1. Les métiers du numérique : ça recrute !
Boîte à outils

Les métiers du numérique : ça recrute !

Envoyer cet article à un ami
Numérique : des opportunités pour les jeunes diplômés  // © Shutterstock
Numérique : des opportunités pour les jeunes diplômés  // © Shutterstock
Sommaire du dossier
Retour au dossier Les métiers du numérique : ça recrute ! Bertrand, coach numérique en Auvergne : "Le coach numérique aide à trouver des solutions techniques" François, ingénieur en sécurité informatique : "Mon rôle est de sensibiliser les salariés à la sécurité informatique" Sylvain, développeur de simulation numérique : "Il faut sans cesse réfléchir à de nouvelles solutions" Jérémie, chef de projet Open Data pour la ville de Montpellier : "Je ne suis pas informaticien, je passe peu de temps devant mon ordinateur" Rodolphe, développeur d’applications mobiles : "Les meilleurs développeurs sont les plus curieux"

Des secteurs d'activités divers, des besoins de main-d'œuvre en hausse, des postes ouverts aux bacs+2 comme aux bacs+8... Le secteur du numérique offre des perspectives d'embauche intéressantes pour les jeunes diplômés. Geeks ou non.

Il faut dire qu'aujourd'hui, le numérique est partout : téléviseurs, smartphones, informatique, transport, énergie... Le secteur regroupe des profils de niveau et de culture très différents. "Aujourd'hui, les recrutements sont difficiles pour tout ce qui concerne le développement d'Internet, mais aussi la modernisation de l'État et des services", constate Christian Colmant, délégué général de Pasc@line, association qui réunit professionnels et formations des technologies numériques.

Parmi les métiers dits en tension, on trouve les développeurs d'applications mobiles, les administrateurs de bases de données (portés par les phénomènes du cloud computing et du big data), les spécialistes de l'informatique embarquée ou encore de la simulation numérique.

"Pour calculer l'impact d'une ferme éolienne sur le trafic aérien par exemple, la simulation va être utilisée, note Pascal Brier, administrateur de Syntec Numérique, principal syndicat du secteur. Ces applications sont nouvelles et le manque d'experts est criant."


Technicien et communiquant

N'allez pas imaginer que les entreprises du numérique sont peuplées de jeunes geeks ne communiquant qu'avec leur ordinateur. Les clichés ont la dent dure, mais les emplois du secteur évoluent. Et avec eux, le profil des salariés. Évidemment, aimer l'informatique et les nouvelles technologies constituent des critères de base. Mais les métiers du numérique demandent de plus en plus des compétences en communication.

"La relation avec les clients tout comme la rédaction de rapports fait partie intégrante du métier, constate François, 24 ans, ingénieur en sécurité informatique. Pas question de ne pas lever le nez de ses lignes de code. Les postes recherchés sont transversaux et permettent d'être en relation avec différents services au sein de l'entreprise.


Du bac+2 au doctorat

Pour travailler dans cette filière, les premiers postes de techniciens s'ouvrent aux détenteurs d'un bac+2 (BTS ou DUT). Les diplômés d'écoles d'ingénieurs sont particulièrement recherchés et les détenteurs de masters 2 (bac+5) ont également leur carte à jouer. "Face à l'absence de candidats, nous élargissons clairement notre base de recrutement", explique Willy Braun, délégué général de France Digitale, structure qui regroupe startups et investisseurs du secteur. Une situation qui profite aux étudiants de formations courtes, types BTS, DUT ou licences pro, qui peuvent accéder plus rapidement à des postes à responsabilité.

Quant aux docteurs (bac+8), leurs compétences en recherche et développement et leur capacité d'innovation sont prisées des entreprises du secteur privé.


Le numérique veut attirer les jeunes femmes
Si les entreprises du numérique ont du mal à recruter, c'est encore plus vrai pour les profils féminins. Selon l'étude Mutationnelles 2012 réalisée par Orange, en BTS, DUT ou formation d'ingénieurs, les étudiantes sont en général moins de 10 % à choisir les options informatiques ou réseaux et télécommunications. Plusieurs organismes œuvrent à la promotion des métiers numériques auprès des jeunes filles, notamment des lycéennes, à l'image de Femmes du numérique, commission du syndicat professionnel Syntec Numérique.