temps à ceux qui sont en quête de sens". // © Laetitia Striffling
Pierre Chevelle a rédigé un livre "pour faire gagner du temps à ceux qui sont en quête de sens". // © Laetitia Striffling
Portrait

Économie sociale et solidaire : Pierre Chevelle écrit un guide sur l'engagement

LES JEUNES ONT DE L'AVENIR. Pierre Chevelle, 25 ans, est en train de plancher sur le tome 2 de son livre "Changer le monde en deux heures", dans lequel il décortiquera dix nouveaux projets d’acteurs de l’économie sociale et solidaire. De quoi permettre à tous ceux qui veulent agir, sans trop savoir comment, de se lancer.

Cette jeune diplômée a inventé une fontaine à eau écologique Eleonore Blondeau finit sur la deuxième marche au prix EpE-Metronews 2016. // © Annabelle Prin-Cojan/EpE
Eleonore Blondeau finit sur la deuxième marche au prix EpE-Metronews 2016. // © Annabelle Prin-Cojan/EpE
Portrait

Cette jeune diplômée a inventé une fontaine à eau écologique

LES JEUNES ONT DE L'AVENIR. Éviter que 4 milliards de gobelets en plastique ne finissent dans la poubelle chaque année, c’est l’objectif que s’est fixé Eléonore Blondeau, 24 ans. Cette jeune diplômée de l’EM Lyon Business School a inventé un système de recyclage des verres des fontaines à eau.

Jeunes entrepreneurs : comment ils ont créé leur boîte Portraits de jeunes audacieux engagés dans l'aventure de l'entrepreneuriat. // © letudiant.fr
Portraits de jeunes audacieux engagés dans l'aventure de l'entrepreneuriat. // © letudiant.fr
Enquête

Jeunes entrepreneurs : comment ils ont créé leur boîte

Ils ont entre 27 et 32 ans et ont fait le choix de l’entrepreneuriat. De la bonne idée qui leur a donné envie de sauter le pas aux embûches qu’ils ont dû surmonter, alliant moments d’euphorie et de doute, Fabien, Marie, Abou et les autres racontent leur quotidien passionnant, mais incertain, de jeunes patrons.