Elle a lancé une ligne de vêtements pour personnes handicapées

Par Isabelle Maradan, publié le 12 Janvier 2016
2 min

Les vêtements Constant & Zoé sont pensés pour “des personnes ayant un handicap moteur ou atteintes de troubles intellectuels ou de retard mental”, précise Sarah, 26 ans, créatrice de la marque lancée en janvier 2015. La jeune femme a vécu les problématiques liées au handicap aux côtés de son frère, Constant, 22 ans, pour qui s’habiller seul a toujours relevé du parcours du combattant.

10 modèles de vêtements proposés

Les vêtements adaptés permettent aux enfants – et aux adultes – en situation de handicap de gagner en autonomie. La ligne Constant & Zoé propose aujourd'hui 10 modèles différents, dont "une écharpe aux couleurs flashy", qui fait aussi bavoir. "C'est plus valorisant qu'une serviette pour des enfants qui salivent beaucoup sans pouvoir avaler leur salive", justifie Sarah.

Autre accessoire malin : le "coussin d'habillage". Il permet de "s'entraîner à utiliser les outils de fermeture habituels du prêt-à-porter, comme les fermetures Éclair, les boutons ou les lacets". Sarah propose aussi un manteau pour personne en fauteuil roulant. "Plus court à l'arrière et incurvé, pour ne pas se prendre dans les roues. Plus long à l'avant, pour être bien couvert jusqu'aux genoux", détaille-t-elle.

Un réel engouement

Son projet a commencé à voir le jour en 2012, dans le cadre d'un travail de création virtuelle d'entreprise pendant sa troisième année à l'ESDES Lyon, une école de commerce. Pendant son master en management et stratégie de l'entreprise, en alternance, l'étudiante a continué d'y travailler "le soir et les week-ends". Pragmatique, elle a conjugué son étude de marché avec son mémoire de fin d'études.

Une centaine de commandes

Depuis 2014, elle s'attelle à développer son entreprise. Son parti pris : "Pas de sur-mesure, mais du prêt-à-porter, pour que le parent d'un enfant handicapé puisse aller commander sur Internet et recevoir l'article en 3 à 5 jours, comme tout le monde." En novembre 2015, Sarah s'apprêtait à expédier une centaine de commandes.

Articles les plus lus

A la Une création d'entreprise

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !