Juliette Fortin, chargée de projets à l’agence Clementine Communication à Londres

Par Mathieu Oui, publié le 07 Novembre 2012
3 min

Ils sont salariés d'une entreprise ou font la promotion de clients privés ou publics au sein d''une agence spécialisée. Zoom en compagnie de jeunes pros sur 5 façons d'exercer dans la communication et toutes les voies pour y accéder.

"Nous aidons nos clients à s’implanter sur le marché britannique"

Après avoir commencé des études pour enseigner le français, Juliette s'est inscrite au CELSA pour passer un master professionnel en communication. Grâce au réseau de l'école, elle trouve son stage et dans la foulée son emploi en tant que chargée de projets dans une agence spécialisée dans les produits de luxe.

 

Son métier


C’est par téléphone, depuis un hôtel d’Edimbourg, que Juliette, 26 ans, raconte son métier. Elle se trouve en Écosse pour organiser un dîner de presse visant à faire découvrir aux journalistes écossais les dernières cuvées d’une coopérative viticole du Languedoc. La jeune Française travaille pour une agence franco-britannique spécialisée dans l’alimentation et les produits de luxe, comme le champagne Nicolas Feuillatte ou la Maison du chocolat.


"Nous aidons nos clients à s’implanter sur le marché britannique en leur expliquant comment fonctionnent les médias et les consommateurs du Royaume-Uni", explique Juliette. Avec chaque client, un planning stratégique est défini, la jeune femme doit le respecter.

C’est à travers la rédaction de communiqués de presse, l’organisation de conférences ou de dîners dans de grands restaurants que Juliette fait la promotion de ses clients
. Un travail qui suscite beaucoup d’adrénaline. "Quand on organise un événement, il y a toujours l’angoisse d’avoir des annulations de dernière minute. Il faut systématiquement prévoir d’inviter plus de journalistes."

La difficulté des relations presse est de respecter les objectifs chiffrés de notoriété fixés par le client. "Nous devons obtenir des résultats précis, par exemple une augmentation du nombre de citations dans les médias ou une bonne position dans les études de notoriété : c’est un challenge permanent."


Son parcours


Après 2 années de prépa littéraire à Nancy (54), Juliette a d’abord opté pour un master de lettres modernes, afin d’enseigner le français. N’ayant pas la fibre enseignante, elle passe le concours du CELSA, à Paris, et reprend 3 ans d’études pour décrocher un master en communication des entreprises et des organisations internationales.

C’est grâce au réseau de l’école qu’elle trouve son stage de fin d’études à Londres, dans l’agence de communication fondée par une ancienne diplômée. Juliette signe son CDI (contrat à durée indéterminée) quelques semaines avant l’obtention de son diplôme.


Son salaire net


2 000 € mensuels.


Ses conseils


Être honnête avec soi-même sur son projet d’orientation. Pendant les stages en entreprise : se donner à fond et ne pas compter ses heures.
 

Articles les plus lus

Contenus supplémentaires

A la Une portraits métiers

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !