1. Alix, 23 ans, conseillère sociale chez Face

Alix, 23 ans, conseillère sociale chez Face

Envoyer cet article à un ami

Aider les personnes en difficulté, vendre des produits issus du commerce équitable, financer des projets dans des pays pauvres : aujourd’hui, les métiers liés au développement durable sont présents dans tous les secteurs d’activité.

Conseillère sociale à l'association Face, Alix aide les gens démunis à trouver des solutions dans leur vie quotidienne.

Son métier
Alix est en contact avec la détresse sociale au quotidien. Conseillère-animatrice à l’association Face, à Montpellier, elle reçoit chaque jour des personnes en grande difficulté. Des femmes et des hommes majoritairement sans emploi qui n’arrivent plus à boucler leur budget et "galèrent" dans leur vie quotidienne, pour manger, se loger, payer leurs factures.
Alix met alors tout en œuvre pour les aider. "J’écris des lettres, car souvent ces personnes ont des problèmes pour lire et écrire. Je passe des coups de fil à EDF pour régler une situation. Je leur donne des tuyaux pour optimiser leur budget, même lorsqu’ils ne touchent que le RSA [revenu de solidarité active]", affirme-t-elle.
Ce qui lui plaît ? "Le sentiment d’être utile. Et puis, le contact avec les gens."

Alix précise : "Les salaires sont plutôt bas. Mais l’important, c’était de m’épanouir dans un métier en adéquation avec mes valeurs"

Son parcours
Après un bac S, Alix a commencé ses études dans une toute autre voie : médecine. "Je n’ai pas réussi le concours, je n’étais pas en phase avec l’esprit de compétition." Elle consulte une conseillère d’orientation et se réinscrit l’année suivante en BTS économie sociale et familiale, qu’elle complète avec une formation de 1 an pour décrocher le diplôme d’État de CESF (conseillère en économie sociale et familiale). Elle est embauchée à la suite de son stage de fin de cursus à Face.

Ses conseils
Bien savoir où l’on met les pieds afin de ne pas être frustré : "Dans le secteur social, les salaires sont plutôt bas. Mais, pour moi, l’important, c’était de m’épanouir dans un métier en adéquation avec mes valeurs."
Ensuite, ne pas hésiter à passer des diplômes, se former, pour prendre du recul sur sa pratique. Alix compte d’ailleurs reprendre des études pour passer un master en politique de la ville ou un diplôme d’État en ingénierie sociale.

Les formations
- DUT carrières sociales,
- BTS économie sociale et familiale,
- licences AES (administration économique et sociale) ou de droit,
- puis master en économie sociale, développement social ou politiques de la ville.

Jessica Gourdon
Juin 2012


À consulter aussi :

D'AUTRE MÉTIERS D'AVENIR :
- Les métiers d’avenir… si vous aimez inventer l'avenir.
- Les métiers d’avenir… si vous aimez protéger la planète.
- Les métiers d’avenir… si vous aimez prendre soin des autres.
- Les métiers d’avenir… si vous aimez communique, créer des réseaux
- Ils recrutent : 40 métiers d'avenir pour la génération Y.

POUR QUEL MÉTIER ÊTES-VOUS FAIT ?
- Faites notre test d'orientation : pour quel métier êtes-vous fait ?
- Consultez nos 600 fiches métiers.
- Métiers d'avenir : les secteurs qui recrutent des jeunes diplômés.
- Des pros racontent leur métier en vidéo.

Sommaire du dossier
Retour au dossier Alix, 23 ans, conseillère sociale chez Face Les métiers qui recrutent : fundraiser dans une association Les métiers qui recrutent : entrepreneur bio Les métiers qui recrutent : spécialiste en écotourisme Les métiers qui recrutent : chargé de mission développement durable Les métiers qui recrutent : chef de produit commerce équitable Les métiers qui recrutent : coordinateur de projets humanitaires