1. Métiers
  2. Métiers - Portraits de pros
  3. Journalisme : comment bien démarrer dans le métier
  4. Débuter dans le journalisme télé : les premiers pas de Mickaël, 24 ans
Portrait

Débuter dans le journalisme télé : les premiers pas de Mickaël, 24 ans

Envoyer cet article à un ami
"Regarder les infos et lire les journaux au quotidien est indispensable", rappelle Mickaël. // © Photo fournie par le témoin
"Regarder les infos et lire les journaux au quotidien est indispensable", rappelle Mickaël. // © Photo fournie par le témoin

Depuis un an et demi, Mickaël est chef d'édition pour la chaîne câblée Non Stop People. Au quotidien, il fait la liaison entre la rédaction en chef, les présentateurs en plateau et les journalistes de son équipe, et gère les conférences de rédaction, "où l'on définit le conducteur [le déroulé de l'émission, NDLR] et les sujets".

Son parcours

Mickaël est en CDI depuis mars 2013, mais travaille pour la chaîne depuis novembre 2012. Il a même pris part activement à sa création, grâce à un des professeurs de son école – l'IEJ (Institut européen du journalisme), implanté à Marseille (13), à Paris et à Strasbourg (67) –, avec qui il collaborait régulièrement, parallèlement à ses études. "Entre juin 2011 et juin 2012, j'ai travaillé pour une chaîne d'informations sportives sur le Net, lancée par mon professeur. En mai 2012, avec d'autres journalistes, il nous a proposé de faire un pilote de chaîne pour Canal+. Ça leur a plu. Six mois plus tard, Non Stop People démarrait ; il nous a fallu créer la chaîne de A à Z !", se souvient-il.

Carte de presse de Mickaël, journaliste télé.

Pour Mickaël, cette nouvelle aventure rime avec challenge professionnel : "Peu avant le lancement de la chaîne, mon prof m'a sollicité pour être chef d'édition. Il me savait rigoureux et capable de recontextualiser ; il m'a dit qu'il me sentait bien sur ce poste." Une promotion accompagnée d'un petit coup de pression, mais Mickaël ne s'est pas dégonflé. Même s'il reconnaît que l'information people ne le passionnait "pas plus que ça" au début, il a pris son nouveau rôle très au sérieux. "Non Stop People ne fait pas dans le trash. On est dans le haut-de-gamme", précise-t-il.

Diplômé de l'IEJ depuis mai 2012, Mickaël n'est passé ni par la case chômage, ni par celle de la recherche d'emploi. Et comme il connaissait à la fois son environnement de travail, son chef et ses collègues, ses débuts se sont très bien passés. Mickaël, convaincu qu'il faut avoir un bagage technique en arrivant dans une rédaction, est satisfait de sa formation, basée sur la pratique : "On te donne un micro, une caméra, un banc de montage, à toi de montrer ce que tu sais faire."

Ses conseils

"Surtout ne pas se dire qu'il faut obligatoirement connaître des gens pour intégrer ce secteur. Si vous travaillez, vous pouvez réussir. Et, bien sûr, il faut s'intéresser à l'actualité : regarder les infos et lire les journaux au quotidien est indispensable."

Pour aller plus loin : Reportage : 3 futurs journalistes en stage à l’AFP / Ma vie d’étudiante au CUEJ : Romane, étudiante en journalisme pour l'adrénaline / Devenir journaliste sportif : "Être calé en sport mais pas seulement…" / Faut-il être journaliste pour être critique de jeux vidéo ?

Sommaire du dossier
Retour au dossier Débuter dans le journalisme Web : les premiers pas de Marie, 25 ans Débuter en presse écrite : les premiers pas de Vanessa, 28 ans Débuter dans le journalisme télé : les premiers pas de Mickaël, 24 ans Débuter dans le journalisme radio : les premiers pas de Diane, 26 ans Débuter dans le journalisme radio : les premiers pas de Julien, 28 ans Débuter dans le journalisme Web : les premiers pas de Guénaël, 25 ans